Communiqué de presse :

Dans le cadre de la réforme du baccalauréat et dans un esprit de diversification des profils des étudiants accédant aux études vétérinaires, les quatre Écoles nationales vétérinaires françaises (ENV) ouvriront leurs portes, à la rentrée 2021, à 160 bacheliers de l’année, sélectionnés via Parcoursup et un concours dédié, dit « postbac ».

 

Quelle sera la nouvelle répartition des places aux différents concours d’accès aux Ecoles nationales vétérinaires ?

Le nombre de places offertes dans les ENVs a été rehaussé de 35 % au cours des 5 dernières années ; il est et restera de 640 places. In fine, à compter de la rentrée 2022, les places offertes à cette voie de recrutement viendront en déduction de celles offertes aux autres voies, et principalement la voie A. Avec plus de 300 places offertes pour la voie A, la classe préparatoire BCPST restera la voie majoritaire de recrutement, qui par ailleurs offre des perspectives très intéressantes dans des établissements prestigieux et diversifiés en dehors des ENV et peut répondre aux attentes de jeunes qui mettent à profit leurs années en classe préparatoire pour préciser leur projet professionnel dans le domaine des sciences du vivant.
Les informations concernant toutes les voies d’accès pour les écoles nationales vétérinaires sont disponibles sur le site internet du service commun des concours.

 

Quelles spécialités est-il recommandé de choisir en première et en terminale ?

Les spécialités « sciences de la vie et de la terre » (SVT) ou « biologie-écologie » (en lycée agricole) sont des spécialités-pivot pour se préparer à tous les concours d’entrée des écoles nationales vétérinaires. Il en va de même pour le recrutement post-baccalauréat. Le choix de ces spécialités est donc indispensable pour la classe de première pour acquérir un socle scientifique en biologie. Ce choix de spécialité devrait être maintenu pour la classe de terminale, mais des lycéens qui choisiraient d’autres combinaisons de spécialités, pour préserver leurs chances et formuler d’autres vœux sur Parcoursup, pourront également postuler.

Ainsi, les écoles nationales vétérinaires recommandent aux lycéens :

  • Pour la classe de première : de choisir la spécialité SVT ou biologie-écologie (en lycée agricole). Cette spécialité sera complétée préférentiellement par les choix de la physique-chimie et des mathématiques;
  • Pour la classe de terminale : de maintenir la spécialité SVT ou biologie-écologie (en lycée agricole) parmi les deux spécialités suivies, associée à la spécialité physique- chimie. L’option « mathématiques complémentaires » est vivement conseillée. Un lycéen ayant choisi d’autres combinaisons de spécialités sur la base de la triplette SVT-PC-Maths de première pourra également se présenter au concours et réussir.

D’autres combinaisons de spécialités peuvent être possibles, dès lors que la spécialité SVT ou biologie-écologie a été choisie en première.

 

Quand peut-on se présenter à ce concours ?

Le concours commun post-baccalauréat sera destiné aux élèves de la série générale inscrits pour la première fois en classe de terminale, et sera subordonné à l’obtention du baccalauréat l’année d’admission. La présentation à ce concours ne sera pas autorisée à tout candidat ayant obtenu le baccalauréat les années précédentes.

 

Comment s’exprimera le vœu « Écoles nationales vétérinaires » ?

L’expression dans Parcoursup d’un vœu « Écoles nationales vétérinaires » ne pourra s’effectuer qu’après avoir répondu en ligne à un questionnaire général de pré-orientation. S’agissant d’un concours commun aux quatre écoles nationales vétérinaires, il comptera pour un seul vœu dans Parcoursup. Il sera possible, bien évidemment, d’exprimer en même temps un vœu pour l’admission en classe préparatoire aux grande écoles, par exemple de type BCPST.

 

Quel profil de lycéen pourra postuler et quelles seront les épreuves ?

Pour la phase d’admissibilité, les critères utilisés en lien avec Parcoursup sont en cours de définition et seront publiés en temps utile, conformément à la loi. Le lycéen devra avoir un bon niveau scolaire général, dans les spécialités mentionnées plus haut, mais également dans d’autres matières comme sa première langue vivante ou le français. Comme pour toutes les autres formations publiques depuis la loi Orientation et Réussite des Étudiants, un pourcentage minimal de boursiers du lycée sera par ailleurs défini et appliqué.
Les épreuves d’admission concerneront environ 700 candidats. Elles seront prévues sur une semaine dans le courant du mois d’avril. Il/elle passera sur une succession de sept ateliers de 10 minutes comportant des entretiens thématiques avec un ou des examinateurs ou des épreuves de logique, de calcul ou d’habileté manuelle.

 

Combien de fois pourra-t-on se présenter à ce concours ?

Dans la réglementation générale du concours d’entrée dans les écoles vétérinaires, un candidat ne peut se présenter plus de deux fois au concours d’entrée aux ENV quelle que soit la voie choisie. Ceci signifie qu’un candidat admis à passer les épreuves d’admission utilisera une de ces deux possibilités.
Le simple vœu dans Parcoursup ne comptera pas pour une présentation au concours si le candidat n’est pas admissible.

 

Comment s’informer davantage sur ce projet ?

Les écoles nationales vétérinaires et le service commun des concours agronomiques et vétérinaires publieront régulièrement sur internet3 et sur les réseaux sociaux des informations à destination des élèves, des familles et des enseignants.
Par ailleurs, pour les premiers élèves qui seront concernés (ils sont actuellement en classe de première), les informations complètes pour postuler seront disponibles sur Parcoursup dès l’ouverture de la plateforme fin 2020-début 2021.