Syntec-Ingénierie a mis les étudiants à l’honneur lors de la 16e de son meet.ing annuel. La fédération professionnelle de l’ingénierie a récompensé les projets innovants d’étudiants en lien avec la candidature de la France à l’Exposition universelle 2025.

 

Lors de son 16e meet.ing, Nicolas Jachiet, président de Syntec-Ingénierie, est revenu sur l’importance d’intégrer la vision des jeunes dans l’ingénierie. « Aujourd’hui, nous pouvons constater une situation dynamique accompagnée par une création nette d’emploi dans notre secteur. Nous avons besoin de jeunes et de conjuguer les talents des différentes générations. Ainsi, nous pouvons mieux faire face aux mutations technologiques. »

 

Le Prix de l’Ingénierie du Futur

Le Prix de l’Ingénierie du Futur récompense les étudiants aux idées innovantes. Les futurs ingénieurs étaient invités à concevoir des projets en lien avec l’Exposition universelle de 2025 afin de soutenir la candidature de la France. Cette année figurent deux nouveautés :

• Le « prix espoirs de l’ingénierie » qui récompense les étudiants ayant développé un projet sans l’aide de professionnels.

• Le « prix spécial du jury ». « Cette année, nous avons proposé un prix spécial, car le choix était difficile. Nous avons eu des débats passionnés sur les différents projets », explique Annelise Avril, DG de Suez Consulting et présidente du jury.

 

Les projets

• Le Drone – Un nouvel Agent Routier. Mené par des étudiants de l’ESCE Paris et des Arts & Métiers ParisTech, ce projet a pour but de placer le drone au service de la sécurité routière. L’engin – nommé HERMÈS – sera capable en temps réel de s’adapter à la situation sur la route : barrage, embouteillage, baisse de la vitesse autorisée, redirection des véhicules pour fluidifier le trafic, etc.

• Smart’N’Trash. Ce projet porté par des étudiants de l’EIVP vise à gérer les déchets générés par l’Exposition universelle. Forte du constat des 67 % déchets traités recyclés à l’édition de Milan, l’équipe souhaite éduquer les visiteurs et rendre intelligente et connectée la collecte des détritus grâce à des capteurs situés sur les poubelles.

• Qaudreex Solar Factory. L’objectif de ces tuiles intelligentes fabriquées par des étudiants d’HEC Paris est de rendre les bâtiments entièrement autonomes en énergie. Les ingénieurs de ce projet sont partis du constat que 50 % des habitations sont mal orientées et ne sont pas éligibles à l’installation de panneaux solaires. Ainsi, avec ces tuiles d’un genre nouveau, l’inclinaison des panneaux photovoltaïques permettra un meilleur rendement.

• Village Global. Les étudiants de l’ESITC Caen ont pensé à la réhabilitation d’un quartier industriel désaffecté du Havre pour un accueil des visiteurs dans des locaux où tout est fait à partir de matériaux recyclés sur place. Les ingénieurs souhaitent construire un jardin, un port, un mall, un amphithéâtre, un auditorium ainsi qu’une sphère de 127m de haut entièrement connectée.

• The Leafe Project. Porté par des étudiants de l’ENSA Paris et de l’EIVP, ce projet est centré sur la gestion des visiteurs de l’Exposition universelle. Ces panneaux d’un genre nouveau permettront de diminuer les files d’attente et de sécuriser l’évacuation en cas d’alerte. Cette technologie sera accompagnée d’un site qui permettra de mieux planifier ses visites.

• BIM – Village Global. Ce projet mené par les étudiants de l’ESITC Caen, de l’Université d’Édimbourg et de l’Université de Granada vise à construire un village d’accueil pour l’Exposition universelle en utilisant la méthode BIM (pour Building Information Modeling). Cette nouvelle méthodologie mise sur les nouvelles technologies pour accélérer les process et améliorer la qualité du Village Global.

