Copyright Apec

Jean-Marie Marx, directeur général de l’Apec, déclare : «Selon les 11 000 entreprises que nous avons interrogées, le nombre d’embauches de cadres en 2015 devrait s’élever à 174 000, soit une hausse de 3% par rapport à 2014. La progression a été de 4% entre 2014 et 2013 avec 169 600 recrutements réalisés, et 26 100 créations d’emplois cadres enregistrées.»

«En 2015, ajoute-t-il, la fourchette d’embauches prévues par les entreprises est comprise entre 162 000 et 186 000, soit une variation allant de −4% à +10%. Cette fourchette large traduit l’incertitude dans laquelle se trouvent les entreprises.»

Jean-Marie Marx précise : «Au niveau sectoriel, le marché de l’emploi cadre hexagonal devrait être un marché à plusieurs vitesses, avec des secteurs bien orientés profitant d’une certaine dynamique, et prévoyant des recrutements en progression sous l’effet d’un rattrapage. A l’opposé, d’autres secteurs verraient les recrutements se stabiliser, voire diminuer

Ainsi, les Services, qui concentrent à eux seuls 70% du total des embauches de cadres, bénéficieraient de cet effet de rattrapage amorcé en 2014, notamment dans les activités Informatiques-télécommunications, les activités Juridiques-comptables et de conseil, et la Banque-assurance. L’Industrie pourrait également tirer son épingle du jeu. En revanche, 2015 resterait une année difficile pour le secteur de la Construction, où le volume d’embauches diminuerait. Les recrutements dans le Commerce seraient quant à eux stables.

Les cadres les plus expérimentés et les débutants devraient être les profils les moins bien lotis en 2015. Ainsi, 33 500 à 39 100 jeunes possédant moins d’un an d’expérience devraient être embauchés. En outre, seul 1 recrutement sur 10 concernerait les profils ayant plus de 15 ans d’expérience. Les cadres de 1 à 10 ans d’expérience resteraient les plus courtisés par les recruteurs.

Enfin, les embauches de cadres dans les fonctions Informatique et Etudes-Recherche & Développement progresseraient de manière sensible en 2015, tirées par la bonne santé des activités Informatiques-télécommunications et la reprise des recrutements dans l’Ingénierie-Recherche & Développement. Selon le modèle économétrique bâti par l’Apec, le nombre de recrutements de cadres continuerait à croître en 2016 et 2017 sous l’effet d’une croissance économique modérée. Dans ce scénario, le marché de l’emploi cadre retrouverait à cet horizon les niveaux élevés de recrutements observés avant la crise de 2008-2009, autour de 200 000 cadres.
Contacts :

Carine Nagot et Paulina Ciucka
01 40 52 20 29
presse@emailstrategie.apec.fr