« Rejoignez le leader mondial des solutions d’amélioration de la qualité de l’air et de l’efficacité énergétique et prenez le tournant de la mobilité durable ! » se réjouit Bruno Rias (X, 2000), Vice-Président et General Manager Faurecia Clean Mobility aux Etats-Unis. Relevez le défi d’une industrie automobile non polluante et construisez les innovations de demain !

 

Le sel de votre mission de GM ?

Faurecia c’est une multitude de différentes Business Units. Je suis en charge du Business « Commercial Vehicle» pour l’Amérique du Nord. Je pilote un P&L de $350m, avec 1 000 employés et 3 usines. Commercial Vehicle couvre le marché des véhicules utilitaires, pickups, camions poids lourds, tracteurs, engins de travaux et moteurs à très haute puissance (locomotives, bateaux…). Je m’occupe du business dans son ensemble, de la stratégie a l’exécution, pour l’ensemble des métiers : ventes, business dev., marketing, production, logistique, achat, qualité, programmes, ingénierie, HR, finance. L’entité fonctionne comme une PME, en réelle autonomie. Être patron d’un business et avoir une responsabilité complète sur les résultats de son entreprise, c’est génial !

 

La prise de conscience environnementale aux Etats-Unis, c’est maintenant ?

L’industrie automobile est à la croisée des chemins entre technologies innovantes et enjeux climatiques considérables. Les organismes de régulation Américains EPA et CARB continuent de publier des réglementations de plus en plus restrictives sur les émissions polluantes. Les véhicules utilitaires et poids lourds sont en particulier dans le viseur et vont devoir réduire drastiquement leurs niveaux d’émissions dans les années à venir. Faurecia développe de nouvelles architectures de post-traitement des polluants (NOx), afin d’être en conformité avec ces nouvelles normes d’émissions ultra-faibles. Une administration Américaine qui gouverne quatre ans n’arrête pas une machine qui avance à pleine vitesse.

 

Pourquoi est-ce « the right time » pour rejoindre un projet de clean mobility ?

Au-delà de ses activités traditionnelles, Faurecia s’engage dans la mobilité zéro émission, et a pour ambition de devenir le leader mondial de la pile à combustible et des technologies Hydrogène. L’hydrogène, c’est le futur de l’automobile, en particulier dans le monde des véhicules utilitaires et Poids lourds. Jeunes ingénieurs, c’est le moment de mettre le starter pour faire décoller l’hydrogène à l’horizon 2030 !

 

Quid des besoins dans l’industrie 4.0 ?

Faurecia s’est engagé depuis 2015 dans une transformation stratégique de ses opérations, en s’appuyant sur les principes de l’industrie 4.0. Commercial Vehicle North America a été le fer de lance de cette aventure avec l’implémentation de nombreuses innovations process. Quelques exemples avec les robots collaboratifs « Cobots », les moyens de manutention autoguidés « AGVs », les tableaux de bord digitaux reliés à des systèmes d’information « Big Data » pilotes en temps réel permettant d’améliorer la qualité, d’anticiper la maintenance et d’accélérer la prise de décision. Ceci nous a permis une amélioration de l’efficacité opérationnelle et une meilleure réponse aux besoins de nos clients.

 

 Le VIE, c’est l’autre voie royale ?

J’accueille chaque année une quinzaine de VIE en finance, production, stratégie, achats… Ils sont heureux d’intégrer une entreprise réellement internationale en pleine croissance où tout bouge très vite. Ils doivent avoir une flexibilité culturelle, une ouverture d’esprit, une capacité d’initiative et un quotient émotionnel développé. Traduction ? Être à l’écoute, comprendre les clients et les collaborateurs. En un mot : vive l’empathie !

Chiffres clés : 17,5 billions euros de CA / 122 000 employés / 300 sites sur 37 Pays 

 

# Les yeux dans l’X : « J’ai adoré mon séjour à Barcelonnette, ses entrainements intensifs, ses nuits blanches et sa franche camaraderie. J’y ai noué des amitiés pour la vie. À l’école j’ai particulièrement apprécié les cours de physique, le Bob et la campagne Kes. Aussi, pendant deux ans, j’ai eu la chance de représenter l’école dans les concours de sauts d’obstacle inter-universitaires et interarmées au sein de « l’équipe » équestre. Une expérience unique. »

Contact : bruno.rias@faurecia.com

 

Business du vin : un grand cru

Métier de passion ou passion du métier, la commercialisation du vin est un secteur à part entière. BSB a donc ouvert une école à part entière !

Numérique : la France, terre des nouveaux GAFAM ?

Avec son plan France Numérique 2012 – 2020 et la loi pour une République numérique, la France entend s’imposer comme une terre d’innovation.

L’hôtellerie : un secteur bien loti

Avec le tourisme et la restauration, l’hôtellerie est un des plus gros pourvoyeurs d’emploi à l’échelle mondiale. Une étudiante de FERRANDI Paris confirme.

Santé : un secteur en pleine forme

Biomédical, IA, numérique, télémédecine : le secteur de la santé n’a jamais eu autant d’énergie. Comment ce domaine éminemment humain fait-il du digital son meilleur allié pour demain ?

Agroalimentaire/ grande distribution : en route vers transition alimentaire

Equilibre alimentaire, anti-gaspi, vegan, sans gluten, bio, locavorisme, AMAP, drive : l’ère de l’hypertransformation des aliments et des achats en hypermarchés est-elle en train de s’éteindre ?

Nouveau look pour un nouveau luxe

Plus casual, plus digital : vêtu de son nouveau look, le luxe est-il devenu plus accessible aux consommateurs ? C’est en tout cas le défi lancé aux jeunes diplômés qui rejoindront ce secteur.

Développeurs et codeurs : tout le monde se les arrache !

Focus sur la nouvelle formation de l’IESEG School of Management en partenariat avec Le Wagon par Caroline Roussel, Directrice Adjointe de l’IESEG School of Management.

Bonduelle : une boîte qui conserve sa fraîcheur

Légumes en conserve, frais ou surgelés, Bonduelle est une marque familiale, historique et iconique en France mais aussi à l’international.

Aéronautique & défense : qui sera le nouveau Thomas Pesquet ?

Travailler à la NASA ? Un rêve devenu réalité pour Alexandre Kling, diplômé de l’ENSMA. Zoom sur une filière aux multiples défis.

Recrutement, des lendemains qui chantent

Emploi des cadres : tous les indicateurs sont au vert, notamment pour les jeunes diplômés qui représentaient une embauche cadre sur 5 en 2019. Les tendances à ne pas rater en 2020.