Thomas Antoni, maître de conférences, laboratoire de photonique quantique et moléculaire de CentraleSupélec (campus de Chatenay-Malabry) partage son quotidien et ses coups de cœur de prof. Par Ariane Despierres-Féry

 

Ce que j’aime

J’aime beaucoup la rentrée, l’excitation de voir à quoi mes élèves vont ressembler ! Il est agréable de se retrouver, de rencontrer les élèves et leurs parents eux aussi conviés.

J’aime aussi les voir mûrir, se transformer durant leur cursus.

Autre dimension que j’apprécie beaucoup : la relation avec les industriels. Elle est très enrichissante et permet d’avoir un feedback extérieur sur notre travail.

Pour Thomas Antoni, les TD sont un moment privilégié pour voir ses élèves progresser © CentraleSupélec

Pour Thomas Antoni, les TD sont un moment privilégié pour voir ses élèves progresser © CentraleSupélec

Le professeur apprécie la vie de campus, les échanges informels © CentraleSupélec

Le professeur apprécie la vie de campus, les échanges informels © CentraleSupélec

Ce que je fais en cours

Ce qui me plait le plus dans mon métier ? L’interaction avec mes élèves. Ils sont brillants, stimulants, vont très loin dans leurs réflexions. Même lorsqu’un cours est complexe et qu’ils rencontrent des difficultés, il est possible de les pousser.

Ils sont très exigeants et nous obligent à nous maintenir au top, à être super préparés, à anticiper leurs questions. Dans mon TD de physique quantique de 4eA, je continue à progresser avec eux ! En TD je suis moteur, en projet je viens en support ; je me sens utile.

 

L’inconnue

Certes nos élèves sont brillants, mais ce qui fera d’eux des gens heureux, de bons centraliens, on ne le sait jamais à l’avance. Au départ, je pensais qu’ils auraient tous beaucoup en commun. En réalité nos promotions sont hétérogènes, et en plus ils ne se ressemblent pas d’année en année. 40 élèves réagissent de 40 manières différentes à un exercice !

 

Le lieu sympa

J’aime beaucoup le fait que le stade soit situé au centre du campus. Je vois les sportifs évoluer depuis les fenêtres de mon bureau. Personnel et élèves se croisent lors des tournois, à la buvette. Ces échanges sont informels mais aussi l’occasion de retours sur notre travail.

 

Où je m’investis

Je participe au groupe de travail sur le futur cursus unique CentraleSupélec. C’est à la fois convivial et important de m’investir dans l’évolution de mon école. Savoir où nous allons, comprendre la stratégie, cela donne du sens à ma mission.

 

Insolite : une mystérieuse chaufferie et des abeilles

Lorsque je suis arrivé à Chatenay je voyais des gens entrer et sortir de la chaufferie. Je me demandais ce qui pouvait bien les y attirer. J’ai découvert ensuite qu’il y avait une salle de musculation pour le personnel derrière !

Nous avons quelques ruches sur le campus, entretenues par du personnel avec un apiculteur. En tant qu’animal bâtisseur, l’abeille est l’emblème de CentraleSupélec.

Retrouvez le témoignage d’un étudiant de CentraleSupélec

Ma vie d’étudiant à CentraleSupélec

Retrouvez l’interview d’Hervé Biausser, DG de Centrale Supélec

CentraleSupélec, fusion totale en vue