Tracer sa voie, Matthieu Dussouillez sait faire. Passionné de musique, il a mené une double formation : au conservatoire et à ICN Business School. Son rêve de toujours : travailler dans l’Opéra. Son ambition : en diriger un un jour. C’est chose faite : il sera à 33 ans seulement, le directeur de l’Opéra national de Lorraine au 1er juin 2019.

 

Lors de son entretien avec le directeur de  l’Opéra de Dijon où il débutera, Matthieu répondra à la classique question « Où vous voyez vous dans 15 ans ? », par un « A votre place ! ». Il est désormais le plus jeune directeur d’Opéra de France ! « Je nourrissais certes cette ambition, mais je ne pensais pas qu’elle se réaliserait si vite. »

Un mix de secrets de réussite ont permis cette réalisation

  1. La passion de la musique, du théâtre chanté, « je vis Opéra, je respire Opéra, la frontière entre le pro et le perso est mince dans un domaine artistique »
  2. La détermination, « dans notre milieu il y a peu de places. Pour y mettre un pied en tant que stagiaire, je me suis battu, j’ai été insistant, j’ai relancé et relancé, toujours avec respect mais aussi beaucoup de détermination ! »
  3. Un double parcours académique, « étudier à ICN a été essentiel pour acquérir les clés pour devenir un dirigeant. Le fait que l’école nous pousse à expérimenter et nous donne le temps pour cela a été un atout pour construire mon parcours. Je suis aussi très sensible à l’esprit Artem, l’ouverture aux arts et à la création. La transdisciplinarité apporte un souffle salutaire dans un monde cloisonné. Au conservatoire, j’ai appris les percussions et le tuba »
  4. La confiance du directeur de l’Opéra de Dijon, « il m’a responsabilisé, donné ma chance, les outils et l’expérience pour me forger un profil et les compétences d’un futur directeur d’Opéra »
  5. Un alignement des planètes avec la publication de l’appel à candidature de l’Opéra de Lorraine au moment opportun. « J’ai composé un dossier un peu appuyé, et présenté un projet d’établissement ambitieux et original : sortir l’Opéra de ses murs, créer des passerelles entre différentes formes d’art et développer des coproductions nationales et internationales»

« Dans notre milieu il y a peu de places. Pour y mettre un pied en tant que stagiaire, je me suis battu, j’ai été insistant, j’ai relancé et relancé, toujours avec respect mais aussi beaucoup de détermination ! »

Du rôle sociétal de l’art

Diriger un Opéra est un sacerdoce par certains aspects ! Et pour se ressourcer, Matthieu s’assoit … dans une salle de spectacles. « Je sais immédiatement pourquoi je suis là, ce qui me motive. J’ai envie de contribuer à l’art, au spectacle vivant, d’être là où se construit le génie humain. Je promeus l’art en tant que rempart à la barbarie, comme levier de réflexion, pour prendre de la hauteur. Si l’Homme s’est mis à chanter un jour, c’est pour dire les choses autrement, avec émotion, de manière plus forte qu’en parlant. »

 

Handicap sans frontières

La CGE et MHA ont remis à 13 étudiants en situation de handicap des bourses en présence de Richard Ferrand et Sophie Cluzel à l’Assemblée nationale.

Plastic Omnium : le handicap nous concerne tous !

Agnès Rabuel, chargée de Mission Handicap travaille pour renforcer l’engagement des collaborateurs de l’équipementier automobile en France sur le handicap

Imaginez une ville plus connectée et ecofriendly avec SPIE CityNetworks

Acteur majeur de la transition énergétique et numérique des territoires, SPIE CityNetworks offre le terrain de jeu idéal pour construire une société plus responsable.

Terra Lacta : au cœur des territoires, au cœur de la société

Terra Lacta est la première coopérative laitière de Nouvelle-Aquitaine. Découvrez l’entreprise avec Philippe Dantas (Université Nancy-II et ENSAIA 08), CFO et CIO.

Adova Group : l’humain au cœur de la transformation

ADOVA veut réveiller le marché des matelas et des canapés dépliables à grand renfort de technologies. Coulisses d’une transformation aussi bien numérique que managériale.

[ÉPISODE 5] Pourquoi NEOMA BS transforme-t-il ses spécialités en MSc ?

Focus sur NEOMA Business School qui transforment les spécialisations de son PGE en MSc. Pour quoi faire ? La réponse d’Anne-Sophie Courtier !

Accor : les juristes dans le mouvement

Les équipes juridiques d’Accor sont très impliquées dans le business explique Besma Boumaza (DEA Droit Assas 2000), directeur juridique et conformité.

Jeumont Electric : rejoindre une startup de 120 ans, ça vous branche ?

Alain Berrada, CFO, vous présente la finance au cœur d’une entreprise spécialiste de la conversion énergétique. Rencontre avec une centenaire en prise avec l’innovation.

[ÉPISODE 4] Comment faire rimer formation et passion ?

Vous voulez vous spécialiser dans une discipline très pointue qui colle avec votre passion et ne savez pas dans quelle école aller ? Zoom sur les Masters originaux

Le Directeur juridique, ce legal geek qui s’ignore

La digitalisation des professions juridiques : une menace sur l’intégrité des professionnels du droit ? Analyse d’Olivier Chaduteau du cabinet Day One