Une technologie fiable et performante est souvent le facteur de différenciation clef d’une entreprise offrant des services financiers. L’importance de cet avantage concurrentiel explique de fait les importants montants consacrés par les entreprises financières (Banques, Fonds, Assurances…) dans des investissements et dans de la recherche et développement en technologies de l’information.

Les changements que les nouvelles technologies ont apporté aux institutions financières ont eu des impacts conséquents autant sur les dirigeants et les employés que sur les clients eux même. Les progrès technologiques permettent en effet des livraisons de produits et de services bancaires plus facilement et plus efficacement que jamais auparavant – redéfinissant ainsi l’environnement concurrentiel de toute l’industrie. L’accès rapide à l’information est critique; la capacité d’agir rapidement et efficacement permettra à l’avenir de distinguer les entreprises financières performantes des autres. L’informatique a augmenté le niveau de concurrence de l’industrie et a forcé les entreprises à intégrer ces nouvelles technologies dans le but de satisfaire leurs clients en sophistiquant leur offre TI. Guichet automatique, banque à distance, commerce électronique, plateforme de Trading sont de bons exemples de cette évolution de l’utilisation des TI.

 

Il existe quatre différents types de postes ouverts aux jeunes diplômés
L’analyste d’affaires, le gestionnaire de projet, l’assistant technique et enfin le développeur. Le rôle de l’analyste d’affaires, traduit de l’Anglais « Business Analyst », est d’étudier le domaine d’affaire avant de proposer une solution technologique. La mission du « chef de projet informatique » consiste à piloter le projet informatique, de son idée de départ au déploiement généralisé. Le support technique correspond aux activités de soutien informatique. Enfin le développeur est un « informaticien » qui réalise des logiciels en créant des algorithmes et en les mettant en oeuvre dans un langage de programmation. Les employeurs (Oracle, OpenLink, Sophis, Sungard,…) offrent des conditions de travail avantageuses et des rémunérations incitatives dans le but d’attirer les meilleurs étudiants. Les compétences recherchées dans ce secteur sont principalement des compétences d’analyses et de logiques. Le candidat idéal est un étudiant qui a soif d’apprendre, qui apprécie le travail en équipe mais qui valorise également une certaine indépendance dans la gestion de son travail. La majorité des candidats retenus auront un diplôme en sciences informatiques. Cependant, pour un rôle d’analyste d’affaires ou chef deprojet, les institutions financières examinent également d’autres disciplines d’études associant des compétences techniques avec d’autres compétences en gestion et en management.

 

Marianna Leontieva,
Master en Finance’14 (double diplôme avec MGIMO- Moscou)