Pour la dixième année consécutive, EPF Voile est présent sur le pl us grand événement étudiant d’Europe qui se déroulera aux Sables d’Olonne.

L’équipage EPF voile à la 45e CCE

L’équipage EPF voile à la 45e CCE

En 1980, l’association voile de l’école est créée par des étudiantes de l’EPF, l’école étant uniquement réservée aux filles à cette époque, afin de participer à la 12e édition de la Course Croisière EDHEC. Par la suite, forte de son ascension, l’association s’engage dans le Tour de France à la voile, la célèbre régate mêlant professionnels, amateurs et étudiants durant l’été. Aujourd’hui, l’activité d’EPF Voile s’est diversifiée : elle a abandonné le Tour de France pour organiser des croisières pour ses élèves et propose le passage du permis bateau à tous. Mais son objectif est resté le même : participer au plus grand événement sportif étudiant d’Europe, la Course Croisière EDHEC !
Bien sûr, EPF Voile a pour but d’améliorer chaque année ses résultats et s’entraine donc activement les mois précédant l’événement. Après une petite mise en jambes aux vacances de la Toussaint avec une croisière en Méditerranée, chacun des membres prend son téléphone pour nouer de nouveaux partenariats et renouveler les anciens. Les nouveaux adhérents sont accompagnés dans cette recherche de partenariats par toute l’équipe, ce qui constitue pour eux un premier contact avec le monde professionnel. Afin d’accroître les chances de podium, les membres de l’association s’entrainent activement au cours de l’année grâce aux régates étudiantes (principalement les étapes de la coupe de France). Il s’agit pour eux de renouer chaque année avec les victoires des années précédentes (1er au classement first 31.7 et 3e au classement féminin).

 

La CCE en quelques chiffres :
1er événement étudiant européen
4 Trophées : Mer, Terre, Air et Sable
80 grandes écoles –
180 bateaux – 3 000 étudiants
10 000 visiteurs

Mais qui sont les étudiants de l’EPF ?
Ils sont issus de l’ex-Ecole Polytechnique Féminine, grande école généraliste post-Bac, créée en 1925 pour former des femmes aux métiers de l’ingénierie et devenue mixte en 1994. Historiquement implantée à Sceaux (92), Troyes depuis la rentrée 2010 et désormais à Montpellier, elle compte plus de 1 500 étudiants. Elle reste l’une des écoles les plus attractives pour les jeunes filles (40 % des élèves ingénieurs) par son esprit pionnier, ses valeurs d’ouverture et de diversité ainsi que son positionnement visiblement généraliste. Son cursus permet d’appréhender et découvrir lors d’un tronc commun de 3 ans tous les domaines de l’ingénierie avant de choisir en fonction des goûts et compétences parmi les spécialisations.