Séverin Meuillet (étudiant bachelor jeune entrepreneur-EM Strasbourg), cofondateur de Moi moche et bon. En créant une entreprise valorisant des fruits abimés, il se sent utile, en phase avec ses valeurs et ambitieux comme tout jeune créateur !

 

Pourquoi ce bachelor jeune entrepreneur ?

Je ne suis pas très scolaire. Je savais que j’aimais le travail en équipe, j’avais envie de faire quelque chose de ma vie, d’être dans l’action. J’ai intégré le bachelor car il permet de se trouver ! Je me sens libre. Je suis entrepreneur de ma vie, je me prends en charge. Le bachelor est responsabilisant et basé sur l’apprentissage par l’action.

Entreprendre pour quoi faire ?

Nous étions trois copains animés par l’envie de se rendre utile, de faire quelque chose en phase avec nos valeurs d’anti-gaspillage. Je ne peux m’imaginer travailler dans un domaine qui ne correspondrait pas à mes valeurs. Moi moche et bon est né de convictions personnelles.

Votre idée pour valoriser les moches ?

J’étais sensible aux fruits et légumes non calibrés, bref considérés comme moches et même pas proposés à la vente, car mes grands-parents étaient primeurs. 30 % des fruits et légumes sont écartés sur le lieu de production pour des raisons esthétiques. Il n’existe aucune obligation légale sur le calibrage. Il s’agit d’une pression de la grande distribution sur les producteurs et d’un réflexe du consommateur qui a appris à acheter avec les yeux. Notre idée est de valoriser des (pour l’instant) pommes moches et bonnes, en les transformant en jus. Nous sommes des logisticiens anti-gaspi injectant une nouvelle valeur au produit. Nous travaillons en local, là encore en accord avec nos valeurs. Avec des producteurs locaux, idem pour le presseur, les bouteilles et étiquettes, le transporteur.

Vos projets ?

Nous venons de monter une offre d’envergure. Nous avons passé un accord avec notre producteur et notre presseur pour produire 140 000 bouteilles que nous paierons en juin. Le défi est motivant. Nos jus sont vendus dans 21 magasins en Alsace. A terme, nous voulons aborder les centrales d’achat nationales, convertir nos clients en acheteurs fidèles. A nous de faire grandir le réseau. Mon souhait à titre personnel est de transformer Moi moche et bon en projet de vie.

Contact : https://fr.ulule.com/moi-moche-et-bon/