Tirer des sonnettes au Val Fourré de Mantes-la-Jolie pour vendre des voitures. C’est ainsi que Jacques Rivoal, diplômé de Sciences Po Paris, de Normale Sup et titulaire d’un Master d’Economie à la Sorbonne a fait le choix de débuter sa carrière. Un choc des cultures détonnant qui symbolise le Président du Directoire de Vol kswagen Group en France , pour qui leadership rime avec communication, terrain et humain.

Jacques Rivoal (Sciences Po Paris , ENS, Maîtrise d’économie à la Sorbonne ), Président du Directoire dE Vol kswagen Group en France

Jacques Rivoal (Sciences Po Paris , ENS, Maîtrise d’économie à la Sorbonne ), Président du Directoire dE Vol kswagen Group en France

La force de frappe du Numéro 1 mondial
Un subtil équilibre entre la création des synergies nécessaires à la performance du Groupe et sa capacité à développer et à préserver le territoire de chacune de ses marques : telle est la recette du succès du Groupe Volkswagen, qui vient tout juste de ravir la place de Numéro 1 mondial (en termes de volumes de ventes) à Toyota. De ses marques phares, au premium sportif, en passant par le luxe, la moto et le poids-lourd, toutes concourent à la puissance de ce géant de l’automobile qui rassemble plus de 600 000 collaborateurs à travers le monde et devrait dépasser les 10 millions de ventes en 2014. Cette performance, il la doit aussi à sa culture du produit qui lui permet de prendre avec succès le virage des grandes tendances de demain. “ Engagés dans l’électro mobilité, nous misons sur l’hybride rechargeable qui, en alliant moteur électrique et moteur thermique, permet de rouler propre en évitant toute perte d’autonomie potentielle. Alors que certains concurrents en font un marché de niche, nous souhaitons développer l’hybride rechargeable pour tous et en faire une option adaptable à tous nos modèles. “

 

Plus qu’un manager, une personnalité
Si aujourd’hui Jacques Rivoal vit avec passion son quotidien de leader dans l’industrie automobile, ce sont pourtant les hasards de la vie qui l’ont mené vers ce secteur dans lequel il a fait toute sa carrière. Tout juste diplômé de prestigieuses écoles et université parisiennes et prêt à se diriger vers les RH, il s’est en effet retrouvé face à un choix qui allait littéralement chambouler le parcours auquel il était destiné. “ Alors que je devais rejoindre la DRH de Renault, d’importants conflits sociaux ont poussé mon employeur à privilégier un candidat expérimenté. Mais intéressé par mon profil et ma personnalité il m’a néanmoins fait une proposition exceptionnelle : choisir moi-même mon job. Toutes les portes m’étaient ouvertes : j’ai franchi celle du commerce. “ Un choix audacieux qui n’a eu de cesse de nourrir le Président qu’il est devenu. “ Quand vous pensez débuter dans la stratégie et qu’on vous annonce “ la semaine prochaine tu vends des voitures au Val Fourré “ c’est le choc des cultures ! Mais c’est aussi une fantastique expérience du terrain, de la performance et de l’adaptation qui m’a aidé à construire ma légitimité, ma crédibilité et mon savoir-faire de leader. “ Un background qui le pousse aujourd’hui à s’entourer de “ personnalités “. “ Si la formation de base d’un candidat est un filtre auquel je suis sensible, je recherche avant tout des gens capables de faire bouger les choses, de les remettre en cause : j’aime les rebelles ! “

 

“ Du Val Fourré à
mon bureau aux parois de verre au coeur de l’open space du siège deVolkswagen France
à Roissy, j’ai toujours recherché et pris du plaisir dans mon travail.”

