Fiche d’identité : Clément Jean, 22 ans
4e année de médecine à l’Université de Grenoble
Originaire de Grenoble

 

Lorsqu’il découvre la plongée à l’âge de 16 ans, Clément a un véritable coup de coeur ! Très vite après sa première descente en lac, il obtient son niveau 3 et est habilité à descendre jusqu’à 40m de profondeur. L’an dernier, suite à une chute, Clément devient tétraplégique. Malgré tout, il reste convaincu que la plongée fera partie de sa vie ! Il revient pour nous sur ce sport qui le passionne tant.

Dans sa chambre à la clinique avec Wilson, le Panda emblème de l'association WaterTetraFamily 74 créée par ses proches

Dans sa chambre à la clinique avec Wilson, le Panda emblème de l'association WaterTetraFamily 74 créée par ses proches

A la découverte de la plongée
Grâce à son père, plongeur invétéré, Clément se met à la plongée lors d’une séance en lac. Aujourd’hui, les deux hommes partagent cette passion et partent régulièrement plonger dans différents spots. » J’avais envie de découvrir sa passion. Maintenant, je suis un peu comme son disciple !  » Avec son âme de sportif, Clément suit l’exemple de son père et s’entraine régulièrement en club.  » Je peux m’entraîner 4 fois par semaine.  » Mais pour lui, c’est avant tout un loisir.  » Il y a peu de compétitions, l’idée est de rester dans des conditions optimales et découvrir les fonds marins. « 

 

Une passion sans limite
 » Tout est plus compliqué maintenant, mais mon handicap n’est pas un frein à la plongée. Avoir une activité sportive en parallèle de ses études est indispensable pour l’équilibre que l’on soit handicapé ou valide.  » Six mois à peine après son accident, l’étudiant conserve tout son dynamise et s’entoure d’une équipe motivée à l’aider dans sa démarche. Muni d’une combinaison sèche pour éviter l’hypothermie, Clément est  » mis à l’eau  » dans un bassin peu profond en piscine et c’est parti pour quarante minutes en apesanteur ! Cette première expérience est un bon présage pour la suite.  » Grâce à des séances de rééducation régulière et l’aide de mon entourage, je pourrai bientôt plonger en lac comme avant ! J’ai la chance d’être passionné par le seul sport qui n’exige pas de  » réels  » efforts physiques. Les sensations sont différentes que l’on soit sur terre ou dans l’eau.  » Clément est reconnaissant de l’équipe pédagogique qui l’entoure et qui lui a permis de retourner très vite à l’eau. Cette initiative lui donne envie de s’investir à son tour et d’ouvrir davantage son sport aux personnes en situation de handicap.  » J’aime faire connaître ma passion. C’est un sport encore méconnu et pourtant très accessible aux personnes en situation de handicap. Tant que l’homme respire, il peut plonger !  » Et dans les études aussi Clément aime se dépasser. « J’ai toujours repoussé mes limites quelque soit ce que j’entreprends.  » Actuellement en 4e année de médecine, Clément ne sait pas encore quelle sera sa spécialité, mais il a la certitude qu’il exercera le métier dont il a toujours rêvé !

 

Portrait chinois :
Ta devise ?
 » Force et honneur – Respect et robustesse.  » C’est d’une amie, je trouve ça génial !
Ton pêché mignon ?
Les jardinières de légumes de ma grand-mère, j’en raffole !
Ton film ?
Mister Poppers et ses pingouins, j’aime les comédies !
Une folie ?
Admirer l’avion Navy échoué dans les profondeurs du lac du Bourget. Une plongée très difficile à plus de 100m de profondeur.
Ta ville ?
Annecy, c’est là où j’ai grandi !
Qu’est-ce qui te définit ?
La simplicité !

 

Olympe Muller