Leader de la cosmétique en France, Yves Rocher se positionne comme le créateur de la Cosmétique Végétale, autour de valeurs fortes. Coup de projecteur avec Nicolas Audibert (Executive MBA ESC Rennes 98), Directeur des opérations d’Yves Rocher France.

 

Les piliers de la stratégie made in Yves Rocher ?

Dès la création de la marque il y a 60 ans, Yves Rocher s’est positionné sur la cosmétique végétale. Ce choix affiché lui a permis de devenir n°1 de la cosmétique en France, avec une proposition d’offre unique sur le marché qui couvre tous les produits : maquillage, soins, hygiène, capillaire et parfum. Cette offre globale est distribuée à travers différents canaux (magasins, e-commerce, VPC…) et s’appuie sur une forte digitalisation. Enfin, notre expansion internationale, démarrée dès 1980, nous permet aujourd’hui d’être présent dans 80 pays.

En tant que Directeur des Opérations, quels sont vos points de vigilance ?

Je gère le back office de la filiale française d’Yves Rocher. Ma préoccupation opérationnelle ? Que tous les clients soient servis avec un haut niveau de qualité, quel que soit leur point de contact (magasin, site…). Ma préoccupation de manager ? Donner du sens à tous nos projets, afin que chaque collaborateur trouve sa place dans nos actions.

Une innovation challengeante pour vos jeunes collaborateurs ?

Nous poussons les jeunes à l’initiative, en les faisant participer à notre stratégie d’entreprise dans tous les domaines. Nous leur avons par exemple demandé de réfléchir à des modes de livraison rapides à Paris. Nous avons également impliqué de jeunes ambassadeurs dans le projet de transformation de notre siège à Rennes.

Jeune diplômé et cosmétique : pourquoi ça matche ?

La cosmétique est un secteur de choix pour les jeunes. Avec 60 hectares de cultures biologiques, la Marque Yves Rocher est à la fois botaniste récoltant, fabricant et distributeur de ses produits. Au travers de ses 10 marques (Yves Rocher, Dr Pierre Ricaud, Daniel Jouvance, Petit Bateau, Stanhome…), le Groupe rassemble plusieurs univers et offre de nombreuses passerelles métiers et pays. Notre appli interne « jobonline » est un outil de choix pour gérer ces opportunités.

Quelle culture caractérise Yves Rocher ?

Dès l’origine, le Groupe a développé une approche responsable basée sur la confiance et la collaboration. Notre objectif est de faire progresser chacun et d’encourager le dépassement de soi, dans un processus d’amélioration continue. Les jeunes notamment sont vite responsabilisés selon leurs compétences. Certains acquièrent la méthodologie projets et deviennent PMO. D’autres sont rapidement nommés community manager pour gérer nos communautés sur les réseaux sociaux où nous mettons en place des dispositifs d’activation de nos clientes : elles ont toutes un beau souvenir à raconter autour de la marque et leur témoignage en ligne a une vraie valeur.

Dans ma boite Acteur précurseur de la RSE, Yves Rocher a transformé les terrasses de son siège social en jardins partagés, agrémentés de ruches. L’ensemble de ses sites industriels préservent la biodiversité et sont certifiés par la LPO*.

*LPO : Ligue de Protection des Oiseaux

My ESC Rennes Ingénieur agronome de formation, j’ai commencé ma carrière dans la gestion de projets. Mon Executive MBA à l’ESC Rennes a déclenché ma curiosité pour les différents métiers de l’entreprise et m’a donné le goût du management d’équipes et du business ce qui m’a permis d’occuper préalablement des postes aussi différents que Directeur Industriel ou Directeur Général. J’ai vraiment apprécié à chaque fois cette aventure collective.

Les managers parlent aux jeunes dip’ Soyez patients dans votre quête de responsabilités. Restez humbles, sachez écouter car on apprend à tout âge. Et frottez-vous au terrain, porte d’entrée vers la stratégie.

 

Contact : nicolas.audibert@yrnet.com

Sous le capot de Club Identicar

Le moteur de ce club auto : la bienveillance, le collaboratif et la quête du bonheur au travail ! Une façon de travailler qui lui a fait remporter le prix HappyAtWork 2019.

[Premier emploi] Diplômé de CentraleSupélec, je vais où ?

Plutôt tradis ou fans d’innovations de rupture ? Secteurs, domaines, métiers : coup de projecteur sur les les opportunités à ne pas rater pour un ingénieur CentraleSupélec

Une bonne année pour l’emploi des ingés !

Le quasi plein emploi chez les ingénieurs, ce n’est pas une fake news. La preuve dans la dernière enquête menée par Ingénieurs et Scientifiques de France (IESF).

Recrutement, intégration, parcours : comment matcher avec les attentes des jeunes ingés ?

Digital, industrie, société, environnement ou énergie : l’heure est à la révolution. Dans une France qui a besoin d’ingénieurs, quels sont les tips pour recruter les perles rares

STEP UP : Laissez vous coacher !

« Bienvenus dans une entreprise qui fait de l’Individu le premier vecteur de performance » assure Jérémie Cador, Directeur de l’Agence STEP UP de Marseille

Pourquoi rejoindre Total ?

Engagé dans la transition énergétique, Total s’est donné l’ambition d’être la major de l’énergie responsable en garantissant une énergie disponible, abordable et propre.

Avec SOAT, cap sur l’expertise, l’agilité et l’intelligence collective

SOAT offre des opportunités et des perspectives d’évolution passionnantes aux diplômés de CentraleSupélec

Avec CENEXI, attrapez le virus de la pharmacie !

L’industrie pharmaceutique offre aux jeunes diplômés un large panel de métiers explique Alexis Paul (Université Paris Descartes 2000), Directeur Business Development et Pharmacien responsable de CENEXI.

Emmanuelle Favier : devenir femme et écrivaine

C’est en évoquant de manière poétique et subjective les jeunes années de l’écrivaine en devenir qu’Emmanuelle Favier nous donne le mieux à sentir tout le génie de Virginia Woolf…

Plein gaz sur l’énergie verte avec GRDF !

GRDF entame sa mue. Avec son nouveau plan Vert l’Avenir, le groupe entend produire du gaz 100 % green dans les prochaines années. Un pari ambitieux sur lequel travaille Arnaud Bousquet