Mardi 17 janvier 2017 était présentée la nouvelle identité visuelle de l’Université Paris Nanterre, anciennement connue sous le nom : Université Paris-Ouest Nanterre la Défense. L’occasion pour le président réélu, Jean-François Balaudé, de revenir sur ce qui fait la force de l’université et de présenter ses perspectives d’avenir. Par Maximilien Arengi

 

Un logo dynamique pour une université innovante

C’est à travers un manifeste sous forme de vidéo que Jean-François Balaudé a dévoilé le nouveau logo et le nouveau nom, Université Paris Nanterre. « Un manifeste pour se donner de l’élan et confiance en l’avenir ; pour dire ce dont nous sommes fiers, en quoi nous croyons et ce que nous revendiquons » a indiqué le président.

Le nouveau logo se veut dynamique, avec un point d’exclamation qui rappelle que, même si l’université est un lieu d’apprentissage et de création de la connaissance, « il ne faut pas se prendre au sérieux et avoir de l’humour » a souligné le président.

Le N rappelle que l’institution est à Nanterre et reste à Nanterre. Avec ce nouveau visuel, Jean-François Balaudé et son équipe ont voulu cultiver « notre singularité et l’esprit qui caractérisent notre université » en créant un logo qui ne ressemble à aucun autre.

 

 

Un nouveau nom plus clair pour une université moderne

La nouvelle identité passe aussi par un nom plus clair, plus simple : Université Paris Nanterre :

  • Paris, pour montrer que l’université a ses racines à Paris en tant qu’ancienne composante de la Sorbonne. Le président a aussi insisté sur le fait que « l’université fait partie de la métropole du Grand Paris en devenir ».
  • Nanterre, car l’université est à Nanterre et que « son esprit fondateur vit et s’adapte au contexte contemporain.»

C’est en effet l’Université des possibles, une institution ouverte, effervescente et innovante, forte et indépendante, que promeut la nouvelle identité. « Ce nouveau visuel est le symbole de l’intellectuel qui sait se remettre en question ».

 

logo_Paris_Nanterre_couleur_CMJN

 

Une nouvelle identité pour un rayonnement à l’international

Jean-François Balaudé a profité de cette annonce pour expliciter ses projets pour un établissement qui se tourne désormais vers l’international. Ce nouveau nom doit permettre d’être connu et reconnu en France comme à l’étranger. Pour développer l’influence internationale de l’université, son président a annoncé le dépôt d’une demande pour devenir membre du Campus Condorcet qui rassemble les meilleures universités dans le domaine des sciences humaines et sociales.

 

Une université tournée vers le futur….

Jean-François Balaudé a été très clair : l’Université Paris Nanterre ne renonce pas au titre de Grande Université. Il a également donné sa nouvelle ligne pour le futur : du dynamisme, un environnement plus « vert » avec la création de bâtiments « éco-friendly », la création d’un réseau d’alumni ainsi qu’un changement d’identité numérique.

 

… mais sans oublier le passé

Le président a rappelé ce qui a fait et fait toujours la grandeur de l’Université Paris Nanterre : ses grands anciens comme Nicolas Sarkozy, Emmanuel Macron, Christine Lagarde, Vincent Bolloré, Anne Hidalgo ou encore David Guetta et Yasmina Reza, et bien sûr sa contribution à l’avancée des connaissances en SHS.

 

Une grande université en SHS

C’est d’ailleurs sur ce sujet que Jean-François Balaudé porte tous ses espoirs. Il a souligné à quel point les SHS étaient essentielles pour répondre aux questions de société. « Nous sommes prêts à participer pleinement et encore plus de notre implication en tant que grande institution en SHS. Paris Nanterre est une université engagée dans l’analyse des grands défis de société et qui l’assume. Nos études ont vocation à éclairer le politique. »