Communiqué de presse:

Pour la première fois de son histoire, le 23 mai prochain, l’Université de Lille – sciences et technologies fera l’expérience d’un campus sans voiture. Une occasion pour les personnels et les étudiants de se réapproprier le campus mais aussi d’être sensibilisés aux questions de pollution et de qualité de l’air. De nombreuses animations seront organisées pour promouvoir notamment les mobilités douces, entre 11h30 et 16h.

 

Pour un campus éco-logique : la solution c’est nous !

Pour la première fois de son histoire, l’Université de Lille – sciences et technologies fera l’expérience d’un campus sans voiture. Le temps d’une journée, le coeur du campus sera fermé au stationnement mais également à la circulation. Les parkings habituellement occupés par les véhicules accueilleront de nombreux stands et animations tels que l’inauguration de deux sentiers pédestres et de marche nordique, des démonstrations de vélos, trottinettes, skateboards, rollers ou encore segways, des stands d’informations sur la santé et la qualité de l’air, des initiations au véhicule électrique, des présentations de projets portés par des start-up régionales autour des mobilités douces.

Une parade sans moteur sera également organisée à partir de 11h30. Ce moment de convivialité permettra aux participants de découvrir mais aussi de s’initier à de nouveaux modes de déplacement.

Un engagement durable pour une université responsable

Depuis 2010, l’Université de Lille – sciences et technologies est engagée dans une démarche de développement durable au travers d’une charte de développement durable élaborée par un groupe de travail représentatif. Construite en cohérence avec le plan vert des universités, elle engage l’université à intégrer, selon une démarche participative, les dimensions économiques, sociales et environnementales à tous les aspects de sa politique de site, de formation, et de recherche.

Site ressource pour observer les changements globaux et leurs conséquences, penser et mettre en oeuvre la transition écologique, l’université est le laboratoire à ciel ouvert d’une conversion écologique menée avec une forte volonté politique. Cette dernière a choisi de se doter d’un lieu de co-construction permettant de penser la cohérence d’ensemble de ses contributions au développement durable : le PACTE – Penser, Agir, Construire pour la Transition Ecologique. Plus qu’une université, c’est à une véritable ville qu’il faut comparer le domaine universitaire scientifique de Villeneuve d’Ascq : 25 000 visiteurs par jour, 110 hectares, 140 bâtiments aux usages différents (habitations, laboratoires, restauration …) et 70 km de réseaux urbains (eau, assainissement, chauffage urbain, gaz, électricité, éclairage public, voiries).

 

 

Découvrez désormais toute la programmation. Lire la suite