Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

CESI : lancement du TOMIC, programme intensif pour accompagner les jeunes bacheliers

CESI : lancement du TOMIC, programme intensif pour accompagner les jeunes bacheliers (c) unsplash
CESI : lancement du TOMIC, programme intensif pour accompagner les jeunes bacheliers (c) unsplash

Communiqué de presse :

Dans le cadre d’un programme dédié aux sciences, CESI École d’ingénieurs annonce le lancement du TOMIC (Test of mathematics for integrated curricula), une formation intensive visant à accompagner des jeunes bacheliers et des diplômés en niveau bac +2 intégrant l’école. L’objectif de ce programme est de préparer au mieux les élèves ingénieurs afin qu’ils puissent atteindre le niveau attendu et exigé dans les domaines scientifiques et notamment en mathématiques enseignés dans les cursus proposés par l’école.

TOMIC du CESI: consolider les bases pour réussir le cursus d’ingénieur

Évoluant dans un contexte particulier, les bacheliers ont mené de front la préparation de leur diplôme et les problématiques liées à la situation sanitaire. Les bases nécessaires pour évoluer en école d’ingénieurs n’ont souvent pas été totalement maîtrisées : un constat fait aussi bien pour les étudiants venant de passer leur bac, que pour ceux qui intègrent le cycle ingénieur (niveau Bac +3), avec en plus des disparités dans l’enseignement selon leur niveau de départ (DUT, BTS ou classes préparatoires).

Dans une démarche d’ouverture sociale correspondant aux valeurs historiques de CESI, le TOMIC (Test of mathematics for integrated curricula) est un test innovant incluant un programme d’accompagnement visant à ce que chaque élève entame et poursuive son cursus avec des bases solides et indispensables pour atteindre le niveau attendu a été mis en place par CESI École d’Ingénieurs. 

« Pour de nombreux métiers où la technologie évolue vite, le besoin d’un socle solide de connaissances en sciences et surtout en mathématiques devient plus fort. Les ingénieurs généralistes de demain travailleront avec des experts d’autres spécialités et auront besoin d’avoir une base scientifique assez large qui balaie des domaines comme l’électricité ou la mécanique. Pour les ingénieurs en informatique, l’Intelligence Artificielle prend de l’importance, et faire de l’IA sans mathématiques est quasiment impossible. Le constat est le même dans les formations en BTP, notamment à travers la maquette numérique du bâtiment qui amène des besoins de plus en plus forts en matière de modélisation et de CAO. » explique Morgan Saveuse, directeur des études de CESI École d’Ingénieurs.

Un nouveau programme en sciences sur mesure signé CESI École d’Ingénieurs

Dès cette rentrée 2021, le TOMIC est mis en place pour les élèves en première année de cycle préparatoire et pour ceux en première année de cycle ingénieur. Pour les entrants en cycle préparatoire, il reprend le niveau post-bac attendu avec des cours comme de la trigonométrie, des dérivées, des intervalles, des intégrales, dans une optique de maintien et de renforcement des savoirs du niveau. Pour les entrants en cycle ingénieur, il reprend les bases du post-bac en ajoutant celles d’un cycle préparatoire en sciences (analyse, algèbre du supérieur, probabilités).

Dans un premier temps, les élèves effectueront un test dédié aux différentes parties du programme spécifiques au niveau. Les résultats de l’examen mettront alors en lumière les éventuels points faibles et un accompagnement personnalisé sera mis en place par l’équipe de CESI École d’Ingénieurs pour y remédier. Ils repasseront ensuite un test TOMIC deux fois, en décembre puis en juin. Un score minimum sera attendu lors du troisième passage pour valider l’année. La démarche TOMIC sera systématique en première et en troisième année, avec un contenu adapté à chaque niveau. 

Le dispositif est complété tout d’abord par des séances de remédiation en ligne et accessibles via la plateforme d’apprentissage de l’école. Les élèves ont accès depuis le mois juillet à des séries d’exercices, des capsules vidéos et des tests visant à les faire travailler sur des problèmes mathématiques, et ce, en adéquation avec leurs principaux points faibles. De plus, une « summer school » de quinze jours destinée aux élèves issus de BTS, DUT et CPGE, et intégrant le cycle ingénieur en spécialité informatique, est organisée afin de les immerger dans la pédagogie active, de remonter leur niveau dans le domaine et de les faire accéder à un système d’apprentissage en e-learning. Pour les formations d’ingénieur-e-s, spécialité BTP et Généraliste, l’école organise également un séminaire scientifique dédié à des révisions ciblant des prérequis scientifiques.

L’objectif de ce nouveau programme est avant tout de s’assurer que les bases scientiques des élèves ingénieurs soient bien maîtrisées pour leur permettre de consolider leurs connaissances de manière ciblée et de passer les différents caps à venir. Pour CESI École d’Ingénieurs, il s’agit d’abord d’un facteur de réussite afin de garantir le succès des études de ses apprenants.

A lire aussi : Création de l’Alliance pour les Sciences et la Technologie Paris-Cachan (mondedesgrandesecoles.fr)

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter