Communiqué de presse:

L’EIVP accompagne la création d’une « Ecole nationale des ingénieurs de la ville » en Algérie

Le mercredi 9 novembre dernier, Franck JUNG, directeur de l’Ecole des Ingénieurs de la Ville de Paris (EIVP), et Mme Marie-Christine LEMARDELEY, Adjointe à la Maire de Paris  chargée des questions relatives à l’enseignement supérieur, à la vie étudiante et à la recherche, ont reçu Monsieur Noureddine BEDOUI, Ministre algérien de l’Intérieur et des Collectivités Locales, en visite à Paris.

 

A cette occasion, un memorandum a été signé entre le Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Locales algérien et l’EIVP pour le développement d’échanges et de coopérations techniques entre les deux parties. L’EIVP assistera notamment le Ministère Algérien de l’Intérieur dans la création d’une « Ecole nationale des ingénieurs de la ville (ENIV) » à Tlemcen. Cette école, appelée à devenir une structure d’excellence en matière de développement des métiers du génie urbain et du développement durable en Algérie, formera des cadres et des ingénieurs des collectivités territoriales algériennes.

 

L’EIVP accompagnera l’Ecole algérienne dans l’élaboration de programmes de formation des étudiants, et dans la mise en place d’outils pédagogiques. Elle contribuera également à la formation des enseignants dans le domaine du génie urbain. Une première mission de préfiguration à Tlemcen, conduite par Régis VALLEE, ancien directeur de l’EIVP, Youssef DIAB, directeur scientifique de l’EIVP, et Emmanuel NATCHIZ, directeur de la formation continue, a déjà eu lieu en mai 2016.

 

Cette coopération vient confirmer l’excellence internationale des formations de l’EIVP en matière d’ingénierie et de gouvernance urbaines. Elle s’inscrit dans la continuité des rencontres franco-algériennes de la coopération décentralisées et du déplacement à Alger, les 7 et 8 février 2016, de la Maire de Paris Anne HIDALGO, à l’invitation d’Abdelkader ZOUKH, Wali d’Alger. Lors de ce déplacement, la Maire de Paris avait affirmé sa volonté d’intensifier encore la coopération entre les deux capitales, et entre Paris et l’Algérie.