UNIVERSITÉS

 

La dimension culturelle de la Cité Internationale Universitaire de Paris est inscrite dans ses gènes. Par son histoire, sa mission et ses valeurs, la présence d’un théâtre et d’une bibliothèque, l’expression de la culture et des cultures y tient une place centrale.

La coupole du Théâtre de la Cité internationale après rénovation

La coupole du Théâtre de la Cité internationale après rénovation

Un patrimoine culturel …
La première expression culturelle de la Cité U est liée à sa configuration : 40 Maisons de pays au sein d’un parc de 34 hectares. « Les résidents font régulièrement la promotion culturelle de leurs pays au travers week-end, les étudiants organisent « La Fête de la Cité ». « Cette année, ils ont proposé un “ Carnaval de la paix “, des danses canaques, des tambours du Japon. »

 

…mis à l’honneur
Ces rencontres sont l’occasion pour les visiteurs de découvrir la richesse architecturale de la Cité avec 5 Maisons inscrites ou classées aux Monuments Historiques, certaines signées par des architectes de renom. Des visites conduites par des architectes et des historiens sont organisées tous les premiers dimanches du mois. « Un centre de valorisation du patrimoine et de l’architecture, L’Oblique, ouvre en décembre, annonce Marion Le Paul. Il propose 200 m2 d’exposition sur l’histoire architecturale et urbaine du site et un dispositif muséographique inscrit dans l’ère du numérique. »Par ailleurs, toute l’année avec l’association Dédale, sont menées des expérimentations in situ – SmartCity – autour de la thématique de l’innovation urbaine.

 

Effervescence culturelle
Au sein de chaque Maison, le brassage des nationalités et des disciplines favorise l’échange et la rencontre. « Nos anciens se disent surtout marqués par la dimension culturelle et interculturelle de leurs années à la Cité. » La bibliothèque de la Cité offre 50 000 ouvrages, un fonds doctoral, des ressources numériques et des bases de données. Plusieurs Maisons disposent d’une salle dédiée à la répétition musicale en plus des 13 studios gérés par le Théâtre. Enfin, une chorale dirigée par le chef de coeur Italo Marchini, réunit une centaine de choristes.

 

Le Théâtre : une scène contemporaine
La programmation du Théâtre construit en 1936 a évolué au fil du temps. Selon Anouk Peytavin, Chargée des relations publiques avec les résidents, « après des débuts orientés vers la culture folklorique, il est devenu après 1968 un théâtre d’avant-garde, une scène contemporaine. » Il attire chaque année30 000 spectateurs pour ses projets artistiques variés : musique, arts visuels, architecture, spectacles vivants …

 

Attention jeunes talents
« Nous avons aussi un programme novateur de découverte de jeunes talents », précise Anouk Peytavin, notamment invités à se produire durant des festivals. « Avec la Fondation Hermès, nous avons monté le festival New Setting qui verra collaborer des plasticiens, chorégraphes et metteurs en scène. Nous avons aussi au festival dédié aux “Héros de la pensée“, un festival européen des jeunes talents du cirque, un festival dédié aux premières pièces de jeunes artistes. » Le Théâtre a aussi développé un volet d’action culturelle au travers d’un fonds pour l’initiative étudiante. « Son objet est d’aider des projets (14 en 2012) – artistiques, culturels ou citoyens – mobilisant des résidents de plusieurs Maisons. »

 

Meet and Tweet
Des rencontres d’un nouveau type ont vu le jour en avril : des débats entre des personnalités du monde économique et les résidents, appelés Meet and Tweet. « Intervenants comme auditeurs sont invités à partager leurs impressions par tweet sur ces débats qui visent à donner des clés pour décrypter le monde de l’entreprise, précise Marion Le Paul. Les prochains sont prévus les 5 février et 11 avril. »

 

A. D-F

 

www.ciup.fr
Vidéo de Meet & Tweet
https://vimeo.com/45310800