Ça y est : j’ai reçu mon affectation. J’irai effectuer mon expérience terrain en établissement psychiatrique. Il n’a pas été facile de choisir parmi les 600 missions proposées, mais je ne regrette pas un instant ma décision d’avoir demandé un stage en milieu psychiatrique. D’après mon planning, il s’agira d’accompagner les équipes de maintenance et d’entretien, et de participer à la prise en charge des patients pendant près d’un mois. Ce sera ma première approche de la vie interne d’une entreprise. J’ai hâte ! Arthur Boutouyrie, étudiant 1e année Grande Ecole à l’ESSEC Business School

 

Demain, dès l’aube…

Mon premier jour me fera, je l’avoue, un peu regretter ma décision : mes horaires me forcent à me lever à 5h. La journée est dure, physique – j’y fais beaucoup de plomberie et de petits travaux -, me retrouver au sein de la clinique est désarçonnant. Je me rends compte que je suis rentré dans un tout autre monde que celui que je connaissais jusqu’alors. Toutefois, mes nouveaux collègues font ce qu’ils peuvent pour m’aider et m’accompagner : ils me donnent des consignes, m’expliquent, m’accompagnent.
Il est assez difficile d’expliquer ce que l’on ressent les premiers jours lors d’un tel dépaysement : je me souviens bien m’être senti perdu, mais déterminé à la fois. J’avais envie de m’intégrer et d’être utile, bien qu’il ne m’ait jamais été donné d’exercer une quelconque activité de ce genre auparavant.

Une expérience unique

L’un des principaux atouts de cette expérience a été, pour moi, la multiplicité de ses facettes qui en font véritablement quelque chose d’unique et de formateur. C’est une aventure avant tout professionnelle : à la fois dans la découverte du milieu en lui-même, avec ses horaires et ses contraintes, mais aussi des relations entre collègues ou avec la direction qui s’avèrent très différentes de celles que l’on peut avoir entre amis bien entendu, mais aussi de celles que l’on peut avoir dans un milieu scolaire avec ses professeurs ou l’administration. C’est également une aventure humaine, car on y rencontre des gens provenant de toutes les catégories sociales et socio-professionnelles. Enfin, cela reste une aventure très personnelle, parce qu’il s’agit de se confronter à l’inconnu total, de se remettre en question en permanence. Bref, il y faut savoir rester humble et ouvert en toutes circonstances. Je pense y avoir beaucoup appris, et parfois dans des domaines auxquels je ne m’attendais absolument pas !

Une foule d’enseignements

Dans mon cas, je me suis retrouvé tour à tour agent de maintenance, d’entretien et parfois assistant d’aides-soignants. J’y ai donc effectué plusieurs métiers requérant pléthore de compétences sans aucun lien avec mes études actuelles : la plomberie, la serrurerie, le service lors des repas des patients, puis la plonge. J’ai également pu observer quelques soins basiques et les gestes à adopter avec les personnes en difficulté mentale. Toutefois, on ne peut absolument pas dire que cette expérience terrain ait été une pause ou un à-côté du cursus scolaire à l’ESSEC, c’en est bien la continuité. Vivre la vie d’une organisation employant 180 personnes pour autant de patients en tant qu’exécutant s’avère extrêmement intéressant et formateur quant aux relations entre la direction et le personnel, ainsi qu’entre les différents services. Il y a de fait de nombreuses leçons à retenir quant au fonctionnement du management dans les faits ; des leçons qui, je le sais, me seront utiles au sein de l’ESSEC comme en dehors. Enfin, évoluer dans le contexte particulier de la psychiatrie a été pour moi une source quotidienne d’étonnements, d’émotions, de bonnes ou mauvaises surprises et finalement une grande leçon d’humanité au travers de ces personnes que l’on a trop souvent tendance à oublier ou ignorer. Ces personnes en difficulté mentale, de tous âges et de tous horizons, nous renvoient à ce que nous sommes et ce que nous pourrions être.

