Sous cet acronyme se cache la Coupe du Monde de Voile des Etudiants. La Student Watching World Cup in english, est un événement de grande ampleur organisé chaque année par des étudiants de l’Ecole Polytechnique.

L’équipe organisatrice

L’équipe organisatrice

Qu’est-ce que c’est ?
La SYWoC voit le jour en 1979 sur l’initiative de 10 polytechniciens et du colonel Foulley (entraîneur des équipe françaises de l’America’s Cup en un premier temps des équipages d’Europe de l’Ouest. Elle s’ouvre progressivement aux équipes d’Europe de l’Est et du reste du monde et revêt ainsi son caractère international. En 1999 elle obtient de la fédération Internationale de Voile (ISAF ) le droit de remettre le titre de « Student Yachting World Champion ». C’est ainsi la seule compétition de voile étudiante reconnue comme « Coupe du Monde » par l’ISAF . La course se déroule chaque année pendant une semaine aux alentours de la Toussaint. Son port d’attache est situé dans une ville différente chaque année. La régate s’effectue sur des monotypes, principalement des J80 ou des Grand Surprise selon les années. A l’issue de la compétition, le vainqueur gagne la Student Yatching World Cup, qui est remise en jeu tous les ans. Par ailleurs, le trophée « AGPM » est remis à parcours côtiers. La SYWoC est également parrainée chaque année par une figure importante du monde nautique. Ainsi, Laurence de Rancourt, qui a battu l’été dernier le record du monde de traversée la SYWoC 2013. Présente lors de la cérémonie d’ouverture, elle a fait part de son expérience et a rencontré les différents participants.

 

Qui y participe ?
Une quinzaine d’équipages constitués de 4 à 6 personnes rivalisent pendant les 6 jours de régate pour accéder au titre de « Student Yachting World Champion ». Les équipages sont nécessairement mixtes, et sont généralement accompagnés d’un coach. Chaque pays ne peut envoyer qu’un équipage, sélectionné au cours de la saison précédente. Ces sélections sont propres à chaque pays et ont lieu lors de prestigieuses compétitions universitaires régionales. Par exemple l’équipage français est le vainqueur de la course de l’EDHEC. L’équipage américain celui de la Kennedy’s Cup. Le niveau des concurrents ainsi sélectionnés permet de garantir la qualité nautique de la course. En 2013, 12 nations étaient représentées par 14 équipages, venus du monde entier. On pouvait ainsi croiser des Américains, Australiens comme des Chinois, des Japonais ou des Norvégiens. La SYWoC ne se résume toutefois pas à une succession de régates. C’est aussi et surtout un événement étudiant, avec tout ce que cela implique. Les journées se prolongent avec des moments d’échange et de convivialité. On peut citer comme les cérémonies d’ouverture et de clôture, la soirée de présentation des équipages et de leur pays… Malgré les différences culturelles importantes entre les participants, se met ainsi en place pendant la SYWoC une forte cohésion, et une très bonne ambiance étudiante.

 

La SYWoC en chiffres :
12 nationalités
4 continents représentés
130 000 € de budget 13 organisateurs
Résultats de l’édition 2013 :
1er : France (Kedge business school)
2ème : Suisse (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne)
3ème : Etats-Unis (US Naval Academy) Trophée AGPM : France (Kedge business school)