Numéro 1 français du bâtiment, VINCI Construction France a de quoi faire rêver les jeunes diplômés. Animé par une ambition d’excellence, ce groupe qui place l’homme au coeur de ses organisations, repousse sans cesse les limites de la complexité et offre aux jeunes passionnés par les métiers du BTP de formidables challenges. Son président, Gérard Bienfait (ENSAIS 76, IAE Paris 78), s’attache à transmettre enthousiasme et optimisme à ses 25 000 collaborateurs.

 

Gérard Bienfait (ENSAIS 76, IAE Paris 78), Président de Vinci Construction France

Gérard Bienfait (ENSAIS 76, IAE Paris 78), Président de Vinci Construction France

Quelles qualités personnelles sont essentielles dans l’exercice de votre métier ?
Les métiers du bâtiment sont des métiers d’hommes, rudes, exigeants, qui se féminisent progressivement, qui ne laissent pas indifférents. Il faut être passionné, aimer l’humain, la première qualité d’un homme de bâtiment est la capacité à être un meneur d’hommes, à créer de l’alchimie humaine. L’idéal en étant président est d’avoir un contact permanent avec le chantier, un grand respect pour les gens sur le chantier, le seul endroit où l’on fait du chiffre d’affaires. Mon rôle principal est un rôle de capitaine d’équipe, capable d’entraîner et de récolter l’adhésion pour gagner des matches, en fédérant autour de valeurs très simples à partager, similaires à celles du sport, la transparence, la loyauté. Un président doit toujours être dans l’exemplarité, doit garder sa propre réflexion sans être influencé. Un bon patron est celui qui arrive à mettre les bons hommes aux bons endroits.

 

Mettre l’homme au centre de l’organisation
Numéro 1 français du bâtiment, VINCI Construction France rassemble 250 sociétés, divisées en business units à taille humaine avec à leur tête un leader. Le premier geste de président de Gérard Bienfait arrivé à la tête de VINCI Construction France en 2007, a été d’améliorer la sécurité, de développer une culture de la sécurité. Pour fédérer l’ensemble des collaborateurs, il a développé le projet Orchestra, qui met l’homme au centre de l’organisation et vise à fabriquer des entrepreneurs au sens historique du terme. Le 2e principe que défend Gérard Bienfait est la décentralisation du travail et son corollaire, la responsabilisation, clés de la réussite.

 

Les chantiers, des écoles de la vie extraordinaires
Cocktail de diplômés de grandes écoles et d’autodidactes, VINCI Construction France recrute des jeunes via les stages, l’alternance et les « assessment centers » avec jeux de rôles. Les jeunes diplômés commencent comme aides conducteur de travaux et acquièrent rapidement des responsabilités. Les jeunes à potentiel, la graine de patron intègrent « Trajectoires », cycle de formation d’un an et demi, calqué sur le modèle IAE. Pour travailler dans le bâtiment, il faut aimer le challenge. Les constructions ont gagné en complexité, les gens qui travaillent sur des chantiers comme le MuCEM, la Fondation Louis Vuitton, de belles vitrines où tout est prototype, sont extrêmement motivés, ils vivent un grand moment d’histoire. Les chantiers sont des écoles de la vie extraordinaires. Entreprise citoyenne à la dimension sociétale forte, VINCI Construction France travaille avec humilité à rendre ses 9 000 chantiers annuels les plus verts possibles et accompagne le retour à l’emploi.

 

Vous avez complété votre cursus à l’ENSAIS par l’IAE Paris
J’ai fait l’IAE en cours du soir et trouvé ces deux années passionnantes. Les cours, basés sur l’échange et les études de cas, étaient enseignés par des gens de très bon niveau et nourris par les expériences des étudiants qui avaient déjà travaillé quelques années. J’avais dans l’idée de créer une petite boîte et j’ai découvert la comptabilité, la gestion, les sciences humaines. Je rêvais de construire des ponts, des ouvrages, je suis entré dans la filière bâtiment et j’ai construit du scolaire, de l’hospitalier, etc. Cette activité relativement palpable, où l’on part d’une image, permet de voir la concrétisation de son travail et d’éprouver un grand moment de fierté, dans un monde où tout se dématérialise, où tout devient numérique.

 

Chiffres clés
25 000 personnes
Chiffre d’affaires : 6,5 mds €, dont 50 % de commandes publiques
4 % de la masse salariale consacrée à la formation
Plus de 9 000 chantiers par an
10 % de l’actionnariat détenu par les salariés

 

A.M.O.

 

Contact :
www.vinci-construction.fr (Rubrique ‘‘Postulez’’)