Fort d’une expertise dans le domaine de l’automobile, Olivier Hervio (ESCP Europe 90) rejoint GEOXIA en 2012 et en devient Président du Directoire en 2015. Son objectif ? Transformer cette société spécialisée dans la construction de maisons pour la propulser dans le 21e siècle ! Rencontre.

 

crédits Maximilien Arengi – mondedesgrandesecoles

Premier poste de dépenses des Français, le logement est au cœur des enjeux sociétaux. De la transition énergétique, aux problématiques de logements : les défis sont nombreux. « C’est un secteur qui est en double tension : d’une part une demande importante des familles, d’autre part un système de contraintes très fort avec des exigences réglementaires élevées sur nos activités. » Des problématiques qui peuvent freiner ? Pas pour Olivier Hervio ! « Construire une vision et une stratégie dans un environnement aussi exigeant, c’est passionnant ! »

« C’est un privilège d’évoluer dans une organisation qui a su renaître de ses cendres, tel un Phénix, à la force de collaborateurs qui se sont battus pour l’aider à se relever. »

 Mais ce qui a donné envie au Président du Directoire de rejoindre le groupe, c’est avant tout son histoire. En effet, GEOXIA a connu de nombreuses crises, menant presque au dépôt de bilan à la fin des années 2010. Son salut ? L’entreprise le doit avant tout à des salariés qui ont tout donné pour défendre leur entreprise, mais aussi la mission à laquelle ils croient beaucoup : permettre au plus grand nombre d’être propriétaire de sa maison. Olivier Hervio admire beaucoup cette passion des équipes pour GEOXIA. « C’est un privilège d’évoluer dans une organisation qui a su renaître de ses cendres, tel un Phénix, à la force de collaborateurs qui se sont battus pour l’aider à se relever. D’un point de vue managérial, c’est très riche d’encadrer des équipes aussi motivées. C’est ce qui me donne envie de me lever le matin. »

La conduite du changement

Et rejoindre l’univers du bâtiment après un passé dans l’automobile a permis à Olivier Hervio de se saisir pleinement de toutes les problématiques du secteur et de l’appréhender au mieux, pour le transformer. « Tout comme la voiture, la maison est le fruit d’un travail de conception d’un constructeur qui s’appuie sur l’assemblage de solutions apportées par des industriels. Automobile et logement sont également les deux univers dans lesquels les ménages français investissent le plus, tant financièrement qu’émotionnellement. L’achat de sa première voiture ou de sa première maison reste un acte très fort et symbolique pour une jeune famille. » Une expérience, dans un secteur très éloigné, qui se révèle être une vraie force pour identifier les solutions à apporter. « La différence ? Le bâtiment n’a toujours pas fait sa révolution industrielle, contrairement à l’automobile. » Un passage obligé donc pour pouvoir répondre à la demande de façon compétitive tout en prenant en compte les contraintes écologiques.

Un univers en pleine reconstruction

Et après avoir passé plusieurs années à accompagner GEOXIA dans ses batailles, Olivier Hervio est séduit par un nouveau défi : la révolution technique d’un secteur qui n’a que peu évolué. « Si vous regardez comment travaillait le secteur automobile il y a 50 ans et que vous comparez avec les méthodes actuelles, tout est différent. En revanche, presque rien n’a changé dans l’univers du bâtiment  et particulièrement dans la maison individuelle ! » Et pour transformer un métier complet, Olivier Hervio a compris que l’union fait la force. Avec le GeoxiaLab, une association loi 1901, l’entreprise a réuni autour d’elle les industriels leaders du secteur pour imaginer ensemble la maison de demain.

Son portrait-robot ? Pour le Président du Directoire de GEOXIA, cette mutation s’articule autour de trois axes :

« – L’intégration verticale des constructeurs et la préfabrication d’éléments avant chantier permettront une baisse radicale de la durée et des coûts des travaux, une amélioration forte de la qualité, une réduction de l’impact écologique des chantiers, ainsi qu’une plus grande sécurité et une moindre pénibilité pour les collaborateurs ; la construction hors site représente l’avenir du secteur
– L’évolution des technologies permettra de concevoir et de produire des maisons plus saines, plus confortables, plus sûres et plus économes en fluides et en énergie
– L’évolution de la demande des familles et de la société débouchera vers des maisons capables de mieux s’intégrer dans leur environnement, de se transformer au quotidien, mais aussi d’évoluer dans le temps »

« Construire des maisons à prix abordables fait partie de notre ADN »

