Sodexo, ce n’est pas que de la restauration ! Gestion du courrier de nos troupes armées, du LIDO ou encore des Bateaux Parisiens, ce géant français s’est très vite imposé comme un acteur international de choix dans le secteur des services de qualité de vie. Anne Moulinet-Porcario (NEOMA Business School 95), Directrice efficacité des ventes groupe & CRM Solution, se confie sur ce qui lui plaît dans une société résolument tournée vers l’humain.

 

Sodexo, une entreprise human centric ?

Nous sommes 460 000 collaborateurs à toucher la vie de 100 millions de consommateurs au quotidien. Quel que soit notre rôle (diététiciens, professionnels de la santé, réceptionnistes ou encore électriciens, aides aux personnes âgées et cuisiniers) avec plus de 100 métiers, nous sommes tous animés par la même passion : améliorer la qualité de vie de ceux que nous servons. En contribuant au bien-être individuel, nous aidons nos clients à améliorer la performance de leurs organisations.

Les raisons qui font de vous une top manager épanouie ?

En plus d’être épanouie, je suis engagée. Je trouve chez Sodexo des valeurs qui me sont chères : l’esprit de service, l’esprit d’équipe, l’esprit de progrès, la loyauté, la transparence, le respect et l’égalité des chances. Sodexo, c’est aussi une entreprise qui donne sa chance. J’ai eu l’opportunité d’occuper des postes challenging au cœur de notre transformation, au sein diverses fonctions marketing, stratégie ou vente sur 3 continents, en France, Inde ou encore au Maroc.

Le + de Sodexo ?

L’entreprise offre une journée de volontariat à mettre au profit de l’association de son choix. Nous sommes également très engagés aux côtés de notre fondation Stop Hunger qui mène des actions contre la faim, qui œuvre pour l’autonomisation des femmes et apporte de l’aide d’urgence dans les zones sinistrées. Entre septembre 2017 et août 2018, plus de 5 millions de repas ont ainsi été distribués.

À quoi ressemble le talent idéal ?

Nous avons besoin de jeunes diplômés au profil international et qui sont curieux et savent faire preuve de flexibilité. Nos projets sont de plus en plus transverses et nous avons besoin de managers qui savent fédérer et faire travailler de concert des collaborateurs aux profils différents. Un souvenir marquant de votre parcours à NEOMA Business School ? J’ai adoré mon expérience dans l’organisation de l’Express des grandes écoles, un concours où chaque business school devait produire un magazine. C’était palpitant de trouver des sponsors, des sujets d’articles et de les écrire pendant toute une année. Nous avons même eu droit à une remise des prix prestigieuse, menée par Christine Ockrent. Sodexo, citoyenne avant tout Sodexo gère six Community Rehabilitation Centers en Angleterre et au Pays de Galle. Ainsi, nous nous occupons de plus de 23 000 personnes en liberté surveillée et nous les accompagnons dans leur réinsertion. Nous les formons, réalisons des études de suivi et les aidons à mener une vie respectueuse. Il faut savoir que les prisons gérées par Sodexo connaissent un taux de réinsertion plus élevé que dans les autres établissements pénitentiaires du pays. Nous sommes également au plus proche des victimes et de leurs familles que nous soutenons au quotidien. Nous gérons également la plus grande prison de femmes en termes de population en Australie. Chiffres clés :  

Le Grand témoin – Maud Fontenoy

Défenseure d’une écologie pragmatique et positive, Maud Fontenoy travaille aux côtés de la jeunesse et des entreprises pour que chacun puisse agir pour la planète.

[#PopTaCulture] Ce que la série Big Little Lies nous révèle des nouveaux enjeux de notre génération

Camille Clot, étudiante de KEDGE Business school – Bordeaux, décrypte la série à succès Big Little Lies (HBO) : le reflet de toute une génération.

Décryptons-les : les statuts des grandes écoles de commerce

Public, privé ou consulaire : tour d’horizon des trois statuts juridiques en vigueur pour les grandes écoles de commerce françaises.

La géopolitique, nouveau must have des business schools ?

Comment dompter un monde où la technologie fait loi sans la culture ? C’est pour répondre à cette question que les business schools font désormais de la géopolitique un des meilleurs atouts de leurs formations. Mais comment mettent-elles la culture au service de l’action ?

Agri, agro : il y a du boulot !

Les ingénieurs agronomes sont en première ligne pour accompagner les agriculteurs face aux enjeux climatiques. Les écoles doivent alors adapter leurs programmes pédagogiques.

Ingénieur et apprenti : pourquoi pas moi ?

15% des étudiants en école d’ingénieurs passent aujourd’hui par l’apprentissage. Une voie privilégiée pour entrer facilement dans le monde de l’emploi.

Ingénieur mais pas que : zoom sur les doubles formations

Face à des entreprises qui apprécient de plus en plus les profils hybrides, terminer son cursus avec un double diplôme en poche est un atout pour les ingénieurs.

Les ingés ont la santé

Robot chirurgiens, prothèses ou encore respirateurs, derrière se cachent les ingénieurs. Mise en lumière de cet allié de l’ombre du personnel soignant.

Crypto-monnaies : quand la monnaie change de main

Les crypto-monnaies ont émergé en 2008 et font depuis parler d’elles. De grandes entreprises comme Facebook projettent de créer la leur ainsi que des banques centrales.

France TV : construire ensemble la télé de service public de demain

Offrir des contenus de qualité au public le plus large en veillant au respect de ses missions de service public, tel est le défi que relève le groupe France Télévisions au quotidien. Explications de Francis Donnat, son Secrétaire général.