Anne-Sophie Huet, diplômée en juin 2017 d’HEC Paris, a placé la solidarité au cœur de son engagement étudiant : avec les élèves internationaux du cursus et pour mobiliser ses camarades pour financer des bourses au travers de leur class gift. Déléguée de sa promo, elle fait désormais vivre la communauté au-delà de l’école.

 

Comment avez-vous vécu votre expérience associative en 2e année ?

J’ai adoré travailler en association ! J’ai été secrétaire générale de la plus importante association en termes d’organisation d’évènements : HEC International Society. L’association organise une cinquantaine d’évènements par an. Par exemple des dîners de 100 personnes, des weekends de découverte de différentes régions de France, des soirées jusqu’à 1 000 personnes. L’association joue un rôle essentiel dans la création de liens de solidarité entre étudiants d’HEC.

« Se rencontrer, se connaître, permet de former ce qui sera plus tard un réseau d’alumni pour la vie »

Association HEC International Society

Les membres de l’association HEC International Society

Les abords paysagers du bâtiment principal HEC Paris

Les abords paysagers du bâtiment principal, lieu de pause et de passage © Jean-Marc Biais HEC Paris

Que vous a apporté cet engagement associatif ?

J’ai géré une équipe de 50 personnes, en termes de management c’est un apprentissage très précieux. Nous gérions un budget au-delà de 100 000 €. Nous avions des comptes à rendre à l’administration dans l’accueil de 1 000 étudiants internationaux. J’ai donc réellement vécu les responsabilités. J’ai aussi appris à travailler en équipe multiculturelle, puisque 15 nationalités étaient représentées dans l’association.

Pourquoi avez-vous souhaité faire partie de l’équipe des étudiants s’occupant du class gift ?

L’équipe était composée d’étudiants bien intégrés dans la promotion et donc aptes à mobiliser leurs camarades. Nous avons organisé un dîner avec les 450 personnes de la promo diplômée en juin 2017, l’occasion d’un class gift dédié à abonder des bourses. Grâce à la générosité et à la solidarité de nos camarades et de nos parrains de promotion nous avons pu lever 200 000€ et ainsi financer plusieurs bourses d’étudiants. Le class gift existe depuis 13 ans à HEC.

« A HEC Paris, c’est notre métier de préparer les futurs »

Vous avez pu partir à l’étranger dès la 1e année ?

En effet HEC Paris offre cette opportunité d’échange d’un semestre dès la 1e année. Je l’ai réalisé en Australie. En dernière année, j’ai aussi passé 6 mois en Chine à Shanghai.

« HEC n’est pas seulement la meilleure école, elle est avant tout une communauté soudée »

Lorsqu’on voyage durant ses études, le lien avec l’école et les élèves se maintient-il ?

J’ai beaucoup apprécie mes années à HEC pour cette raison : nous formons une vraie communauté. Les liens sont solides et se maintiennent même lorsque nous sommes en échange ou en stage. Nous créons des amitiés au sein de la promo et en dehors grâce à la vie associative, sur le campus où nous vivons tous. Nous avons par exemple fêté les 10 ans de l’association internationale et réuni 80 personnes durant un weekend intergénérationnel entre membres et anciens membres, certains venus de l’étranger. HEC c’est avant tout une communauté soudée. Je l’ai senti partout où j’allais. La prise de contact est facilitée, le réseau est ouvert et accueillant. En Chine, des alumni diplômés dans les années 80 m’ont invitée à dîner chez eux ! J’ai été élue déléguée de promo 2017 et ai donc rejoint le groupe des jeunes diplômés de l’association des alumni. Nous sommes 5 délégués par promo et ils changent tous les 5 ans. Nous organisons des workshop et des afterworks permettant aux différentes promotions de se rencontrer, même après avoir quitté l’école.

diplômés HEC Paris juin 2017

Anne-Sophie a reçu son diplôme en juin 2017

Etudiants campus HEC Paris

Etudiants HEC Paris © Jean-Marc Biais HEC Paris

Vous partagez aussi des choses dans la durée ?

Certains évènements sont de vrais rituels à HEC. Par exemple les soirées POW du jeudi existent depuis des décennies. Cela crée des sujets de conversation lorsque vous rencontrez des alumni. Partager un vécu crée des liens, et cela vaut entre diplômés de toutes nationalités.

Quel est l’apport essentiel d’HEC au plan professionnel ?

Au-delà de la formation académique, la valeur ajoutée c’est tout l’accompagnement, les conseils, la prise de recul, la découverte de métiers et secteurs, le partage d’expériences, que vous apportent les professeurs et les anciens qui viennent à notre rencontre sur le campus. L’objectif d’HEC est de nous former concrètement au terrain, de nous doter de compétences business, afin que nous soyons adaptables et efficaces dès notre entrée dans la vie active.

« A HEC, on nous pousse à nous remettre en question, à nous challenger, à oser, à aller de l’avant »

Ma vie de prof à HEC Paris

Est-ce qu’on travaille beaucoup à HEC ?

Oui mais du tout de la même manière qu’en prépa, où l’approche est très scolaire. A HEC,  nous travaillons en groupe, sur des projets, en association. Nous suivons des programmes intensifs sur quelques semaines. On nous pousse à nous remettre en question, à nous challenger, à sortir de notre zone de confort, à apprendre à oser ; à aller de l’avant et apporter de nouvelles solutions. Je garde ainsi un super souvenir de mon séminaire à Saint-Cyr juste après mon entrée à HEC pour une formation au leadership en situation militaire. Entre les séminaires, les cours, l’international, les stages, chacun de nous a l’opportunité de se construire un profil unique.