Stimuler les initiatives et l’esprit d’entreprise, tels sont les principes fondateurs de Banque Populaire. Comment y parvenir ? Grâce à un ancrage de proximité et des engagements très forts auprès de ses client-e-s mais aussi de ses collaborateurs/trices. Un engagement cher à Martine Gérin-Mognetti (EMLyon Business School 95), secrétaire générale de Banque Populaire Loire & Lyonnais (BP2L).

 

Martine Gérin-Mognetti   (EMLyon Business School95), Secrétaire Générale de Banque Populaire Loire & Lyonnais © Tekoaphotos

Martine Gérin-Mognetti (EMLyon Business School95), Secrétaire Générale de Banque Populaire Loire & Lyonnais © Tekoaphotos

 

Par leur culture, les banques populaires placent la coopération, la solidarité et la proximité au cœur de leur ADN. Des valeurs humaines qui font naturellement de la mixité un sujet phare.

 

Une fonction stratégique
En sa qualité de secrétaire générale, Martine Gérin-Mognetti occupe une fonction centrale : elle est le trait d’union entre la direction générale et le conseil d’administration. Un poste qui lui donne une vision globale des métiers mais aussi de la parité. « Je supervise les fonctions qualité et juridique, et j’assure l’animation du plan stratégique à 3 ans : conforter notre ancrage local, accompagner l’évolution de la relation client et développer notre démarche qualité à travers l’innovation. C’est passionnant. »

 

5 % de la masse salariale pour la formation
Une grande diversité de missions qui témoigne aussi de la volonté de la banque, et du groupe BPCE en général, de proposer des expériences très variées à ses collaborateurs : c’est ainsi le 5e type de métier différent exercé en 20 ans par Martine Gérin-Mognetti. « Je ne me suis jamais ennuyée. Nous encourageons les passerelles métiers entre siège et réseau. Aujourd’hui, les carrières se conçoivent de manière transversale. Cette double connaissance est un atout pour faire fonctionner la banque. La mobilité au sein du groupe est elle aussi facilitée. On dispose d’une énorme palette de métiers. » Des évolutions gérées par des comités de détection des talents et des parcours dédiés. « Nous proposons, selon le niveau, des parcours diplômants en partenariat avec l’Institut Technique Bancaire, le CESB ou l’ESSEC, ainsi qu’un parcours AMP – Advanced Management Program. Idéal aussi pour bâtir son réseau. » Avis aux jeunes commerciaux mais aussi aux fonctions marketing, analyse crédit, audit interne, la banque recrute.

 

« BP2L offre des opportunités de carrière et de parcours extrêmement variées »

53 % de femmes parmi les effectifs mais…
34 % parmi les cadres. Objectif : atteindre 40 % en 2017. Le conseil d’administration accueille quant à lui, cinq femmes parmi ses douze membres. Quant au Comex, il en compte deux parmi ses six membres. Un constat qui pousse la banque à agir. « Nous avons passé un accord avec les partenaires sociaux en 2014 sur la mixité pour tendre vers l’égalité salariale, l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle, l’égalité au niveau des candidatures… » Une réalité qui n’a pourtant jamais constitué un obstacle à la carrière de cette mère de trois enfants. « À titre personnel, je ne me suis jamais posé la question : je n’ai jamais ressenti de plafond de verre. J’ai même intégré le Comex lors de mon dernier retour de congé maternité. » La banque a ainsi mis en place un entretien un mois avant le retour en entreprise pour aider les collaboratrices à appréhender au mieux ce moment. Mieux, au niveau du Groupe, les « Elles de BPCE » permet aux dirigeantes, N-1 et N-2 d’échanger entre elles mais également avec les membres du Directoire. En local, ce réseau est décliné au travers de l’association BP2Elles, ouverte à toutes les femmes de la banque.  « Nous proposons aussi une formation ‘’Réussir sa carrière au féminin’’ portant sur le développement personnel des femmes. Nous avons également une formation dédiée à tous les managers pour leur faire prendre conscience de l’importance de la mixité. » Les hommes aussi ont tout à y gagner !

 

Les barrières sont en partie mentales
« Vous avez les mêmes compétences que les hommes. Donc constituez-vous un réseau et osez vous promouvoir. Essayez aussi de construire votre parcours en pensant toujours au coup d’après. Mon choix dès le départ s’est porté sur l’audit qui me permettait de découvrir tous les métiers du groupe. J’ai osé la mobilité sur des fonctions qui ne m’étaient pas du tout naturelles : lorsque l’on on m’a proposé de prendre une direction régionale, j’ai relevé le défi car c’est une excellente formation. Donc acceptez de prendre des risques et saisissez les opportunités. Il y a toujours quelque chose à prendre et à apprendre dans un métier. »

 

VC

 

Contact : martine.gerin@bp2l.banquepopulaire.fr