RAPHAËL BLOT (PGE HEC PARIS), ALLISON PIANPANYA (UTC), VIRGILE GOYET (SCIENCES PO), MOURAD HAMLAOUI (POLYTECHNIQUE ALGER- PGE HEC PARIS), (de gauche à droite sur la photo), TOUS ÉTUDIANTS D’HEC ENTREPRENEURS, ONT ÉTÉ SÉLECTIONNÉS PARMI 25 000 POSTULANTS POUR LES DEMI-FINALES DU CONCOURS MONDIAL D’ENTREPRENEURIAT SOLIDAIRE, LE HULT PRIZE.

SEULE ÉQUIPE FRANÇAISE À BOSTON

 

5 demi-finales se sont déroulées dans 5 villes du monde. « A Boston, nous étions la seule équipe française et même européenne », raconte Allison. Malgré la déception de ne pas aller plus loin dans la compétition, « avec le recul, ce moment d’émulation intense, ce n’est que du bonus ! » raconte Mourad. Les élèves d’HEC ont gagné en confiance. « Nous avons constaté que nous n’avions pas à rougir face aux étudiants des plus grandes institutions mondiales, insiste Raphaël. Nous étions fiers de représenter HEC Paris. » L’équipe est ressortie de cette expérience encore plus soudée et motivée, et riche d’un réseau international.

UN PROJET SALUÉ

 

Leur oral devant plus de 100 personnes a été un succès. « A HEC Entrepreneurs, nous sommes très bien préparés à l’exercice du pitch, confirme Raphaël. Nous en réalisons régulièrement devant des jurys qui ne nous épargnent pas ! » Les étudiants ont aussi constaté qu’ils étaient l’une des rares équipes à présenter un pitch réellement collectif, « un point souligné et apprécié par le jury et l’auditoire » explique Allison.

L’équipe a surtout entériné son envie d’aller jusqu’à la création d’entreprise sur la base de son projet Magnet. « La pertinence de notre réponse à un enjeu social et économique a été validée à Boston, se réjouit Mourad. Notre ambition est de créer un réseau de points relais d’informations fiables sur l’offre de services dans les villes des pays en développement, où l’économie est en grande partie informelle et non-structurée. »

Par Ariane Despierres-Féry