Communiqué de presse :

Ce sont plus de 600 étudiants des programmes Bachelor et Grande Ecole de MBS qui ont œuvré pour répondre aux enjeux de la transition économique, écologique et sociétale afin d’atteindre les 17 Objectifs du Développement Durable (ODD*) des Nations unies. A travers plusieurs ateliers (hackathon, Fresque du climat, business plan durable), le Challenge ODD MBS a conduit les étudiants à présenter leurs solutions à des problématiques du territoire d’Occitanie devant un jury d’experts de la transition qui a élu les trois meilleurs projets lors de la grande finale le 16 avril dernier. Et la communauté MBS a en plus décerné le prix du public.

 

 

Le Challenge ODD : la première brique d’une réforme plus profonde des programmes pour la transition écologique et sociétale

 

En accord avec son plan stratégique 2020-2025 et la récente annonce de la réforme de son Programme Grande Ecole, MBS renforce les apprentissages liés à la transition sociétale et environnementale, en s’appuyant notamment sur sa recherche et son Sustainability Lab.

 

En termes de pédagogie, cet engagement se concrétise par l’organisation du premier Challenge ODD de MBS, piloté par Dr. Helen Etchanchu, titulaire de la Chaire COAST, et construit en partenariat avec l’association I love Planet et La Fresque du Climat.

 

En ouverture du Challenge ODD, les étudiants ont pu se former à la Fresque du Climat pour comprendre les enjeux systémiques de la transformation durable et s’imprégner de l’ampleur des solutions à mettre en place. « Après avoir été sensibilisé face au constat scientifique du dérèglement climatique, les étudiants se trouvent dans une dynamique collective qui donne à chacun le pouvoir d’agir pour atteindre les objectifs du développement durable, » explique le Dr. Helen Etchanchu.

 

En complément de la formation disposée aux étudiants lors du challenge ODD, Bruno Ducasse, directeur général de MBS et l’ensemble des collaborateurs et étudiants de l’école seront formés à la Fresque du Climat. A travers cette action, MBS s’engage encore davantage dans la sensibilisation aux enjeux climatiques.

 

 

Travailler sur des problématiques concrètes du développement durable en Occitanie

 

En trois jours, les étudiants ont dû proposer une solution organisationnelle sous forme d’un business plan durable, afin de résoudre une problématique concrète posée par des acteurs du territoire d’Occitanie, en lien avec les Objectifs du développement durable.

 

Parmi les 17 objectifs du Développement Durable, les étudiants ont eu le choix de travailler sur plusieurs thématiques fortes comme l’action climat, l’alimentation, l’énergie, les circuits courts, la mobilité douce ou encore la protection de la vie terrestre et marine. Ils ont travaillé avec l’outil FLOWER de climateinteractive pour développer des projets ayant des impacts systémiques et transversaux qui lient plusieurs objectifs et dimensions environnementales et sociales.

 

A l’issue de la finale, trois groupes ont obtenus le 1er prix du jury :

  • Eco’ccitanie qui a choisi de répondre à la problématique de dépendance de la région aux énergies fossiles et qui a proposé de renforcer le réseau de transports verts de la région tout en poussant à son utilisation par l’intermédiaire d’une application récompensant les voyageurs responsables.
  • Green Data, qui à l’aide d’une vidéo originale composée d’un simple écran noir et d’une voix off, a sensibilisé le public à l’énergie consommé par les données, puis a imaginé une meilleure exploitation des Data Centers composés de centaines de serveurs et climatiseurs énergivores pour alimenter le chauffage des habitations.
  • Mon Frigo, qui vise à lutter contre le gaspillage alimentaire avec une application originale pour informer sur les dates de péremption de ses achats et proposer des recettes avec les produits dans son frigo.

 

A ces idées s’ajoute un quatrième prix, celui du public, remporté par « Eaurizon », une association pour la protection des océans proposant la mise en place de barrières protectrices contre le plastique en mer ainsi que des robots-nettoyeurs, tout en favorisant l’insertion professionnelle des sortants de prison.

 

En parallèle de cet événement, un important projet de recherche-action avec la Chaire COAST est mené afin de mesurer et améliorer l’impact des ateliers de La Fresque du Climat sur l’attitude et les actions climat des étudiants, dans un processus d’amélioration continue de la formation.

 

Ces Objectifs du Développement Durable ou ODD ont été adoptés en septembre 2015 par 193 pays aux Nations unies. Ils ambitionnent de transformer les sociétés en éradiquant la pauvreté et en assurant une transition juste vers un développement durable d’ici 2030.

 

 

Une première édition réunissant un jury d’experts et parrainé par Romain Troublé, directeur général de la Fondation Tara Océan

 

Afin d’inspirer les étudiants dans leur recherche de solutions pour accompagner le changement, MBS a sollicité l’intervention d’un grand nombre d’acteurs environnementaux, associatifs ou économiques engagés.

 

Parmi eux, le parrain de cette édition et également président de jury : Romain Troublé, directeur général de la Fondation Tara Océan. Ce régatier professionnel développe avec cette fondation une science qui repose sur l’océan afin de mieux anticiper les risques climatiques et répondre à l’Agenda 2030 de l’ONU. « Les étudiants ont fait preuve de beaucoup de réalisme et de pragmatisme sur l’état d’urgence climatique. Leurs solutions ont révélé de belles innovations, tenant compte du besoin d’offrir des incentives aux utilisateurs pour les encourager à se mobiliser. »

 

Les membres du jury : Laurent Esposito, Directeur Général de la Fresque du Climat, Thomas André, Fondateur de Dynveo et alumni 2013, Baptiste Gapenne, fondateur d’Impact(s),Agnès Langevine, Vice-présidente de la Région Occitanie, Emma Ferrand, journaliste Le Figaro Etudiant et Kelvine Gouvernayre, responsable communication d’IRQUALIM.

 

Témoignages inspirants : Jean-Louis Cazaubon, Président d’IRQUALIM, Olivier Gruie, Co-fondateur de EcoWise, Benjamin Clouet, dirigeant de Ecosec, Benoit Yameundjeu, Directeur Général de Smoove, Denis Terrien, CEO Salesforce Europe.

 

Accompagnement et formation : Dr. Adrien Jahier, consultant en communication, Valentin Reigneau, Directeur Artistique de La Manufacture des Communicants, Véronique Miramond, I love planet, Jacques-Olivier Garda, Prospactive.

Ce hackathon a également permis de sensibiliser de nombreux collaborateurs de Montpellier Business School aux enjeux du développement durable. 17 d’entre eux sont déjà devenus animateurs de la Fresque du climat.

 

*ODD : Objectifs du Développement Durable

 

 

A lire aussi :

Lancement de la chaire COAST par MBS (Montpellier Business School) (mondedesgrandesecoles.fr)