X-MicroFinance, ou XMF, est une association étudiante de l’Ecole polytechnique créée en octobre 2006. L’été, nous menons des campagnes de microcrédit au Guatemala grâce aux fonds récupérés tout au long de l’année scolaire. Si aujourd’hui encore, le microcrédit guatémaltèque représente la part la plus importante de notre activité, nous n’avons de cesse de croître et de nous diversifier.

L’équipe de X MicroFinance

L’équipe de X MicroFinance

Financement
La campagne d’été au Guatemala reste le coeur de notre action. Elle a pris de plus en plus d’importance au fil du temps : en 2007, 4 100 € furent prêtés à 70 bénéficiaires, pour arriver aujourd’hui aux chiffres de 70 700 € pour 462 emprunteurs ! En ce sens, XMF est l’une des plus grosses associations étudiantes de microcrédit. Nous augmentons nos fonds à l’aide de subventions d’associations (X-Forum), de dons (Fondation SERVIR) et de partenariats avec des entreprises (Société Générale) à qui nous offrons de venir se présenter sur le campus. Cette réussite tient entre autres au fait que le taux de remboursement est très élevé (96 % en 2013 !) ce qui permet de réinvestir l’année suivante : nos partenaires nous font confiance sur la gestion de cet argent sur le long terme.

 

Développement
Notre croissance rapide nous permet de mener en parallèle de nombreuses initiatives pour promouvoir la micro-finance et d’améliorer notre performance sociale. Voici quelques-uns des projets en cours :
• L’ouverture aux écoles du campus Paris-Saclay (ENSTA et Institut d’Optique) : quelques places sont disponibles pour partir au Guatemala ou au Maroc.
• La revente en France de la production textile de l’une de nos bénéficiaires
• La mesure du niveau de vie des bénéficiaires à l’aide du Poverty Assessment Tool (PAT) : ce questionnaire développé par une ONG nous permettra de mesurer notre impact à long terme sur la richesse des emprunteurs.
• L’obtention du statut d’association d’utilité publique : les déductions des impôts après les dons pourraient attirer de nouveaux partenaires et alléger le coût des déplacements des élèves.
• La rénovation de notre site internet : afin de faciliter la communication à l’étranger, nous souhaitons traduire le site web en anglais et en espagnol

 

XMF au Maroc
A l’initiative d’élèves marocains de l’école, une action au Maroc s’effectue en parallèle de cette campagne depuis 2012. Cinq étudiants sont partis conseiller un institut de micro-finance local : mise à jour du site internet, amélioration de la visibilité internationale, communication sur le microcrédit auprès de la population (émissions de radio), obtention de labels, etc. L’expérience sera renouvelée en 2014 car elle nous permet de diversifier notre action, au-delà de la seule pratique du microcrédit.

 

Comment évaluer la performance sociale d’un Institut de MicroFinance ?
Afin de rendre les activités des IMF plus transparentes et de connaître leur impact social véritable, des outils d’évaluation ont été développés récemment. Les Poverty Assessment Tools (PAT), par exemple, constituent le fruit d’études économétriques menées par USAID [2] permettant de retenir les critères d’évaluation du niveau de vie les plus pertinents (hygiène, consommation, scolarité…). D’autres outils d’évaluation comme Cerise et les profils Mix market voient le jour. Cependant, les résultats sont mitigés et font l’objet de controverses. Le Monde Diplomatique [3] dénonce les dérives du microcrédit et ses résultats “ insignifiants ” alors que le Forum Convergences 2015 [4] fait du microcrédit un acteur majeur de la finance responsable.

 

Sources:
[1] http://alorthographe.unblog.fr/
[2] USAID.gov
[3] Du microcrédit aux “subprimes” pour les pauvres, Monde Diplomatique, 09/2013
[4] Baromètre Convergences 2015
[5] bourse.lesechos.fr (photo indicateurs)