Atypique dans le paysage bancaire français, Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels, conjugue mutualisme et forte croissance. Selon, Antoine Lefebvre (Centrale Lyon 91, ESSEC 92), son Directeur Général, un ancrage fort sur les territoires et une grande proximité avec les clients expliquent cette réussite.

Antoine Lefebvre (Centrale Lyon 91, ESSEC 92) Directeur Général d’Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels

Antoine Lefebvre (Centrale Lyon 91, ESSEC 92) Directeur Général d’Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels

Quelle est la stratégie développée par Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels ?
En 2009, malgré la crise, nous avons eu l’audace de faire le pari du développement . Nous nous sommes alors engagés vis-à-vis des territoires en accompagnant les entreprises et nous avons investi le marché de l’institutionnel. Comme nous ne distribuons que des produits dont nous avons la maîtrise cela nous donne la capacité de proposer des solutions sur-mesure à nos clients. Un avantage renforcé par nos circuits de décision extrêmement courts, notamment sur les délais de crédit. Le résultat c’est qu’en cinq ans nous avons multiplié notre bilan par deux et demi, doublé nos effectifs et ouvert deux centres d’affaires ! Nous appartenons de plus à un groupe solide, le Crédit Mutuel Arkéa, qui, avec un ratio Tier 1 de 14,3 %, est au premier rang des banques françaises.

 

« Nous sommes au service de l’économie réelle »

Filiale du Crédit Mutuel Arkéa, dans quelle mesure votre empreinte mutualiste est-elle un atout ?
En tant que banque coopérative non cotée, nous sommes un acteur bancaire indépendant des aléas de la bourse, nous ne sommes pas dans l’immédiateté des résultats et nous pouvons développer nos partenariats sur la durée. Nos sociétaires étant nos clients, nous sommes devenus un acteur du développement des territoires. Ce modèle mutualiste a retrouvé toute sa modernité avec la crise de 2008 et le besoin de se recentrer sur l’économie réelle. Après 15 ans chez BNP Paribas, c’est notamment cette dimension qui m’a séduite chez Crédit Mutuel Arkéa.

 

Vous êtes diplômé de Centrale et de l’ESSEC, est-ce que cette double approche constitue un avantage ?
Peut-être ai-je été précurseur car au début des années 90 ces formations alternées entre école d’ingénieurs et école de commerce étaient plutôt l’exception. Ce double cursus me permet de comprendre les métiers de mes clients et d’appréhender leurs besoins. Dans la mesure du possible j’essaye d’ailleurs de coupler un rendez-vous client avec la visite d’un site que ce soit un centre logistique, un laboratoire de recherche agroalimentaire ou un atelier de fabrication.

 

« Vous avez du talent ? Nous avons des opportunités » avez-vous lancé comme slogan de recrutement. Quelles sont ces opportunités offertes aux jeunes diplômés ?
Nos besoins sont liés à notre développement donc nous recrutons des commerciaux, des chargés de clientèle, des contrôleurs, des assistants de gestion etc. Nous prenons beaucoup de stagiaires et des contrats en alternance sur toute la France. Nous connaissons d’ailleurs une bonne intégration à l’issue des stages.

 

Chiffres clés
19 centres d’affaires sur toute la France sur 3 marchés : les entreprises (avec un CA supérieur à 10 millions d’euros), les promoteurs immobiliers et les institutionnels (collectivités, secteur de la santé, logement social…)
– Siège à Rennes (35)
– Bilan 2013 : 14 milliards d’euros
377 collaborateurs

 

ML

 

Contact :
pei-candidatures@arkea.com