Christian Lerminiaux, Directeur de l’UTT

Christian Lerminiaux, Directeur de l’UTT

Christian Lerminiaux


Faire rayonner un jeune réseau
Si les anciens de l’UTT ont un fort attachement pour l’établissement, force est de constater que la jeunesse de son réseau créé en 1997, le freine encore dans sa croissance. En effet, si ses membres sont des anciens de l’école, ils ne sont pas si anciens dans l’entreprise et n’ont donc pas encore forcément atteint les sommets hiérarchiques. Mais l’UTT compte sur eux pour contribuer à sa notoriété et pour véhiculer son image dans l’entreprise.

 

Des actions stratégiques
En tant que Directeur de l’UTT, je souhaite donc que les anciens participent encore plus activement à la vie et à la stratégie de l’école. Certains s’investissent déjà dans des projets classiques (comme la création de nouveaux laboratoires), des projets sociaux (promotion de la mixité notamment) ou en s’impliquant dans la formation continue. Cela nécessite un grand travail de communication passant notamment par l’organisation d’événements dédiés. Les anciens s’engagent également aux côtés des étudiants en partageant avec eux leurs expériences ou en participant par exemple à des speed dating premier emploi.

 

S’approprier l’école pour accroitre le réseau
Jeune, notre réseau a du potentiel ! Pour qu’il se développe, les anciens doivent comprendre le rôle stratégique qu’ils ont à prendre auprès de la Direction de l’établissement. En effet, les écoles qui connaissent les meilleurs développements sont celles qui sont activement soutenues par un réseau fort et dynamique. On compte donc sur eux pour nous aider à mener à bien nos projets. Notre challenge est ainsi de fédérer l’ensemble des anciens et de les aider à imaginer les moyens pour soutenir l’établissement dans ses projets. Car si une association d’anciens est là pour aider les siens en cas de problème, elle est aussi là pour porter une école.

 

CW

 

Contact :
www.utt.fr

 

 

Pierre-Olivier Assailly, Président de l’Asanutt

 

Lier, informer, promouvoir
Près de 6 000 membres, 15 groupements et antennes régionales, 500 offres d’emplois diffusées en 2012 : si l’Asanutt est jeune, elle n’en oublie pas de grandir à grands pas. Créée en 1996, l’association qui intègre les étudiants dès leur scolarité agit selon 3 axes stratégiques. Lier tout d’abord, en créant de la cohésion entre ses grandes régions d’implantation et en organisant des évènements festifs intergénérationnels. Informer ensuite, via des conférences, ou le Forum entreprises UTT qui a rassemblé près de 30 entreprises en 2012. Promouvoir enfin, en faisant rayonner l’UTT dans le monde professionnel.

 

Un attachement fort à faire fructifier
Mais si les anciens sont très attachés à leur école, il est parfois difficile de les toucher pour qu’ils s’investissent pleinement à nos côtés. Et pourtant, de leur implication dépend le développement de l’UTT. Nous avons donc choisi une voie de développement simple : laisser libre cours aux envies de chacun. Ainsi des groupes thématiques se sont-ils créés sur des sujets aussi inattendus que l’oenologie pour fédérer des anciens autour d’intérêts communs et créer des effets réseaux. Et ça marche : la dernière Journée des Anciens a réuni près de 150 diplômés, tous heureux de redécouvrir voir même de découvrir une école qu’ils n’avaient connue, comme moi, qu’en pleine construction.

 

Un avenir entre motivation et  implication
Parce que l’association et l’école ont des destins intimement liés, l’Asanutt a plus que jamais besoin d’un maximum d’implication. Il ne faut pas voir sa cotisation en termes consuméristes mais comme une Sécurité Sociale, un soutien dont on n’a pas toujours besoin dans l’immédiat mais qui servira un jour, un investissement pour ses 40 ans de vie active. Son avenir est entre nos mains, il ne faut donc pas hésiter à lui donner du temps et de l’énergie.

 

CW

 

Contact :
www.asanutt.fr