Communiqué de presse:

Aujourd’hui, plus de la moitié de l’humanité vit en ville, et en 2050, près de 66% de la population mondiale sera urbaine. L’urbanisation croissante va de pair avec une hausse exponentielle des besoins énergétiques.

Comment réussir à relever ce défi, tant économique, sociétal que structurel ? Dans cet objectif, le tout nouveau Mastère Spécialisé® (MS) a pour mission de former les décideurs capables d’organiser, d’animer et d’arbitrer des choix cruciaux qui se posent dès à présent aux villes et aux territoires urbains. Les étudiants qui suivront cette formation de pointe seront amenés à devenir des managers aptes à impulser le passage aux villes postcarbone et pourront prétendre à des postes à responsabilité dans un secteur en plein expansion.

 

Une formation d’excellence qui répond à une nécessité : assurer la transition énergétique par les villes

 

L’un des enjeux du Mastère Spécialisé® est de faire le lien entre urbanisme et enjeux énergétiques. Les deux sont aujourd’hui encore abordés distinctement. Or, la performance et l’efficacité de l’un ne vont pas sans concertation avec l’autre. Seul un plan d’urbanisme ayant, dès sa conception, la préoccupation énergétique couplée aux technologies numériques permettra d’assurer la transition énergétique des villes.

 

La formation permet d’acquérir un nombre important de compétences et de connaissances :

  • Normes, réglementations et certifications de l’environnement urbain
  • Connaissance des décideurs des collectivités, de l’architecture, de l’urbanisme et des fournisseurs d’énergie
  • Étude, diagnostic, audit, expertise énergétique
  • Capacité d’accompagnement des politiques publiques et des décideurs dans les choix énergétiques à moyen et long termes
  • Capacité de gestion et de recherche de financements

Le MS s’adresse aux ingénieurs généralistes, architectes, économistes et urbanistes ayant l’ambition d’une spécialisation porteuse. Après cette formation, ils seront en mesure d’aborder de façon intégrée les questions techniques, politiques comme celles relevant des sciences humaines et sociales.

 

L’UTT et l’EPF codirigent ce Mastère Spécialisé®. Les compétences assurées par l’UTT sur le développement durable, l’environnement, l’approche territoriale, les technologies du numérique sont complémentaires avec celles de l’EPF acquises autour de l’urbanisme, de la construction durable, des smart grids et de l’énergie.

 

 

Le point de vue des co-responsables du Mastère Spécialisé® :

 

Youcef BOUZIDI (Docteur en énergétique et enseignant chercheur à l’UTT) : « Pour ce nouveau Mastère Spécialisé® nous avons cherché à définir un programme qui apporte des solutions à la problématique de la transition énergétique dans les systèmes urbains. Il est impératif de former des cadres et des décideurs qui puissent accompagner avec efficacité ce mouvement inéluctable et global. »

Price NJANDA (Architecte urbaniste et responsable de la filière urbanisme à l’EPF) : « L’urbanisme est toujours le reflet d’une époque. Aujourd’hui, il n’est pas un projet urbain qui ne soit assujetti à un impératif de réduction des consommations énergétiques et des ressources avec des budgets contraints. La demande est forte pour des chefs de projets capables de répondre à ces exigences multiples. »

 

 

Un Mastère Spécialisé® qui débouche sur des opportunités professionnelles porteuses

 

Après l’obtention de leur Mastère Spécialisé®, les étudiants peuvent travailler en tant que :

  • Consultant(e) « Change management »,
  • Manager de projet énergétique,
  • Energy manager,
  • Consultant(e) en énergie,
  • Chargé(e) de mission énergie.

 

Les entreprises et les institutions privées et publiques sont intéressées par ces profils transversaux, capables d’assurer la transition énergétique.

 

Parmi les recruteurs potentiels :

  • Les entreprises de toute taille : grands groupes, PME, Start-up, bureaux d’études, agences d’urbanisme, cabinets d’architectes…
  • Les collectivités territoriales par le biais de leurs compétences en urbanisme et leurs missions de déploiement des politiques énergétiques locales
  • L’Etat et ses services déconcentrés, en charge de l’élaboration et de la mise en oeuvre des politiques publiques telles que l’aménagement urbain, la transition énergétique ou les plans de déploiement des NTIC

 

Plusieurs structures font déjà confiance et soutiennent le nouveau Mastère Spécialisé® : l’Ademe, le groupe ACP des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, Engie, Enedis, la Fédération française du bâtiment (FFB), Saint- Gobain Recherche, Schneider Electric, l’Union sociale pour l’habitat, Arqua…

 

 

Le programme de la formation

 

La formation est divisée en cinq blocs de compétences de 35 à 105 heures. Chaque bloc est divisé en unités d’enseignements (UE) qui s’attachent à couvrir une thématique. Les 350 heures de cours sont réparties sur 17 semaines entre Paris et Troyes et suivies d’un stage en entreprise de 4 mois minimum. À l’issue de ce dernier, l’étudiant devra soutenir une thèse professionnelle.

 

Le programme est marqué par un temps-fort : le voyage d’étude. Ce voyage dans une grande ville d’Europe a pour but de comprendre comment s’y articule la relation entre urbanistes et agence locale d’énergie.

Le programme comprend aussi des partenariats avec des réseaux nationaux et internationaux impliqués dans la transition énergétique comme par exemple le CLER.

 

Les cours sont dispensés par des enseignants renommés tels que :

  • Dominique Bourg, professeur, Université de Lausanne, développement durable et gouvernance territoriale ;
  • Bruno Peuportier, professeur, Ecole des Mines Paristech, thermique des bâtiments et écoconception;
  • Jean-Marc Jancovici, polytechnicien et expert, changement climatique et politique énergétique.
  • Alain Cluzet, docteur en urbanisme, DGS mairie de Courbevoie, défis climatiques urbains
  • Paul Vermeylen, architecte-urbaniste, consultant en management public

 

 

Conditions d’admission et coût de la formation

 

Les candidats devront être titulaires de l’un des diplômes suivants :

  • Diplôme d’ingénieur habilité par la Commission des Titres d’Ingénieur (liste CTI)
  • Diplôme d’une école de management habilitée à délivrer le grade de Master (liste CEFDG)
  • Diplôme de 3e cycle habilité par les autorités universitaires (DEA, DESS, Master…) ou diplôme professionnel cohérent avec le niveau bac+5
  • Diplôme de M1 ou équivalent, pour des auditeurs justifiant d’au moins trois années d’expérience professionnelle
  • Titre inscrit au RNCP niveau 1
  • Diplôme étranger équivalent aux diplômes français exigés ci-dessus

 

Admission sur dossier et entretien. Montant des frais de dossier : 90 € (déduits des frais de la formation pour tout candidat admis qui confirme son inscription).

 

Coût de la formation (possibilité de règlement en 3 échéances, sans frais) :

  • Étudiants et demandeurs d’emploi : 10 500€
  • Collectivités et agents publics : 13500€
  • Salariés et entreprises : 17500€

 

Dans le cadre du parcours de formation, les salariés en formation bénéficient d’une prestation d’accompagnement individuel sous forme de coaching.

 

 

Candidatures ouvertes à partir du 1er février 2017, dossier en ligne sur :

https://candidature.utt.fr

Début des cours en septembre 2017