Spécialiste du traitement médical des plaies et de la santé grand public, URGO est un groupe familial français présent dans 50 pays dans le monde. Ses cœurs de métiers sont la cicatrisation avancée et la compression avec son pôle Urgo Medical ; la santé grand-public avec son pôle Urgo Consumer Healthcare ; et des innovations de rupture en santé avec UrgoTech, la start-up du groupe Urgo. Parmi ses marques emblématiques : Mercurochrome, Urgo, Humex, Juvamine, Super Diet, Sonalto, Ricqlès. Rencontre avec Pierre Moustial, (HEC 86), Directeur Général du Groupe URGO. – Par Fanny Bijaoui

 

Comment relevez-vous le challenge de l’innovation ?

Nous mobilisons nos forces sur la recherche fondamentale qui permet de développer des innovations de rupture, en tentant de comprendre des mécanismes dans des domaines tels que la biologie, la mécanique ou la physique. C’est la confrontation entre différentes technologies qui rend possible cette innovation permanente. Nous favorisons également l’open innovation en nouant des partenariats externes avec des instituts de recherche comme le CEA ou l’ENS. Par ailleurs, la création de notre start-up interne UrgoTech, nous permet d’incuber de nouvelles idées et de développer de nombreux projets, notamment dans les objets connectés. Nous avons par exemple investi en 2015 dans la start-up Sonalto, qui conçoit des assistants d’écoute vendus en pharmacie.

Capture d’écran 2016-10-07 à 10.07.27

Quels sont les métiers ouverts aux diplômés ?

Nous réalisons 70 recrutements par an dans les grandes écoles françaises et internationales. Nous initions des « Fast track » ou parcours personnalisés. À l’instar du « Urgo Leadership Program » qui a pour credo : 3 pays, 3 missions, 3 ans. Nous avons également créé « Urgo Consulting », un cabinet de conseil interne pour ceux qui ne savent pas dans quel domaine se spécialiser. Nous leur donnons des missions internes et au bout de 18 mois, ils rejoignent une société du groupe. Nous permettons aussi le développement de parcours personnalisés. Les profils HEC réussissent particulièrement bien car ils sont agiles et adaptables. Nous les mettons en situation réelle et nous leur apprenons à transformer leurs éventuels échecs en apprentissage. Enfin, notre école interne, la « Urgo University » forme des diplômés à forts potentiels. Depuis sa création en 2009, nous avons formé 500 jeunes.

Depuis mars 2016, vous êtes Président de l’association MedTech in France. Quelle est son ambition ?

Elle regroupe 40 start-up et valorise les technologies médicales dans les domaines de la physique, de la chimie, de l’électronique, de l’e-santé et du numérique. Il s’agit de promouvoir un vent de révolution qui va durablement impacter la santé dans les prochaines années sur le plan de l’organisation des soins, par exemple la chirurgie ambulatoire, les techniques opératoires non invasives ou encore le cœur artificiel. L’association a aussi pour objectif de dialoguer avec les pouvoirs publics français afin de réduire la durée de mise sur le marché des nouvelles technologies.

 

Quels conseils professionnels pouvez-vous donner aux jeunes HEC ?

Pour choisir un premier poste, la question à se poser ne doit pas être : grand groupe ou start-up ? Mais plutôt, quelle est l’entreprise où l’innovation est encouragée et rencontre un vrai marché ? Choisissez des secteurs qui se transforment durablement comme la santé, la finance et l’environnement. Enfin, pour bien apprendre les trois premières années de votre vie professionnelle, choisissez un bon manager-coach.

 

 

Chiffres clés
Plus de 3 100 collaborateurs
Plus de 260 recrutements en CDI en France et à l’international en 2015
24 filiales et 3 directions régionales
Une présence de nos produits dans plus de 50 pays
8 % de croissance en 2015
620 M euros de chiffre d’affaires en 2015
Budget innovation de 20 M euros par an
4 marques dans le top 10 des marques santé connues en France (Humex, Mercurochrome, Urgo, Juvamine)

 

Contact :  e.detinguy@group.urgo.com