POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

AdAqua en Israël

AdAqua c’est un tour du monde pour l’accès durable à l’eau potable pour tous, à travers la découverte des innovations technologiques et sociales et la mise en place d’un outil de gestion de l’eau destiné à quantifier l’impact social de l’eau potable.

israel

Première étape de ce long périple : Israël et ses innovations techniques

25 jours en Terre Sainte, à la parcourir du Nord au Sud, d’Est en Ouest pour rencontrer les gens qui ont révolutionné la gestion de l’eau. Israël et l’eau en quelques mots :

  • Un pays désertique
  • Des voisins hostiles
  • Deux ressources majeures : le lac de Tibériade à son niveau le plus bas depuis une dizaine d’années et quelques aquifères souterrains pollués par le biseau salé (intrusions d’eau de mer) du fait de pompages excessifs

Au début des années 2000, le gouvernement a réalisé qu’il était temps de trouver des solutions pour pérenniser la ressource en eau douce. Ni une, ni deux la désalinisation et du recyclage sont arrivés à l’ordre du jour ! Mission accomplie, aujourd’hui les 5 grandes usines de désalinisation produisent 80% de la consommation urbaine, 80% des eaux usées sont réutilisées pour l’agriculture et Israël est devenu exportateur d’eau ! On est donc allés vérifier sur place ce quasi-miracle !

Nos rencontres

Nous avons naturellement commencé nos rencontres par la visite d’une usine de désalinisation : la Ashkelon Plant. Première usine de cette envergure à utiliser l’osmose inverse au moment de sa construction, si elle n’est plus n°1, elle n’en est pas moins impressionnante pour des novices comme nous, avec ses murs de membranes qui semblent infinis. RWL Water en sera d’autant plus percutante grâce à son nouveau produit : la Nirobox, un système de désalinisation dans un container. Vient par la suite Atlantium, une entreprise à la carrure internationale qui « recycle la lumière du soleil » en désinfectant l’eau par les UV. La rencontre avec Aquanos sera une de nos préférées, surement parce que comme l’indique leur slogan ils sont « literally green ». Grâce à eux, les eaux usées deviennent une ressource comme une autre après un traitement avec des algues. Petit détour par le Nord du pays pour rencontrer le Professeur Raphael Semiat de l’Université du Technion, qui nous fait un cours captivant sur la situation d’Israël ainsi qu’une démonstration complète pour vaincre nos dernières réticences face à la désalinisation. Balayés les inquiétudes environnementales, écrasés les préjugés sur le coût de la désalinisation, peut-être que finalement nous avons bel et bien toutes les solutions en mains.

1

 2

Dernière étape de ce périple :l’institut Arava

Au sein du kibboutz Ketura, c’est une petite bulle improbable et miraculeuse qui survit au beau milieu d’Israël. L’idée est simple, les ressources ne respectent pas les frontières, alors si les politiques ne sont pas capables de s’entendre, il est du devoir des scientifiques de se donner la main, de partager leurs données et d’agir ensemble. Cible n°1 : le traitement des eaux usées, car si en Israël 90% des eaux sont traitées, seuls 70% le sont en Cisjordanie. Des programmes de recherche sont donc développés pour mettre en place des systèmes simples, lowtech et adaptables à l’échelle du foyer.

En somme, ce fût riche en émotions et en expériences. Dans l’avion pour Addis Abeba (Ethiopie) défilent dans nos têtes toutes ces histoires, toutes ces rencontres, ses visages si différents, ce pays profondément complexe que l’on pensait comprendre en le parcourant et qui semble nous échapper un peu plus à chaque instant…

Pour en savoir plus sur nos rencontres et les innovations : www.adaqua.co

israel2

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter