Enzo Petrelluzzi, élève en 3eA à l’ESTP Paris nous emmène à la découverte de « son école » : une ambiance incroyable, un cursus qui ouvre de nombreuses opportunités et un réseau d’anciens pour la vie !

 

Je suis comme beaucoup d’élèves-ingénieurs arrivé un peu par le hasard des concours – surtout par leur difficulté ! – dans mon école. Cela dit, le secteur du BTP m’intéressait et je n’avais que des échos positifs sur l’ambiance, la vie étudiante et le réseau des anciens. Et je n’ai pas été déçu : l’ambiance est incroyable, les élèves sont impliqués sur le campus, on rencontre toujours quelqu’un qui a les mêmes centres d’intérêt que soi pour discuter.

Un éléphant à Cachan

En 1eA j’ai fait partie d’une liste BDE qui n’a malheureusement pas remporté les élections. En revanche la campagne a été inoubliable. 10 listes sont formées, 3 sont présélectionnées et la lutte s’engage entre 75 étudiants : ils rivalisent d’imagination pour marquer les esprits, donner vie à l’école, et convaincre ! Nous avons par exemple fait venir un éléphant d’un cirque de Bordeaux. Il a promené des étudiants sur son dos, joué au foot. Des intervenants spécialisés encadrent des activités spectaculaires comme un Grand 8, un saut à l’élastique. Le campus est transformé !

Campagne BDE BLOC ESTP

Un éléphant à l’ESTP Paris durant la campagne de BDE (BLOC) !

Les élèves de l’ESTP font BLOC

Notre liste s’appelait BLOC and yellow. Le BDE de l’ESTP s’appelle le BLOC pour des raisons historiques : il a été fondé durant la seconde guerre mondiale et les étudiants ont alors fait bloc contre les occupants. Le nom est resté en hommage. Les noms de liste font toujours des jeux de mots autour de BLOC comme : BLOC me I’m famous, BLOC & Decker ou encore PaBLOC Escobar, les Men in BLOC …

Des étudiants incroyables et talentueux

Je suis très admiratif de l’ampleur et de la qualité de la vie associative à l’ESTP. Des élèves organisent en toute autonomie des événements de premier plan comme une comédie musicale au Trianon devant 1 200 personnes. La première fois j’y suis allé pour soutenir des amis et j’ai été ébloui par leur talent ! Ils organisent également le Forum qui réunit chaque année 120 entreprises et attire 4 000 visiteurs.

En 2eA j’ai fait partie d’une association organisant des after work, des soirées dans Paris où se retrouvent étudiants et diplômés pour se divertir. L’association Paris Night existe depuis 2009. Le réseau des anciens est très solide. Cela est lié à la principale force de l’ESTP : être une école dédiée au BTP. 70 % des diplômés exercent dans ce domaine. Notre école est le plus gros vivier d’ingénieurs génie-civistes de France. L’ESTP Paris est une belle carte de visite, une valeur sûre !

Florence Darmon, directeur général de L’ESTP Paris évoque la transformation numérique de l’école

A l’ESTP Paris, le numérique pour collaborer encore plus !

Un réseau pour la vie

Par le réseau, de nombreuses portes s’ouvrent. Les anciens connaissent notre profil, ils savent que nous avons la tête bien faite plutôt que bien pleine. J’ai d’ailleurs trouvé mon stage en asset management grâce au réseau. J’ai toujours aimé les chiffres et je m’oriente vers la partie financière du métier. Pour mettre toutes les chances de mon côté, je postule à un double diplôme avec l’ESSEC Business School.

Ma vie de prof à l’ESTP Paris

En tant que délégué de ma promo, je vais avoir l’honneur d’organiser la remise de diplômes avec l’école. Au fil des ans, ma mission sera de faire vivre le réseau, d’organiser les anniversaires de promo.