« Aucune autre entreprise ne vous laisse autant d’autonomie ! » C’est le cri du cœur de Simon Chamoret, (X2006), Directeur opérationnel d’Eiffage Génie Civil Régions France. Ce jeune patron passionné dépoussière le secteur du BTP et offre aux X des postes sur-mesure.

 

Le BTP, vous êtes tombé dedans quand vous étiez petit ?

© EIFFAGE

Mon grand-père était dessinateur à la Direction Départementale de l’Équipement et s’occupait des travaux routiers, mon père avait un bureau d’études dans le secteur des VRD et mes oncles étaient sur chantiers. C’est ma culture familiale et une passion ! À 14 ans, je faisais déjà des calculs et des dessins pour le bureau d’études de mon père. Ça m’a permis d’apprendre très tôt la technique, la relation client et de découvrir ce secteur. Dès l’obtention de mon diplôme, j’ai eu la chance qu’Eiffage me fasse confiance et me fasse grandir très vite.

 

Votre quotidien en tant que Directeur opérationnel ?

Je supervise 1 000 chantiers en France (hors Ile-de-France) et en Outre-mer dans le domaine maritime, génie civil et hydraulique. Je donne le cap en termes de marchés et de moyens. Chaque semaine, je passe une journée avec mes gars sur un chantier. C’est très important d’être présent sur le terrain. Ça permet de délivrer la bonne parole aux chefs de chantiers et aux compagnons, d’entraîner ses troupes et de créer une émulation globale.

 

Les raisons qui vous font lever le matin ?

J’aime l’aspect humain du métier, être aux côtés de mes équipes, mais aussi ma grande autonomie et ma liberté d’action. Dans le BTP, on touche à tout : le commerce, l’économie, le management, l’ingénierie… Il y a ce côté multicasquette, proche de ses équipes et entrepreneur. Humainement, c’est extrêmement enrichissant. D’autant que chez Eiffage, on vous laisse libre de vos choix et de vos décisions, vous êtes vraiment entrepreneur.

 

De quoi attirer les jeunes talents…

Les offres ne manquent pas. Nous avons besoin de directeurs de projets et de travaux. Conduire un chantier c’est visuel, c’est un défi managérial, on doit gérer la relation avec le client et l’ensemble des acteurs autour du projet… C’est donc très varié. Ce poste peut mener au titre de directeur de filiale. Nous cherchons aussi des ingénieurs : ceux qui aiment concevoir vont se faire plaisir. Enfin, nous recrutons des chefs de projet Offre qui vont savoir gagner des affaires et répondre aux multiples appels d’offres que nous recevons chaque jour.

 

Les soft skills indispensables ?

Pour conduire un chantier, il faut avoir la capacité d’entraîner son équipe. À un poste de directeur de filiale ou de directeur opérationnel, l’écoute et la compréhension du besoin des clients sont les qualités clés. Enfin, pour gagner des appels d’offres, il faut savoir se remettre en cause et avoir l’esprit de compétition.

 

Votre conseil en tant que jeune patron ?

Le BTP est un métier 100 % adrénaline. Du stress positif certes, mais qu’il faut réussir à gérer. Il est donc indispensable d’aimer le côté humain. D’autant qu’un chantier ne se passe pas toujours comme prévu. Mais quel métier !

Chiffres clés Eiffage Génie Civil Régions : 350 millions € de CA / 1350 collaborateurs / 20 agences

Les yeux dans l’X : « Mon souvenir le plus fort reste mon premier défilé du 14 juillet sur les Champs Elysées. Le décorum, les avions qui passaient au-dessus de nos têtes, tout ça m’a beaucoup impressionné. Cette chance n’est pas donnée à tout le monde. C’était une grande fierté d’en faire partie. »

Contact : simon.chamoret@eiffage.com