POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

EDHEC Entrepreneurs : Avec la startup Homie, goûte les petits plats de tes voisins !

startup Homie

Respectivement étudiants à l’EDHEC Business School et à l’IESEG School of Management, Olivier Carpentier et Louis Vast sont également entrepreneurs. Incubés à EDHEC Entrepreneurs, ils ont fondé la startup HOMIE, une plateforme de livraison de plats à domicile préparés par des particuliers.

Présentez-nous votre startup HOMIE.

Avec la startup Homie, nous proposons à des personnes qui aiment cuisiner de générer un revenu complémentaire. Ces “homies” préparent un plat en grande quantité, divisible en plusieurs portions. Nous leur livrons récipients, sacs, serviettes et couverts et un compte Homie. Nos homies vendent aussi leurs plats en livraison. Dès qu’il y a une commande, les homies ont juste à mettre une ou plusieurs portions dans un ou plusieurs récipients, et mettre le tout dans le sac qui sera donné au livreur au moment de son arrivée.

Nous permettons ainsi à des étudiants et jeunes actifs de se nourrir plus sainement, avec des repas maison, à un prix raisonnable.

En 2008, nous avons commencé à dormir chez des particuliers partout dans le monde grâce à Airbnb. En 2011, nous avons commencé à voyager dans la voiture d’un particulier grâce à BlaBlaCar. En 2021, nous allons commencer à déguster la cuisine concoctée par des particuliers grâce à Homie. 

startup Homie

Pourquoi lancer ce service maintenant ?

L’industrie de la livraison de repas est en plein essor : il est devenu tout à fait courant de se faire livrer un repas à n’importe quel moment de la journée. Cette pratique a d’ailleurs été largement renforcée durant le confinement et a fini par être adoptée comme “geste du quotidien”. Seulement, la majeure partie des offres sur ces plateformes proposent des plats qui viennent des grandes chaînes de fastfood et ne facilite pas l’équilibre alimentaire pour rester en bonne santé. Les prix peuvent également grimper assez rapidement et ne rendent pas accessibles cette pratique au plus grand nombre.  
 
Par ailleurs, en dehors de cette industrie, il est clair qu’il existe des personnes passionnées de cuisine qui aimeraient en faire une activité lucrative. Il existe en effet au sein de cette segmentation, un besoin de générer un complément de revenu afin de pouvoir vivre plus confortablement. Ce statut est légalement possible, et permet même de cotiser pour sa retraite. 
 
Enfin, les livreurs sur les plateformes passent en moyenne la moitié de leur temps à attendre leur commande une fois arrivés devant le restaurant. Chez Homie, les plats sont préparés en avance et permettent aux livreurs de ne plus perdre de temps lors de leur arrivée et optimiser ainsi leur rémunération par heure.  
 

Pourquoi avoir choisi Lille pour vous lancer ?

Lille représente beaucoup pour nous. Nous avons grandi ici et contribuer à notre échelle au dynamisme de cette ville nous tenait vraiment à cœur. C’est en plus une ville qui représente parfaitement l’environnement Homie : la bienveillance, le partage… S’il y a bien une ville où la startup Homie est susceptible d’être adoptée, c’est Lille ! C’est une ville étudiante, cosmopolite qui représente bien les utilisateurs que nous voulons attirer.

D’expérience, nous savons que les Lillois sont en général assez ouverts aux nouveautés culinaires et un projet comme Homie ne peut que les séduire. C’est aussi l’occasion de faire découvrir de nouvelles saveurs aux étudiants étrangers, de goûter les plats de la région mais aussi à tous de déguster des plats qui sortent de l’ordinaire.  

Votre prochains objectifs pour votre startup Homie ?

Nous sommes actuellement en phase de test en interne et nous allons rendre disponible l’application sur les plateformes de téléchargement vers le début du mois d’octobre. Nous voulons par la suite augmenter notre offre en recrutant plus de homies, tout en contrôlant la qualité qui est pour nous le point central de ce que nous proposons sur notre application. Notre ambition est de permettre à des milliers de particuliers en France et même à l’étranger de se générer un revenu en faisant ce qu’ils aiment : cuisinier. Cette cuisine permettra alors de régaler nos clients présents sur Homie et de normaliser cette nouvelle pratique. Nous voulons faire découvrir au plus grand nombre les autres cuisines provenant de leur région et même d’autres pays. Nous voulons également à terme proposer une source de revenu plus juste aux livreurs, et un statut plus stable. 

Parlez-nous de votre accompagnement à l’incubateur EDHEC Entrepreneurs.

Nous sommes accompagnés sur chaque problématique que nous rencontrons. Nous sommes encouragés à tester chaque idée sur le terrain et ne jamais rester sur une hypothèse non vérifiée. Nous bénéficions également de nombreux workshop avec différents acteurs spécialisés dans un domaine particulier (création d’entreprise, dimension juridique, levée de fonds etc…) C’est un lieu d’échange où chaque startup incubée est complémentaire avec l’autre. Si l’un a un problème, l’autre va lui venir en aide et c’est ce genre d’écosystème qui nous pousse à toujours aller de l’avant.  
Les infrastructures sont également une source de travail, d’échanges et d’efficacité pour une startup saine dans un environnement sain.  

>>>> A lire aussi : Goji, l’application de coaching pour un quotidien plus responsable

Pourquoi vous êtes-vous lancés dans l’entrepreneuriat ?

Louis : L’entrepreneuriat est pour moi un moyen d’exprimer et de mettre en place des idées permettant à mon échelle d’améliorer le quotidien des personnes. Ce que j’aime là-dedans c’est d’avoir une liberté quant aux méthodes employées pour imaginer, créer et concrétiser un projet. Il n’y a pas de limites ou de freins à la création en tant qu’entrepreneur, chaque idée mérite son temps de réflexion ou non, chaque réflexion mérite d’être approfondie ou non, et par la suite une étude de viabilité est à mener afin de voir s’il est intéressant de déployer son projet ou non. En parallèle, l’entrepreneuriat permet d’acquérir des compétences transverses et d’apprendre à s’organiser au mieux, en essayant différentes méthodes de travail. En résumé, partir de 0, essayer différents chemins, avancer à la vitesse voulue, se fixer ses propres échéances, c’est ça l’exaltation de l’entreprenariat 

Olivier : Je me suis toujours posé la question type “et si on inventait … “. Le simple fait de concrétiser quelque chose qui n’était initialement qu’une simple pensée dans notre esprit est un processus qui m’a toujours fasciné. Et c’est tellement fascinant que j’ai voulu m’y lancer ! J’étais bien sûr conscient de l’investissement que cela exigerait mais je pense qu’il faut savoir prendre des risques pour surmonter nos tendances naturelles à la peur de l’inconnu. J’ai toujours aimé créer et fabriquer. C’est pourquoi lancer mon entreprise s’inscrit dans la continuité de mon goût pour l’entrepreneuriat. 

Pour suivre la startup Homie et contacter ses fondateurs

startup Homie

Mail : homie.start@gmail.com ; olivier.carpentier@edhec.com ; louis.vast@ieseg.fr

Réseaux sociaux : Instagram : @homie_eat / Facebook :  Homie eat 

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter