L’enseignement universitaire demeure un symbole d’excellence scientifique. Souvent considéré – à tort – comme indissociable des métiers de la recherche, il ouvre la voie à de multiples débouchés. Au début de ses études, on choisit un cursus par intérêt ou passion. Puis arrivé à Bac+2, +3 voire plus, la réflexion autour du projet professionnel commence à prendre le dessus. Biologistes, chimistes ou encore mathématiciens peuvent aujourd’hui se tourner vers des métiers de cadres, de consultant, de chef de projet, en capitalisant sur leurs acquis tout en investissant le terrain de la double compétence : scientifique/technique et managériale.

 

(c) IONIS STM

En accompagnant plus de 1 000 étudiants universitaires vers des carrières à succès de chef de projet, consultant ou encore ingénieur, Ionis-STM a identifié les bonnes pratiques vers la réussite pour permettre aux étudiants de se démarquer et d’accéder à des emplois qualifiés.

 

Clé n° 1 : Identifier les secteurs naturels

Les connaissances scientifiques universitaires permettent d’assoir une légitimité certaine, qui ouvre les perspectives. Un biologiste peut ainsi poursuivre vers le domaine de la santé, un chimiste vers la cosmétique, un mathématicien vers la finance ou le Big Data, un diplômé en physique ou en mécanique vers l’énergie ou l’automobile. Et ce dès lors que ses connaissances sont couplées à la compréhension de leurs applications dans ces secteurs clés, qui recrutent. En transformant les connaissances théoriques et académiques en pratique, Ionis-STM privilégie pour cela la formation par des professionnels en activité dans les secteurs visés.

 

Clé n°2 : Comprendre les enjeux de l’entreprise et ses différents métiers

De façon pragmatique, la transition depuis le milieu universitaire impose de se familiariser avec les fondamentaux de l’entreprise. Ces enseignements font partie du socle de base des formations dispensées dans toute école de commerce ; la mise à niveau est donc indispensable pour pouvoir concurrencer ces diplômés sur le marché du travail. L’immersion dans les réalités de l’entreprise est un principe fondamental de notre enseignement avec un passage à l’action : apprentissage par pédagogie de projet, mises en situation professionnelles, projets d’entreprises et stages de longue durée.

 

Clé n°3 : Se démarquer avec des compétences managériales

Vous avez la fibre relationnelle ? Sachez que cette softskill, alliée à vos connaissances scientifiques, peut s’avérer un véritable atout sur lequel capitaliser. Comme toute compétence, celle-ci s’apprend, s’entretient et se vit. A la clé, de véritables opportunités pour des postes où le relationnel compte : cadre, consultant, chef de projet. L’école vous y accompagne. La pédagogie proactive appliquée permet à chacun d’organiser, communiquer, manager, relever des challenges, convaincre, développer son expertise au travers d’ateliers dédiés et de travaux en équipe.

 

95 % des diplômés embauchés dans les 6 mois après la fin des études

Notre ambition est claire : accompagner nos étudiants à révéler leur potentiel. Et pour cela, fournir à chacun des méthodologies de gestion de projet, d’aide à la prise de décision, d’accompagnement à la conduite du changement. De plus en plus d’étudiants font le choix de compléter une formation initiale par un MBA professionnalisant pour développer leur attractivité auprès des recruteurs. C’est la voie que propose Ionis-STM, avec ses 18 MBA en double compétence dans 4 grands secteurs d’avenir : management et énergie/digital/biotechnologies/informatique. Car c’est de la compréhension des enjeux de l’entreprise et de sa propre adaptabilité à ces contraintes que dépend le succès professionnel d’un diplômé d’université.

 

Esport : les Millennials aux manettes !

Compétitions, sponsors, professionnalisation… L’esport cartonne auprès des jeunes générations. A la découverte d’un univers, loin du game over.

L’industrie, c’est sexy !

Après 9 500 créations nettes en 2018, 19 000 emplois ont été créés l’an dernier dans l’industrie. Zoom sur un secteur en plein renouveau.

Business du vin : un grand cru

Métier de passion ou passion du métier, la commercialisation du vin est un secteur à part entière. BSB a donc ouvert une école à part entière !

Numérique : la France, terre des nouveaux GAFAM ?

Avec son plan France Numérique 2012 – 2020 et la loi pour une République numérique, la France entend s’imposer comme une terre d’innovation.

L’hôtellerie : un secteur bien loti

Avec le tourisme et la restauration, l’hôtellerie est un des plus gros pourvoyeurs d’emploi à l’échelle mondiale. Une étudiante de FERRANDI Paris confirme.

Santé : un secteur en pleine forme

Biomédical, IA, numérique, télémédecine : le secteur de la santé n’a jamais eu autant d’énergie. Comment ce domaine éminemment humain fait-il du digital son meilleur allié pour demain ?

Agroalimentaire/ grande distribution : en route vers transition alimentaire

Equilibre alimentaire, anti-gaspi, vegan, sans gluten, bio, locavorisme, AMAP, drive : l’ère de l’hypertransformation des aliments et des achats en hypermarchés est-elle en train de s’éteindre ?

Nouveau look pour un nouveau luxe

Plus casual, plus digital : vêtu de son nouveau look, le luxe est-il devenu plus accessible aux consommateurs ? C’est en tout cas le défi lancé aux jeunes diplômés qui rejoindront ce secteur.

Développeurs et codeurs : tout le monde se les arrache !

Focus sur la nouvelle formation de l’IESEG School of Management en partenariat avec Le Wagon par Caroline Roussel, Directrice Adjointe de l’IESEG School of Management.

Aéronautique & défense : qui sera le nouveau Thomas Pesquet ?

Travailler à la NASA ? Un rêve devenu réalité pour Alexandre Kling, diplômé de l’ENSMA. Zoom sur une filière aux multiples défis.