Président d’Unilever France depuis janvier 2010, Bruno Witvoet met en musique la stratégie définie par le groupe et s’attache à créer chaque jour un meilleur futur.

Bruno Witvoet (Dauphine 84), Président d’Unilever France

Bruno Witvoet (Dauphine 84), Président d’Unilever France

 

Créer chaque jour un meilleur futur
Telle est la vision du groupe Unilever, qui figure dans le Top 3 de la grande consommation au niveau mondial. Chaque jour dans le monde, 2 milliards de personnes utilisent une des marques d’Unilever. Le groupe réalise 53 % de son chiffre d’affaires dans les pays en développement et les pays émergents. En France, 6e marché pour le groupe, Unilever est présent sur toutes les catégories avec, dans la très grande majorité, des positions de numéro 1 ou de numéro 2. L’ambition du groupe est de créer chaque jour un avenir meilleur et de doubler la taille de son business tout en réduisant son empreinte environnementale d’ici à une dizaine d’années, « une vraie ambition de croissance en rupture à laquelle nous voulons donner un véritable sens, car ces sujets d’environnement et d’éthique font partie de nos gènes. » Pour preuve, le groupe se positionne pour la 12e année consécutive comme l’entreprise la plus durable au monde dans son secteur, en première position du Dow Jones Sustainability Index pour le secteur des produits de grande consommation. Cette reconnaissance donne un sens plus grand au travail des collaborateurs et des fournisseurs. Le ‘’Plan Unilever pour un mode de vie durable’’, lancé fin 2010 est au coeur de la stratégie du groupe et met l’accent sur un certain nombre de thèmes. « L’important c’est d’avoir de l’ambition. Je n’oublie pas que je suis un citoyen de cette planète. En termes de R & D nous devons être constamment à la pointe, le challenge environnemental nous pousse à aller plus loin dans nos projets. »

 

Dauphine, un grand établissement au statut particulier
Soucieux de rendre quelque chose au grand établissement qui l’a formé, Bruno Witvoet s’implique dans la vie de Dauphine et est entré au conseil d’administration. « Ma formation,m’a donné une bonne connaissance des domaines finance, marketing, une ouverture, une certaine agilité, le sens du travail en équipe et le temps de faire autre chose. Pendant mes études, j’étais chauffeur pour gagner de l’argent de poche et payer mes voyages, j’ai fait de la compétition tennistique. Je suis ravi de revenir à Dauphine, de rencontrer des jeunes et je me suis joint au programme sur la diversité en signant avec la préfecture des hauts de Seine et Dauphine une convention de revitalisation. L’important est d’aider cette institution qui a toujours eu un statut à part. » Accréditée Equis, elle fait partie du projet Initiatives d’Excellence aux côtés de Normale Sup (et d’autres écoles à Paris) et souhaite améliorer son niveau d’excellence et accroître son rayonnement à l’international. « S’ouvrir sur le monde est indispensable, travailler dans un monde multiculturel est une évidence et une force, et nous devrons avoir des managers aux origines socioculturelles plus diversifiées. »

 

Donner une vision, de l’énergie…
Pour Bruno Witvoet, homme d’action qui aime aller de l’avant, défricher, ce qui compte avant tout c’est l’humain, son leadership ne réside pas dans son niveau d’expertise « aujourd’hui moins élevé que celui de mes collaborateurs. Etre un leader c’est donner une vision, de l’énergie, s’assurer que l’allocation des ressources est en ligne avec la stratégie et de toujours rester en contact avec ce qui se passe sur le terrain. C’est aussi être présent et à la barre dans les moments difficiles ». Unilever France compte 3 200 personnes dont 220 sur le terrain et 2 000 dans les usines en France. « Mon rôle consiste à donner du feetback, à mettre en musique en France la stratégie définie par le groupe, à m’assurer que tous les salariés soient des acteurs de notre culture de la performance. » Ancien classé 2e série au tennis, Bruno Witvoet utilise beaucoup le parallèle entre le sport de haut niveau et le monde de l’entreprise, deux univers qui requièrent ambition, travail, motivation et goût du risque. Et ajoute-t-il, « il est important quand on a des collaborateurs qu’on pense être d’une grande valeur de leur donner de la visibilité et  de les aider à se développer. »

 

Un recrutement de talents
Unilever accueille chaque année environ 200 stagiaires pour des durées allant de 6 mois à 1 an, en marketing, vente, finance, logistique et usines. L’entreprise recrute à travers son ‘’Future Leaders Program’’ des jeunes diplômés de talent qui vont effectuer 3 rotations dans leurs trois premières années dont une obligatoire sur le terrain, pour apprendre les marques et les clients. « Nous avons monté une école de vente avec l’ISEG avons recours à une école de vente d’environ 50 jeunes vendeurs. Je m’investis personnellement sur les campus et j’ai demandé à chaque membre du comité de direction d’être sponsor d’un campus dans nos écoles cibles. En terme de profils recherchés lors des recrutements, j’attache beaucoup d’importance à la capacité de travailler en équipe mais aussi à celle d’exceller dans un domaine particulier (sport, musique, engagement social etc.…). »

 

 

A.M.

 

 

Contact : bruno.witvoet@unilever.com