Université Paris-Sorbonne

 

Professeur Georges Molinié Président de l’Université Paris-Sorbonne

Professeur Georges Molinié Président de l’Université Paris-Sorbonne

La recomposition des universités
Très engagé dans la recomposition des universités à travers les PRES, je pense que nous devons regrouper les universités les plus performantes dans leurs domaines respectifs, de façon à proposer aux étudiants des parcours diversifiés dans le cadre de formations nouvelles et inventives. Le véritable changement consiste à trouver une taille critique de dimension internationale. Les universités établies aux périphéries devront se spécialiser ou diplômer au niveau de la licence.
L’intégration des grandes écoles
L’archaïsme de l’enseignement supérieur français consiste dans la juxtaposition d’universités, de grands établissements de recherche (CNRS) et de grandes écoles, alors que l’ensemble des grands pays civilisés intègre avec efficacité ces trois structures à l’université. La connexion entre les deux systèmes permettrait de régler différents problèmes, dont celui des droits d’inscription. Il faudrait également reconsidérer l’investissement de l’État français dans l’enseignement supérieur, car un élève de grande école coûte beaucoup plus cher qu’un élève d’université, et développer la VAE.
PS
Contact : www.paris-sorbonne.fr

 

Les problématiques actuelles
La société française a un réel besoin d’innovation et de créativité. Les diplômes universitaires, par leur proximité avec la recherche, apportent un potentiel d’initiative et de rigueur qui donne à leurs titulaires une grande capacité d’évolution. De plus, nous sommes convaincus que les progrès dont la société a besoin aujourd’hui ne reposeront pas uniquement sur des techniciens, car nous sommes confrontés à des problèmes sociétaux qui nécessitent des réflexions complexes.
Les moyens d’action
Les diplômés des universités peuvent nous aider à apporter des solutions à ces problématiques, à condition qu’ils accèdent à l’emploi dans tous les secteurs de l’économie. Nous devons les doter de connaissances complémentaires sur le monde du travail, les amener à réfléchir à leur projet professionnel, les pousser à effectuer des stages et construire un réseau d’anciens pouvant témoigner de leur carrière, tout en ayant la possibilité de garder le contact avec leur discipline de base.
PS
Contact : www.paris-sorbonne.fr