L’année dernière, ecole du Louvre Junior conseil et la Sauvegarde de l’art Français ont lancé la 1ère édition du Plus Grand Musée de France. À ce titre, une vingtaine de chargés de mission ont parcouru les régions de France pour y dénicher des trésors artistiques en péril et financer leur restauration. Quatre de ces oeuvres ont obtenu les fonds nécessaires à leur restauration grâce à de généreux mécènes, en régions centre et Bretagne !

 

Christ en croix, XVIe-XVIIe siècle, église Saint-Martin, Ligueil (Indre-et-Loire)

Christ en croix, XVIe-XVIIe siècle, église Saint-Martin, Ligueil (Indre-et-Loire)

La première de ces oeuvres est un buste reliquaire de sainte christine.
Daté du XVIIe siècle et conservé à Barlieu (Cher), sa restauration était estimée à 6 465,60 €. Ce montant a été atteint grâce à un mécénat de 5 000 € de Monsieur Martignon, dirigeant d’une entreprise d’exportation de grains. Le reste des fonds sera couvert par une aide des collectivités locales. En région Centre se trouvait également un Christ en bois, daté du XVIe ou XVIIe siècle et conservé à Ligueuil (Indre et Loire), dont la restauration est estimée à 3 360 €. 2 930 € de mécénat ont été trouvés, soit 1 000 € de l’entreprise VERNAT TP à Loches, entreprise de travaux publics, et 500 € de DURANT, entreprise de travaux publics localisée à Ligueil. Marie Garance Girard a également obtenu 500 € de la part de l’entreprise VILLMAIN, entreprise de maçonnerie et taille de pierres sur Monuments Historiques. Enfin, 930 € sont issus de dons de particuliers. Marie Garance Girard aimerait aujourd’hui allouer 2 000 € à ce Christ et espère pouvoir bénéficier d’une aide des collectivités locales. Cela lui permettrait de conserver les 930 € restants et de trouver d’autres fonds pour financer une autre oeuvre en région Centre.

 

Le Plus Grand Musée de France bénéficie du parrainage du Ministère de la culture et de la communication et de l’association des Maires de France, du généreux soutien de la Fondation Bettencourt- Schueller et du concours de l’école du Louvre.

 

En Bretagne, la croix en argent de Pleyber-christ (Finistère)
Datée du XVIIe siècle, sa restauration était estimée à 4 957,42 € et va être entièrement financée par le mécénat. 860 € de dons sont ainsi dus à de généreux particuliers, 1 000 € proviennent des Vieilles Maisons Françaises du Finistère, 800 € de l’association du patrimoine religieux de Pleyber-Christ et 2 500 € du Galeriste parisien Eric Coatalem.

 

Le bilan 2012-2013 en chiffres :
25 étudiants, dans 12 régions Plus de 250 oeuvres repérées.
23 090 € de mécénat récoltés pour sauver 4 oeuvres en danger

 

La dernière oeuvre ayant obtenu les fonds nécessaires à sa restauration est un retable conservé dans la chapelle d’irvillac (Finistère).
Sa restauration estimée à 10 000 € a été entièrement couverte par un généreux donateur. Aujourd’hui, la Junior Entreprise de l’Ecole du Louvre souhaite donc remercier tout particulièrement ces généreux donateurs, particuliers et entreprises, pour leur aide et leur soutien. Ils prouvent, par leur engagement, que le patrimoine n’est pas qu’une affaire de spécialistes, mais bien de passionnés ! Pour l’année 2013-2014, la Junior Entreprise ne relâche pas ses efforts et compte bien pouvoir restaurer encore d’autres oeuvres ! Pour ce faire, elle a sa disposition pas moins de 40 chargés de mission qui ont déniché une centaine d’oeuvres d’art cachées dans nos communes et a lancé un partenariat exceptionnel avec des élèves de l’ESSEC et des universités de Rennes I et Rennes II !

 

Vous souhaitez découvrir les oeuvres du Plus Grand Musée de France ?
Rendez-vous vite sur le site Internet dédié à l’opération :
www.leplusgrandmuseedefrance.com

 

 

Contact :
Vous voulez nous contacter ? nous sommes à votre service !
contact@ecoledulouvrejuniorconseil.fr