“ Mon moteur d’action ? Prouver que je peux toujours relever de nouveaux challenges “
C’est d’ailleurs sans doute ce qui l’a poussé, à 52 ans et après plus de 20 ans chez Renault, à se lancer dans une nouvelle aventure chez Volkswagen Group en France. “ Qui a dit qu’à 50 ans tout était fini ? Je suis plus que jamais prêt à relever les défis que m’offre ma fonction au coeur du Groupe et de l’alchimie de ses marques. En termes de management, c’est un challenge fantastique que de faire fonctionner une organisation optimisant les synergies entre ces marques sans jamais en détruire, annihiler ou cannibaliser l’ADN. Cela requiert une grande subtilité dans un environnement instable où c’est la qualité des hommes qui fait la différence. “ Une différence portée par un Président mu par un moteur d’action intime qui le fait aller plus loin que les autres. “ Le mien c’est de prouver que je peux toujours relever de nouveaux challenges. “ Alors, êtes vous prêts à les relever à ses côtés ?

 

Président à plein temps ?
” Très attaché à l’équilibre vie professionnelle / vie personnelle de mes collaborateurs, j’essaye de m’appliquer les règles de bonne conduite établies dans l’entreprise, même s’il s’avère difficile pour moi de déconnecter mon BlackBerry le soir et les week ends. Très sportif, j’ai longtemps pratiqué le rugby, dont l’esprit est assez proche de celui d’une entreprise. L’équipe rassemble des grands, des costauds, des petits, des astucieux,… autour d’un meneur qui les guide dans l’engagement et la remise en cause perpétuelle. Pour moi, un patron se doit aussi d’avoir des responsabilités sociales et c’est pourquoi je m’engage dans de nombreuses initiatives franco-allemandes (auprès de la Chambre de Commerce, du Comité Economique Franco-allemand, de clubs de chefs d’entreprises,…) Moi qui ai travaillé dans la filiale allemande d’un Groupe français et qui dirige aujourd’hui la filiale française d’un Groupe allemand, j’ai en effet pleinement conscience de l’importance de l’entente de ces deux pays dans la réussite de l’Union Européenne. “

 

“Secret de Président”
” Du Val Fourré à mon bureau aux parois de verre au coeur de l’open space du siège de Volkswagen France à Roissy, j’ai toujours recherché et pris du plaisir dans mon travail. En tant que patron, je travaille beaucoup mais je ne manque jamais une occasion de rire avec mes collaborateurs. L’image du Président austère dans son grand bureau capitonné est complètement has-been ! “

 

Volkswagen Group vous ouvre ses portes en France !
Si au niveau mondial, le Groupe recrute bien sûr dans tous les métiers (R&D, production, finance, achats, logistique, …), en France, il recherche principalement des jeunes diplômés dans ses deux grands corps de métier que sont le marketing et les ventes. “ D’un point de vue marketing, la richesse de nos marques, de leurs environnements concurrentiels et de nos produits est passionnante. On peut aussi bien travailler sur des marques premium comme Audi, que sur des véhicules utilitaires. Les enjeux de nos réseaux de distribution étant de plus en plus complexes, les métiers de la vente (sélection, formation, animation des concessionnaires notamment) sont eux aussi très exaltants. Quelles que soient les filières, nous essayons toujours de proposer des carrières à nos jeunes talents. Terrain, siège, marketing, ventes, fonctions transverses, nous encourageons la mobilité fonctionnelle et géographique dans d’excellentes conditions de travail (bonus, voiture de fonction, formations,…). Parce que nos collaborateurs sont nos meilleurs ambassadeurs, notre objectif premier est de satisfaire leurs ambitions. Alors qu’attendez-vous pour nous rejoindre ?

 

“Mon message aux jeunes diplômés”
Une carrière n’est pas une ligne droite, elle se construit toujours de hasards et d’opportunités. Alors plutôt que de planifier votre parcours et de vous orienter vers un métier spécifique qui correspond trait pour trait à votre formation, choisissez plutôt la bonne entreprise, celle qui vous fera grandir.

 

CW.

 

Contact pour les candidatures :
http://www.volkswagengroup.fr/carrieres/offres-demploi/
et pour les stagiaires : stages@volkswagengroup.fr