Les lauréats

Le jury était composé d’Annelise Avril, de Nicolas Jachiet et de Bénédicte Lefèvre, chargée de mission auprès du Président pour ExpoFrance 2025. Ils se sont félicités des idées des étudiants. « Aujourd’hui prouve toute la place de la jeunesse étudiante au sein des projets, déclare Bénédicte Lefèvre, c’est très inspirant. » « C’est une démarche très stimulante de voir toutes ces nouvelles idées qui émergent, cette capacité à nous projeter dans le futur. Ils ont une capacité à nous challenger sur nos façons de faire. C’est très stimulant », complète Annelise Avril.

 

Prix du public : Le Drone – Un Nouvel Agent Routier

Prix talent de l’ingénierie : Quadreex Solar Factory

Prix espoirs de l’ingénierie : Smart’N’Trash

Prix spécial du jury : Village Global

concours AMBITIONS+: ANNONCE DE L’ENTREE D’EDC PARIS BUSINESS SCHOOL AU SEIN DU CONCOURS AMBITIONS+ EN 2020-2021

EDC Paris Business School rejoigne ainsi EBS Paris, ESCE Paris et IPAG BS pour le recrutement de leurs futurs étudiants du Programme Grande École via la banque d’épreuve AMBITONS+, qui permettra aux étudiants titulaires d’un Bac +2 /+3, d’accéder à nouveau à quatre Grandes écoles de management visées et revêtues du grade de Master.

L’heure du choix – 5 bonnes raisons de rejoindre EM Normandie à la rentrée 2020

Pourquoi EM Normandie est l’école qu’il vous faut pour la rentrée 2020 ? La preuve par 5 avec Carine Guibbani sa Directrice du Développement Commercial.

Nomination d’Isabelle Huault à la Présidence du Directoire d’emlyon business school

La gouvernance d’emlyon a décidé de nommer l’actuelle Présidente de l’Université Paris Dauphine-PSL à la tête de l’établissement à compter de la rentrée prochaine. Cette nomination intervient à l’issue d’un processus de sélection mené par un comité de sélection avec l’appui du cabinet HRM, et qui aura mobilisé des représentants de l’ensemble des parties prenantes de l’école.

Chaires : un chemin d’expertise

Une Chaire, c’est le passeport pour entrer du bon pied dans le monde de l’entreprise. Choisissez la vôtre !

L’Urban Trail de Cergy-Pontoise est de retour !

L’Urban Trail de Cergy-Pontoise, organisé par l’association Raid ESSEC, revient pour sa 7e édition le 14 juin 2020.

La rentrée des écoles d’ingénieurs se dessine – Le point de la Cdefi

A quoi va ressembler la rentrée 2020 dans les écoles d’ingénieurs ? Après deux mois de mobilisation des établissements et de leurs communautés, la Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d’Ingénieurs (CDEFI) est revenu le 20 mai 2020 sur la gestion de la crise du Covid-19 par ses écoles membres. Elle lève le voile sur les actions qui seront mises en place dans les prochains mois.

L’American Business School of Paris sur tous les fronts pour préparer la rentrée 2020

Comment la plus américaine des business schools de France fait-elle face à la crise du Covid-19 ? Alors qu’elle accueille chaque année 80 % d’étudiants étrangers, quel plan d’attaque met-elle en place pour préparer la rentrée ? L’éclairage de son directeur Fady Fadel.

Rennes School of Business lance sa mini web-série humoristique « Lockdown with Rennes SB »

Ces dernières semaines, Rennes School of Business a produit et diffusé en interne une mini web-série humoristique sur la mise en oeuvre des cours en ligne, du télétravail ou encore des examens à distance. Les quatre premiers épisodes sont désormais disponibles publiquement sur les réseaux sociaux de l’école.

L’American Business School of Paris dans les startings block avec la création de son Bachelor in Sports Management

L’American Business School of Paris, école du Groupe IGS, lance un Bachelor in Sports Management en septembre 2020.
Qui n’a pas rêvé d’allier la passion du sport à ses études ? L’American Business School of Paris, école de commerce et management international, propose à ses futurs étudiants sportifs de faire de leur passion, un métier d’avenir proche.

ICN BS : la 14e business school française triple couronnée fait face à la crise

ICN Business School vient tout juste de décrocher l’accréditation AACSB et devient ainsi la 14e école de management française triple couronnée. L’occasion pour sa directrice Florence Legros de revenir sur les atouts de l’établissement et sur son plan...