Groupe bancaire européen, et leader mondial dans le financement du secteur public, Dexia a dû remettre à plat son organisation et repenser sa structure après son sauvetage en 2008 et la crise souveraine de 2011 qui a finalement conduit à sa résolution ordonnée. Détenu à 95 % par les États belge et français, Dexia est aujourd’hui la plus importante structure européenne gérée en extinction. Une transformation à laquelle participe activement.

Christine Lensel-Martinat (ESSEC 87), Chief Operating Officer de Dexia

Christine Lensel-Martinat (ESSEC 87), Chief Operating Officer de Dexia

 

 

Dans ce contexte particulier, quelles sont vos missions ?
Depuis octobre 2011, date à laquelle la « résolution ordonnée » du groupe Dexia a été décidée, nous avons cédé une très grande partie de nos franchises commerciales. Mon rôle est d’assurer à chaque cession significative, la reconstruction ou la duplication de nos systèmes d’information et des processus associés pour permettre à chaque entité ne faisant désormais plus partie d’un même groupe de fonctionner de façon totalement nos systèmes et processus pour les adapter à la nouvelle taille du groupe, d’une part, et aux nouvelles réglementations en vigueur comme Bâle III, EMIR ou FATCA, d’autre part. Notre objectif essentiel est de gérer sans incident notre portefeuille jusqu’à son extinction, qui sera lente et longue. La direction des opérations se retrouve au centre de cette réorganisation en englobant toute la partie back office, informatique, immobilier et achats… C’est très vaste et très varié, ce qui rend le métier passionnant. Il s’avère indispensable de pouvoir mener tous ces projets dans des délais conformes à nos engagements envers les différentes parties prenantes (acquéreurs des structures, régulateurs, Commission européenne…).

 

Comment abordez-vous votre fonction au quotidien ?
Au cours des trois dernières années, chaque opération de cession a engendré une série de projets visant notamment à reconstruire un système d’information en stand alone. C’est un véritable travail de « chirurgie » avec des impératifs de respect des délais très stricts. En 2014, notre principal challenge est de finaliser la duplication du système pour la filiale française issue de Dexia Crédit Local et cédée début 2013. Les qualités nécessaires pour travailler dans une direction des Opérations ? Un grand sens de l’organisation, l’esprit d’analyse, la capacité d’appréhender les risques opérationnels, la curiosité d’esprit pour anticiper et comprendre les nouveaux produits… et savoir dire non pour cadrer l’activité commerciale. Mais les qualités humaines sont tout aussi importantes car il faut sans cesse allier rigueur et souplesse. Le Chief Operating Officer est un peu la « première ligne de défense » des activités de la banque !

 

Quelles opportunités pour un jeune diplômé ?
En dépit de sa situation, Dexia offre des opportunités pour les jeunes diplômés : l’audit, le risk management, les opérations, la finance… Pour un jeune diplômé, c’est une opportunité unique de se retrouver plongé au coeur de la structure, d’acquérir une vision globale et une bonne compréhension des métiers de la banque en participant pleinement à la restructuration du groupe. Notre politique managériale repose sur un grand nombre de passerelles entre ces différents métiers pour favoriser les évolutions et les montées en compétences, en France comme dans nos filiales et succursales internationales. Nous recherchons des collaborateurs susceptibles d’acquérir rapidement une vision transversale des différentes activités de la banque de sorte à participer activement aux projets de transformation que Dexia doit encore mener pour s’assurer un avenir stable et conforme aux intérêts des États français et belges qui sont nos actionnaires et garants. Dexia, c’est un large scope des métiers de la banque réunis dans une structure de PME. Cela fait 22 ans que je suis chez Dexia et j’y ai toujours quelque chose de nouveau à faire !

 

La finance : un secteur convivial… et féminin ?
Dexia, au fil des années, a eu à coeur de renforcer la place des femmes au sein des postes cadres, « mais la première condition reste d’avoir confiance en soi et de saisir les opportunités lorsqu’elles se présentent sans se poser trop de questions. » Les femmes représentent aujourd’hui plus d’un tiers des effectifs actuels. La convivialité demeure également une valeur essentielle du groupe. « Nous organisons depuis des années les cafés de la tour en début d’après-midi. C’est une rencontre-débat avec un intervenant interne ou externe sur un thème précis. » Un bon moyen d’échanger et de partager ensemble.

 

Chiffres clefs :
Gestion de 184 milliards d’encours au 30/09/2013 – 1 300 collaborateurs dans le monde Groupe franco-belge avec siège à Bruxelles et entité opérationnelle principale à Paris – Entités internationales : Italie, Allemagne, Etats-Unis, Espagne, Israël, Irlande et Royaume-Uni

 

VC

 

Contact : christine.lensel-martinat@dexia.com