Dans moins de 2 semaines, le samedi 24 mai, la 6e édition du Challenge du « Monde des Grandes Ecoles & Universités » (CDMGEU) sera lancée. Le rendez-vous est pris pour plus de 5 000 étudiants prêts à passer une journée de folie au Stade Charléty (Paris) ! Zoom sur 3 écoles d’ingénieurs sur-motivées.

ENORA GARREAU

ENORA GARREAU

ENORA GARREAU, 2A ECOLE CENTRALE DE LYON
Capitaine de l’équipe foot féminine, Enora se souvient avec fierté d’avoir atteint les quarts de finale lors du CDMGEU 2013. « Nos coach et supporters étaient dans les tribunes, c’est un super souvenir. Il y a une très bonne ambiance, aucune rivalité entre les écoles, c’est une journée de cohésion et d’émulation ! » Heureuse d’avoir pu évoluer au coeur d’ « un vrai stade » Enora apprécie aussi le format « original » de l’événement, entre compétition sportive et forum de recrutement. « Le CDMGEU est intégré au programme au même titre que notre participation au TOSS de Supélec et au Challenge Centrale Lyon. C’est un événement qui permet de mieux nous connaître, entre les clubs de foot masculin et féminin par exemple. L’an dernier, nous avons découvert l’une de nos camarades juste exceptionnelle en athlétisme ! Cela reste un souvenir marquant. »

 

ALIOUNE THAIM, 5A UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE DE COMPIÈGNE (UTC)
Déjà engagé en tant que footballeur lors du CDMGEU 2012 et 2013, Alioune est dans les starting-blocks pour cette 6e édition ! « J’ai été séduit par l’accueil du matin, avec un petit-déjeuner copieux, et le forum entreprises avec lesquelles il est possible d’échanger en maillot de foot toute la journée. Le sport aussi bien sûr compte beaucoup, nous avons fini 16e au classement général, cette année ça ne rigole pas nous souhaitons être dans le top 5 ! » Event FB, mailings, présentations aux étudiants, la communication 2014 est élargie à un maximum d’étudiants de l’UTC. « Notre objectif est de faire venir 60 personnes au minimum, alors que nous n’étions que 25 l’an dernier. Nous sommes une grande université située à côté de Paris, nous n’avons pas d’excuse ! » Pom-pom girls, footeux, athlètes et supporters seront accompagnés de leur mascotte fétiche (un lion) « elle est là chaque année ! » Et en exclusivité la fanfare sera là aussi : « nous avons un objectif de médaille pour le foot et le trophée de l’ambiance ! » « D’autres événements ont été décalés afin que nous puissions être là le 24 mai, c’est une journée que nous voulons en aucun cas rater ! »

 

PIERRE RAOULT, 2A ENSIAME
A l’ENSIAME l’engouement autour du CDMGEU était déjà au rendez-vous en 2013 avec plus de 100 étudiants mobilisés ! Pierre, alors venu comme supporter, et aujourd’hui président du Bureau des Sports (BDS) sait que cet enthousiasme collectif sera de mise pour cette nouvelle édition : « nous repartons sur une communication maximale avec affiches, flyers, présentation du bilan 2013 en amphi, et des permanences le midi à la cafet’ de l’école pour recueillir les inscriptions. » Avec seulement 3 étudiants au BDS, les responsabilités sont nombreuses et le travail ne manque pas ! « Nous avons monté des dossiers pour obtenir des fonds de l’école, de l’université et de sponsors. C’est un travail de fond ! Notre objectif cette année est le 1er prix des supporters (2e l’an dernier). Les épreuves sportives sont ouvertes à tous, je ne souhaite pas de pré-sélection en interne, tout le monde peut participer. » Le Jour J, Pierre aura un rôle de superviseur « pour laisser les places aux nouveaux. » Une soirée au retour du CDMGEU est d’ores et déjà prévue pour remercier et féliciter les participants, les prix quant à eux seront rangés dans l’armoire de l’école et viendront s’ajouter à ceux de l’an dernier. Tout reste à faire le samedi 24 mai !

 

Place au sport, place à la convivialité : place au CDMGEU !

 

Audrey Froitier