Digital et efficacité énergétique : deux essentiels du Building Information Modeling (BIM) mais aussi deux axes stratégiques pour ENGIE. C’est donc tout naturellement que le géant de l’énergie développe aujourd’hui des techniques de pointe pour répondre aux enjeux du bâtiment intelligent. Thomas Huerre (Arts&Métiers ParisTech 98), Directeur de Projet BIM chez ENGIE Cofely nous en dit plus.

 

Quelle est la « ENGIE Cofely’s touch » en matière de BIM ?

Conception, construction, exploitation: ENGIE est capable de couvrir toute la chaine du BIM. Spécialiste des services à l’énergie, de la maintenance et du facility management, ENGIE Cofely focalise ses projets BIM sur l’exploitation des bâtiments. Une expertise industrielle émergente mais absolument essentielle quand on sait que 75 % des coûts liés à un bâtiment surviennent dans cette phase de vie. Grâce à des infrastructures entièrement digitalisées, nous créons un terreau ultra fertile pour améliorer leur performance, proposer de nouveaux services à destination des propriétaires et des occupants et répondre de façon efficace aux trois grands enjeux du bâtiment de demain : démographie, environnement et technologie.

Un exemple de projet récemment mené par vos équipes ?

Nous avons développé pour la Tour Incity à Lyon (un des trois plus hauts gratte-ciels de France NDLR), une plateforme permettant la convergence de toutes les données techniques, outils de maintenance et objets connectés présents dans le bâtiment. Son propriétaire dispose désormais en temps réel, et via un outil unique, de toutes les informations liées à l’usage de la tour. En apprenant quand, comment et pourquoi certains locaux sont utilisés, il peut par exemple repenser le design des bureaux, optimiser le service de ménage et les opérations de maintenance. 

Les compétences phares de l’ingénieur BIM ?

Le BIM fait généralement appel à des architectes ou des ingénieurs construction spécialistes de la maquette numérique. S’il faut bien sûr savoir faire vivre cette maquette (la base de tout projet en BIM), cela ne suffit plus, notamment lorsqu’on intervient en phase d’exploitation. Des compétences IT (pour connecter les différents systèmes entre eux), des compétences métiers (pour identifier les bonnes données à faire remonter), mais aussi des compétences d’ingénieur commercial (afin de convaincre des clients internes et externes de l’utilité du BIM), sont aujourd’hui également essentielles.

Et les soft skills ?

Le BIM est un sujet nouveau qui entraîne toutes les questions liées à la conduite du changement. Un bon ingénieur BIM doit donc faire preuve de pédagogie pour expliquer simplement ce qu’on peut faire de ces systèmes et quels sont leurs impacts sur les métiers traditionnels. La capacité à se remettre en cause et à se projeter dans de nouveaux business models, le collectif et la transversalité sont aussi cruciaux : être un pro du BIM c’est savoir casser tous les silos.

Vous avez effectué la quasi-totalité de votre carrière dans le Groupe : un ingénieur peut-il vivre plusieurs vies chez ENGIE ?

Absolument ! Je suis entré chez ENGIE car je suis passionné par le monde de l’énergie, un des rares métiers qui conjugue autant d’aspects techniques, économiques et géopolitiques. Economie, affaires européennes, stratégie, gestion de projets… j’ai eu la chance d’adresser des angles et des métiers très différents dans ma carrière. Mon parcours est la preuve que chez ENGIE, chaque collaborateur a des opportunités pour faire des choses différentes tout en restant dans sa « famille ».

Le BIM, quèsaco ? Le BIM fait référence à la façon dont les bâtiments et les infrastructures sont planifiés, conçus, construits et gérés collectivement. C’est avant tout un mode de travail collaboratif impliquant tous les acteurs sur l’ensemble du cycle de vie d’un bâtiment, et structuré autour d’un écosystème centré sur la donnée et connecté à une maquette numérique 3D.

Pourquoi rejoindre ENGIE quand on est ingénieur.e ? C’est que du bonheur ! C’est une opportunité rare de travailler sur des projets très complets et sur des sujets d’intérêt collectif et très prometteurs. Rejoindre ENGIE quand on est ingénieur c’est avoir le sentiment de participer à la construction du monde demain.

Rejoignez-nous ! www.engie.com/carrieres