Communiqué de presse :

Le concours Puissance Alpha souhaite accompagner et rassurer les lycéens sur le choix de leurs deux spécialités de Terminale à faire avant mi-mars 2020 afin de mettre toutes les chances de leur côté pour intégrer une grande école d’ingénieurs.

 

Un concours qui conserve ses principes fondateurs :

  • Le concours ne recrute pas que des étudiants « formatés » sur le modèle des anciennes filières du bac. Toutes les spécialités scientifiques sont acceptées (physique-chimie, NSI, SI, SVT) et mises en valeur selon le programme souhaité, comme le nouveau bac.
  • Les écoles moduleront la note de dossier selon le parcours du candidat pour mettre en adéquation les meilleurs profils par programme.
  • Les maths restent essentielles pour intégrer une école d’ingénieur et la spécialisation maths est préconisée en 1ère et en Terminale. Cependant le concours est ouvert à l’option maths complémentaires en Terminale pour les élèves qui conservent deux spécialisations scientifiques.

 

Un concours ouvert mais sélectif

Le concours Puissance Alpha a toujours été ouvert à des profils de candidats divers et variés (bac STL, STI2D, ES spé maths …) et, pour son édition 2021, conserve son positionnement en n’imposant pas la spécialité physique-chimie et en s’ouvrant à l’option maths complémentaires.
Le concours reste sélectif grâce à son mode d’évaluation des candidats par programme. En effet, chaque école module sa note de dossier et d’épreuves écrites afin de recruter les profils les plus adaptés.

« Le concours Puissance Alpha maintient ainsi ses valeurs et permet à des candidats avec des profils très variés de trouver leur place au sein d’un des programmes des écoles du concours » explique Astrid Woitellier, déléguée générale du concours Puissance Alpha.

Dès l’édition 2021 du concours, Puissance Alpha adapte également les modalités d’évaluation tant pour le dossier scolaire que pour les épreuves écrites afin de bien prendre en compte la diversité des profils des élèves de Terminale.