Tout juste diplômé du Master Administration des Entreprises de l’IAE de Paris, Sébastien Meurger revient pour nous sur une année de formation intense qui a changé sa vie.

 

L’IAE de Paris : tout simplement the best !

 

Si la qualité et la richesse des enseignements de l’IAE de Paris font évidemment sa réputation, c’est aussi son concept qui m’a séduit. Une école de gestion mêlant une approche terrain au travers d’études de cas et un enseignement théorique via des cas pratiques, c’est inédit en France. Poussé par mon envie de me reconvertir après 20 ans de carrière dans la finance, il était évident pour le self made man que je suis que c’était la meilleure école pour acquérir un niveau de connaissances reconnu.

 

Pour moi, il n’y a rien de mieux que l’IAE de paris en matière de formation continue en France aujourd’hui.

 

Un rythme de fou !

 

Mais cela demande évidemment beaucoup d’investissements : suivre le MAE c’est passer une année de folie faite de week-end studieux et de beaucoup de nuits blanches ! Economie, gestion, droit, RH, création d’entreprise… je n’imaginais pas suivre un enseignement aussi complet et challengeant. J’ai été particulièrement marqué par le module Organisations et comportements. Grâce à un professeur extraordinaire, j’ai appris à comprendre les leviers humains du management sans chercher à les manipuler.

Vers une nouvelle vie

 

Un investissement qui en vaut la chandelle. Opérateur de marché, je vais pouvoir réaliser mon rêve : intégrer la direction commerciale d’une entreprise pour y faire du développement commercial ou du management stratégique. L’IAE de Paris a bel et bien changé ma vie : en plus de m’ouvrir des portes, cette année m’a permis de découvrir de quoi j’étais vraiment capable. Et tout ça dans un environnement multiculturel hyper épanouissant : du bac -2 à l’ingénieur télécom, en passant par le doctorant en mécatronique, nous avons tous appris les uns des autres.

 

Comment résumer l’IAE de Paris ? Ouverture d’esprit et confiance en soi.

 

Insolite – Des « vacances » de Noël inoubliables

 

35h de cours sur 4 matières, avec études de cas, création d’entreprise et préparation des examens, le tout avec 39 de fièvre : je me rappellerai longtemps de mes dernières vacances de Noël. J’ai travaillé 7 jours sur 7 et plus de 12h par jour mais je ne regrette rien … même si je pense que ma femme me quitte si je recommence ! Quand on tente l’aventure de l’IAE, il faut bien avoir conscience que si on postule seul, c’est toute sa famille qui suit un rythme de fou.

 

Retrouvez le Grand entretien d’Eric Lamarque, Directeur de l’IAE Paris

 

A L’IAE DE PARIS, ON JOUE COLLECTIF !

 

Retrouvez le témoignage de Géraldine Schmidt, professeur et Directrice adjointe en charge de la recherche de l’IAE Paris

 

Ma vie de prof à l’IAE de Paris