AVOIR OCCUPÉ DES POSTES FINANCIERS, OPÉRATIONNELS PUIS STRATÉGIQUES AVEC POUR FILS ROUGES « D’ÊTRE SOI ET DE FAIRE DES CHOSES QU’ON AIME », TELLE EST LA RECETTE DU PARCOURS SANS FAUTE MENÉ PAR GWENDOLINE CAZENAVE (SCIENCES PO GRENOBLE 89, MCGILL 90, NEOMA 93) AUJOURD’HUI À LA TÊTE DE LA DIRECTION FINANCE STRATÉGIE JURIDIQUE DE VOYAGES SNCF.

Gwendoline Cazenave, (Sciences Po Grenoble 89, McGill 90, Neoma 93), Directrice de la Direction Finance Stratégie Juridique de la branche SNCF Voyages © Brigitte Baudesson

Gwendoline Cazenave, (Sciences Po Grenoble 89, McGill 90, Neoma 93), Directrice de la Direction Finance Stratégie Juridique de la branche SNCF Voyages © Brigitte Baudesson

Gwendoline Cazenave évolue au sein du Groupe SNCF depuis plus de 20 ans. Après avoir successivement occupé des postes de gestion et finances de 1994 à 2004, des postes opérationnels comme Directrice de l’établissement Traction (500 conducteurs de train) de Bretagne de 2005 à 2008, puis plus stratégiques à la branche Proximités, elle a été nommée en septembre 2012 à la tête de la Direction Finance Stratégie Juridique de Voyages SNCF mais également Président de SNCF Voyages Développement. Ce parcours pour le moins atypique illustre la diversité du Groupe, tant par la nature des services qu’il offre (à la fois du voyageur, du fret, du B2BB2C, etc.) et les métiers qu’il propose dans la distribution, la relation client, la maintenance des équipements, la gestion du trafic, etc. « Pour les collaborateurs, c’est une richesse extraordinaire, reconnait Gwendoline Cazenave. Je suis rentrée avec une formation financière, mais très vite j’ai voulu savoir comment les trains roulent et comment les collaborateurs de l’entreprise fabriquent chaque jour ce service qui est une horloge de précision. J’ai ainsi occupé des postes à la fois très opérationnelles et très business. »

 

FAIRE FACE À LA CONCURRENCE
Déterminer les orientations stratégiques du transport longue distance par grande vitesse de façon à permettre à la SNCF de faire croitre la part de marché du train en France et en Europe (avec Eurostar, Lyria, Thalys, etc.), c’est désormais ce qui sous-tend une partie importante du travail de Gwendoline Cazenave comme Directrice Finance Stratégie Juridique de la branche SNCF Voyages. « Il faut faire face à une concurrence de plus en plus forte de l’aérien, de l’autocar et du covoiturage, dégager de la performance pour se donner les capacités d’investissements sur les marchés, mieux distribuer avec le développement de la digitalisation et des moyens modernes de distribution… A ces objectifs de développement financières qui ne sont pas des moindres et servent de fondations aux orientations stratégiques déterminées. Enfin, tout cela doit être fait en limitant le plus possible les risques juridiques pour notre entreprise sur des questions de concurrence, de régulation, etc. » En tant que Présidente de SNCF Voyages Développement, Gwendoline Cazenave représente l’actionnaire des nombreuses filiales de la holding (eurostar, Thalys, IDTGV, IDBUS, Voyagessncf. com, filiales de SI, etc.), en tant que Présidente ou administratrice de certains filiales, elle poursuit l’objectif que ces dernières qui « se développent dans un sens qui soit cohérent avec la stratégie de la branche et du groupe ».

 

UN DIRFI « BUSINESS PARTNER »
Chaque mois, Gwendoline Cazenave réunit un comité mensuel pour évoquer l’ensemble des sujets financiers, stratégie, business avec les directeurs financiers des plus grosses entités ou filiales de la branche. « Ils partagent entre eux, chose qu’ils ne faisaient pas auparavant. Par leur intermédiaire, j’arrive à toucher plus facilement les entités. C’est un relai extrêmement puissant pour implémenter rapidement les choses. » Business partner, telle est la conception du Directeur financier selon Gwendoline Cazeneuve. « Aujourd’hui les objectifs de croissance et de performance sont portés par les financiers, mais totalement partagés par le management. J’essaie d’être exemplaire dans le couple que nous formons la Directrice Générale et moi. Toute la subtilité du métier est de trouver le bon équilibre entre le financier superviseur, voire censeur, et le partenaire business qui sait de quoi il parle pour trouver les capacités de réglage dans la manière dont il challenge. » C’est pour cela que l’expérience terrain passée de Gwendoline Cazenave à des postes opérationnels et à des métiers de contrat lui est précieuse aujourd’hui.

 

DES PASSERELLES POUR DE BEAUX PARCOURS
« Cette entreprise ne vous met dans des cases, les passerelles métiers sont nombreuses et il n’y a pas besoin d’aller voir ailleurs pour progresser et vivre des expériences diverses en Province, à Paris ou à l’international ! conclut-elle. Dans ce Groupe, j’ai toujours choisi de faire des choses qui me plaisaient. Il est alors plus facile d’être engagé, de donner… Enfin, la vie professionnelle d’une femme manager se construit avec une vie personnelle « équilibrée », en particulier quand on a une famille, donc pas toute seule mais à deux. Si j’avais un conseil à donner aux futures dirigeantes, c’est de bien choisir son partenaire ! »

 

B.B.

 

Contact : www.emploi.sncf.com