Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Biscuits Bouvard : craquer pour une boîte « belle à croquer » – L’interview de Pierre Josselin

Biscuits Bouvard : des jeunes à consommer sans modération – L’interview de Pierre Josselin

Depuis plus de 100 ans, Biscuits Bouvard, c’est l’alliance entre le savoir-faire pâtissier et une approche industrielle agroalimentaire moderne. Pierre Josselin (AgroParisTech 89), directeur général de la marque, nous livre sa recette du succès.

« Ce qui m’attire, c’est le mouvement, la création, la proximité des décisions. Dans une entreprise familiale, vous savez à qui vous parlez et quelles valeurs vous portez. » Voilà pourquoi Pierre Josselin a rejoint Biscuits Bouvard… et ouvre aujourd’hui la porte aux jeunes talents.

De nouveaux enjeux mais un objectif unique

Biscuits Bouvard évolue sur le marché du FMCG ou « Fast Moving Consumer Goods ». Un secteur en constant mouvement, qui implique de s’adapter en permanence, voire d’anticiper les besoins des consommateurs, de plus en plus sensibles aux dimensions sociétales et environnementales. Pour répondre à leurs attentes, le groupe entend créer avec passion des produits toujours plus sains, plus respectueux de notre planète pour votre plus grand plaisir. Pour ce faire, nous mettons l’Humain au centre de nos préoccupations, nous investissons sur des Technologies de Production/distributions nouvelles (Machines/Automatisme/Digitalisation) et nous améliorons constamment la Qualité/ traçabilité de ses Ingrédients (Filières agricoles). « Notre démarche est celle d’un biologiste qui part de données terrain et d’observations sociales, qui émet des hypothèses et invente des solutions en s’appuyant sur les bases scientifiques et les technologies à disposition. Les changements actuels (digitalisation, nomadisme, santé, environnement …) nous conduisent à faire évoluer nos modèles. Les jeunes doivent être les acteurs de ces transformations. Ce sont eux qui devront pousser et mettre en place avec nous de nouvelles solutions. »

La liste de vos envies

Et un jeune dip’ ne risque pas de s’ennuyer car, nous mutons continuellement. Comment ? Grâce à un travail d’équipe prenant en compte une connaissance pointue des consommateurs, la maîtrise des technologies disponibles et en s’impliquant dans toutes filières de matières première et packaging. « Nous recherchons l’excellence Produit en s’appuyant fortement sur les sciences, techniques ou sociales. Nous attendons avant tout des jeunes qu’ils soient curieux, ouverts, collaboratifs, engagés et qu’ils aient surtout envie de créer ! À ceux-là, nous donnons les moyens de suivre leurs envies. Un ingénieur avec une tête bien faite doit changer de fonction trois fois en 10 ans. Nous avons besoin de jeunes prêts à nous faire progresser et réciproquement nous leur donnons les moyens d’évoluer. »

Do you speak Biscuits ?

Italie, Belgique, Royaume Uni, Espagne, États-Unis… Les Biscuits Bouvard font craquer le monde entier, surtout l’Europe. « Vivre à l’étranger vous permet de découvrir d’autres modèles parfois dans des pays bien plus centrés sur le business comme les USA et/ou plus atomisé comme en Italie. Connaître d’autres cultures et modes de fonctionnement est un challenge d’adaptation qui renforce votre ouverture. »

Faire plus et faire mieux

Vous êtes différent ? Tant mieux ! Parmi les qualités que Pierre Josselin apprécie le plus chez les jeunes : leur lucidité, leur haut niveau d’information sur de nombreux sujets et leur côté moins carriériste qu’à son époque. Si cette génération cherche du sens dans son travail et dans son entreprise, elle ne se sacrifiera pas au travail. En revanche, sa maturité lui permettra d’apporter bien plus qu’à son époque. « Les jeunes diplômés sont moins scolaires que nous pouvions l’être, et sans doute plus complexes que nous ne l’étions. Mais s’ils partagent la passion de leur métier, alors ils sont très certainement amenés à faire de belles choses. » Attention toutefois à ne pas être trop détachés pour ne pas nuire à leur évolution.

AgroParisTech, côté « Take »

Que « prendre » lorsqu’on étudie les sciences de la vie ? Une capacité à construire une vision systémique. Tirer de la complexité des synthétiques pertinentes à partir d’observation, d’analyse conduisant à émettre des hypothèses et communiquer pour dégager une vision partagée. « Vous évoluez dans une effervescence sociale et intellectuelle permanente. Vous devez alors comprendre tous les composants, modéliser et définir une stratégie. Résultat, en entreprise, vous êtes capables de dialoguer avec toutes les fonctions et vous prenez en compte votre environnement sous différents aspects (commercial, financier, technologique et humains …). Cette vision systémique et la communication que vous en faites est une des clés qui m’a permis de devenir directeur général. »

Le conseil de Pierre Josselin

Pierre Josselin a un dernier conseil pour les jeunes dip’ : « Faites ce que vous aimez, rejoignez des entreprises dont vous partagez les valeurs et ne cherchez pas à vous cantonner à un domaine. Profitez de votre jeunesse pour vous exposer à diverses disciplines fonctionnelles et enfin soyez humain. »

« Ma plus grande satisfaction, c’est de voir les jeunes talents être reconnus en interne pour leur capacité humaine à enrichir les autres collaborateurs. C’est cette combinaison entre la résolution de problèmes complexes et les qualités humaines qui me plait ! »

Contact : pierre.josselin@biscuits-bouvard.com

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter