Pour Jean-Christophe Margelidon, la philosophie et l’ENA constituent un bon alliage. Ap rès quelques années à enseigner la philosophie, il prépare l’ENA avec l’idée d’exercer des responsabilités dans des univers professionnels différents. Après la juridiction administrative, le quai d’Orsay, passé par un cabinet ministériel, ce philosophe très attaché à l’intérêt général, s’oriente vers le domaine de l’habitat social. Directeur général Adjoint de la Fédération des Offices Publics de l’Habitat, il exerce avec passion un métier qui conjugue économie locale et social.

Jean-Christophe Margelidon, (agr égé de philosophie , ENA 99), directeur général adjoint de la fédération des Offices Publics d’Habitat © FOPH/Yann Piriou

Jean-Christophe Margelidon, (agr égé de philosophie , ENA 99), directeur général adjoint de la fédération des Offices Publics d’Habitat © FOPH/Yann Piriou

De l’enseignement de la philosophie…
Jean-Christophe Margelidon a rejoint la Fédération Nationale des Offices Publics de l’Habitat en 2009. Cette organisation professionnelle nationale regroupe 267 offices publics de l’habitat (OPH). Opérateurs généralistes, présents dans tous les départements, les OPH ont pour coeur de métier la construction et la gestion des logements locatifs sociaux, auxquelles s’ajoutent tout un ensemble de missions, opérations d’urbanisme et d’aménagement en amont, accompagnement social des locataires, en aval. Tête de pont des offices publics, la fédération apporte à ces investisseurs publics un ensemble d’expertises aussi bien sur le plan financier que juridique, RH. Elle défend également leurs intérêts vis-à-vis des pouvoirs publics et d’autres acteurs.« Ce qui m’intéresse dans ce métier, c’est la conjonction de deux missions, l’économie locale et le social. L’ENA m’a servi, j’y ai noué de solides amitiés, appris à me mouvoir dans un univers complexe, c’est la compétence que j’utilise le plus souvent et qui m’a permis d’évoluer dans des milieux professionnels très différents, de m’adapter très rapidement à un nouvel environnement.

 

… Au management dans l’habitat social
Entré à la fédération comme responsable du pôle juridique et de l’ensemble des activités de lobbying vis-à-vis des pouvoirs publics, Jean-Christophe Margelidon a élargi sa mission, notamment, aux RH. « Je ne me vois pas comme un spécialiste du droit, plutôt comme un manager dans le milieu de l’habitat social, ce qui me passionne c’est d’avoir à affronter des enjeux importants, de mener des projets. » En tant que directeur général adjoint, il a une vue globale du fonctionnement de la fédération. L’appartenance de la fédération à l’Union Sociale de l’Habitat (USH) qui regroupe les fédérations d’organismes d’HLM suppose un travail de construction du consensus, de management transversal pour mettre en oeuvre des actions collectives, dans une logique de projet. Quant à l’activité de lobbying, au niveau national et européen, elle requiert l’élaboration d’une stratégie d’influence importante auprès des décideurs publics, des sphères gouvernementales et des instances bruxelloises. Ainsi, l’association « Housing Europe » qui réunit l’ensemble des fédérations des différents pays membres de l’Union Européenne, parties prenantes du logement social, défend la perspective du « logement abordable ». Une démarche d’expertise accompagnée d’une approche communication.

 

Les offices, acteurs clés de la transition énergétique
L’appel à projets lancé par la Fédération des Offices Publics de l’Habitat a récompensé les réalisations les plus innovantes des bailleurs sociaux en France en matière énergétique et sociale. 3 projets ont été primés parmi les 8 retenus et exposés lors de la biennale Solar Decathlon, événement international focalisé sur l’innovation énergétique dans l’habitat. Véritables fers de lance de la transition énergétique, les organismes HLM rénovent énergétiquement chaque année environ150 000 logements.

 

Des métiers passionnants
Opérateurs urbains, les organismes adhérents de la fédération – dont certains sont de grosses PME, comme Paris Habitat qui emploie 3 000 salariés – recrutent tous les jours. Loin des stéréotypes véhiculés sur les organismes HLM, l’habitat social est une activité passionnante, extrêmement riche où les jeunes diplômés peuvent s’épanouir dans des domaines d’activité très différents qui supposent des compétences très fines, dans la maîtrise d’ouvrage, la stratégie urbaine, le développement de la production, la stratégie foncière et l’aménagement, l’accompagnement social, l’ingénierie juridique et financière, les métiers liés à la transition énergétique qui montent en puissance.

 

Chiffres clés :
267 Offices Publics de l’Habitat •5 millions de personnes logées •2,3 millions de logements •48 900 salariés
et fonctionnaires • Les offices ont construits plus de 40 % des 130 000 logements locatifs sociaux produits en 2013

 

A.M.O.

 

Contact : jc.margelidon@foph.fr