Des défis à tous les étages

Face à ces enjeux, Olivier Hervio anticipe une véritable révolution industrielle dans l’univers de la construction. Un bouleversement d’abord poussé par évolutions réglementaires, notamment environnementales et urbanistiques, mais aussi par l’évolution des attentes des familles et de la société et finalement par l’évolution des politiques publiques. Ces mutations ne se feront pas indépendamment de la transformation des modes de travail, selon le Président du Directoire de GEOXIA. « Chez GEOXIA comme ailleurs, je suis convaincu que la relation entre les salariés et les entreprises sera différente demain. Nous nous devons de nous emparer de ces sujets dès maintenant pour faciliter la transition vers ces nouveaux modes d’organisation. »

Guidés par une mission d’utilité publique

Au-delà des enjeux technologiques et économiques, une volonté guide les équipes de GEOXIA : permettre à toutes les familles, même les plus modestes, d’être propriétaires de leur maison. Plus qu’un métier, les collaborateurs de GEOXIA sont guidés par cette mission d’utilité publique. « Depuis toujours, les Français plébiscitent la maison, plutôt que les appartements. Construire ces maisons à des prix abordables fait partie de notre ADN. »

La qualité d’un bon Président ? Dans une ETI, il faut être capable de passer de sujets stratégiques à des sujets tactiques ou opérationnels de façon fluide. Il est également clé de savoir communiquer avec chacun et notamment de partager largement sa vision et la stratégie de l’entreprise. Cela permet de donner du sens aux actions des équipes.

 Comment embarquez-vous vos équipes ?

Il n’y a pas d’autres solutions que l’exemplarité et l’engagement personnel. Si vous n’y croyez pas, les gens autour de vous ne peuvent pas y croire.

Les compétences qui ne s’apprennent pas à l’école ?
Se taire et écouter
Gérer son temps et son énergie

Portrait-robot du talent taillé pour GEOXIA

La curiosité
L’exigence
La capacité d’adaptation
La confiance en soi

#MonSuperPouvoir Le goût des autres. Pour manager, il est important de s’intéresser sincèrement aux équipes.

Chiffres clés :

  • Née en 1946
  • Quatre marques : Maisons Phénix, Maison Familiale, Maison Castor, Phénix Évolution
  • CA 2017 : 400M€
  • 1 450 collaborateurs
  • Plus de 450 000 maisons construites depuis 1946

Contact : olivier.hervio@GEOXIA.fr

 

Yes Weglot ! Misez sur une startup multilingue

En 2016, Rémy Berda (Supélec 2011) créé sa start-up Weglot, un service de traduction de sites Internet. Aujourd’hui, l’entreprise a déjà traduit 50 000 sites.

Le Grand témoin – Maud Fontenoy

Défenseure d’une écologie pragmatique et positive, Maud Fontenoy travaille aux côtés de la jeunesse et des entreprises pour que chacun puisse agir pour la planète.

[#PopTaCulture] Ce que la série Big Little Lies nous révèle des nouveaux enjeux de notre génération

Camille Clot, étudiante de KEDGE Business school – Bordeaux, décrypte la série à succès Big Little Lies (HBO) : le reflet de toute une génération.

Décryptons-les : les statuts des grandes écoles de commerce

Public, privé ou consulaire : tour d’horizon des trois statuts juridiques en vigueur pour les grandes écoles de commerce françaises.

La géopolitique, nouveau must have des business schools ?

Comment dompter un monde où la technologie fait loi sans la culture ? C’est pour répondre à cette question que les business schools font désormais de la géopolitique un des meilleurs atouts de leurs formations. Mais comment mettent-elles la culture au service de l’action ?

Agri, agro : il y a du boulot !

Les ingénieurs agronomes sont en première ligne pour accompagner les agriculteurs face aux enjeux climatiques. Les écoles doivent alors adapter leurs programmes pédagogiques.

Ingénieur et apprenti : pourquoi pas moi ?

15% des étudiants en école d’ingénieurs passent aujourd’hui par l’apprentissage. Une voie privilégiée pour entrer facilement dans le monde de l’emploi.

Ingénieur mais pas que : zoom sur les doubles formations

Face à des entreprises qui apprécient de plus en plus les profils hybrides, terminer son cursus avec un double diplôme en poche est un atout pour les ingénieurs.

Les ingés ont la santé

Robot chirurgiens, prothèses ou encore respirateurs, derrière se cachent les ingénieurs. Mise en lumière de cet allié de l’ombre du personnel soignant.

Crypto-monnaies : quand la monnaie change de main

Les crypto-monnaies ont émergé en 2008 et font depuis parler d’elles. De grandes entreprises comme Facebook projettent de créer la leur ainsi que des banques centrales.