Un souvenir inoubliable

J’ai donc passé un mois bien rempli, éprouvant tant physiquement que mentalement. Mais cela a été pour moi une expérience unique jusque-là, qui m’a, je pense, aidé à progresser et avancer personnellement, et qui j’en suis convaincu se révèlera plus tard un atout pour moi, tant sur le marché du travail que dans ma manière de travailler !

Pour en savoir plus sur l’expérience Terrain de l’ESSEC : https://www.youtube.com/watch?v=knSJl4MdQxg

 

Envie de découvrir les projets d’autres étudiants hors du commun, c’est par ici :

Aéromate invente l’agriculture urbaine du futur sur les toits de Paris

Louise Doulliet (Sup’Biotech 2014) et Michel Desportes (Sup’Biotech 2015) co-créateurs d’Aéromate font partie des lauréats de l’appel à projet 2016 Parisculteurs de la Mairie de Paris pour végétaliser la ville. Ces scientifiques préfigurent...

« Qui mieux qu’une référence mondiale comme Facebook pour accompagner les startupers à Station F ? »

Olivier Binet (HEC Majeure Entrepreneur), président et co-fondateur de Karos, fait partie des 12 entreprises sélectionnées pour le Startup Garage de Facebook à Station F. Il a aussi été sollicité pour co-élaborer ce programme d’accélération.  ...

« La clé est d’engager un cercle vertueux de reconnaissance et de visibilité »

Quentin Soulet de Brugières (DD Supaéro/Polytechnique en innovation technologique et entrepreneuriat), co-fondateur de Rythm qui a mis au point un bandeau connecté pour améliorer le sommeil, Dreem.   Quelles sont les clés de la réussite de Rythm ? D’abord ma rencontre...

« Ma première ambition est d’être utile ! »

Victoria Mandefield place sa détermination et ses compétences de double formation ECE Paris/Audencia Business School au service des autres. Elle a créé Infomeless, une plateforme d’information pour les sans-abris. « Ma première ambition est d’être utile ! » Victoria...

Station F, rampe de lancement à grande vitesse pour startupers

Lieu emblématique de la French Tech, Station F se targue d’être « le plus grand campus de startups au monde ». L’ancienne gare de marchandises réalisée par l’ingénieur des Ponts et Chaussées Eugène Freyssinet, a été transformée en Mecque de l’entrepreneuriat innovant...

« Le premier secret de la réussite d’une startup ce sont les rencontres »

Victor Gobourg, créateur de Marché Privé, diplômé de Neoma Business School   Marché Privé existe depuis 6 ans, quels sont vos secrets d’entrepreneur à succès ? Le plus important c’est l’agilité, la capacité à adapter son activité aux évolutions des marchés,...

« Monter une entreprise à mon image et créer quelque chose qui me passionne »

Alexandre Toureh, co-fondateur de Livit ! jeune diplômé de ESCP Europe Comment est née votre entreprise ? J’ai intégré le Mastère Spécialisé® Innover et Entreprendre avec l’idée de me former pour monter une société à mon image, de créer quelque chose qui...

E2C : quand de jeunes décrocheurs se donnent une seconde chance

Accompagnés par l’Ecole de la 2e Chance et en formation en apprentissage, quels leviers de jeunes décrocheurs mobilisent-ils pour reprendre leur destin en main ? La plupart préparent un bac pro pour commencer, souvent un BTS et une licence pro...

« C’est incroyable de me dire que je fais partie du top 10 mondial des administrateurs réseaux ! »

Elève-ingénieur à l’ITII Beauvais (Promeo), Aurélien Bruno a décroché la médaille d’excellence dans la catégorie administration des systèmes et réseaux informatiques lors des 44e Olympiades des Métiers à Dubaï. Récit d’une aventure.   Faire partie des 39 champions...

« Remporter ce concours a été un déclic : je veux faire de la scène ma profession ! »

Étudiant au sein du PGE d’EM Strasbourg, Jérôme Coquelle est aussi un artiste accompli. Il a remporté en mars 2017 la Palme des Talents étudiants. Ce prix lui a ouvert les portes du Word Championship of Performant Arts en juillet 2017. Virtuose...