Tous les jours dans  le monde, 2 milliards  de personnes utilisent  un produit Unilever.  Fort de son influence,  le groupe travaille au  quotidien pour promouvoir le bien-être des consommateurs tout en développant de nouveaux modèles de croissance. Rencontre avec Bruno Witvoet (Dauphine 84,  INSEAD 2009), Président d’Unilever France,  un leader qui a su  réveiller le groupe dans l’Hexagone  tout en éveillant les consciences à un mode  de vie plus durable.

 

Bruno Witvoet (Dauphine 84, INSEAD 2009) est Président d'Unilever France.

Bruno Witvoet (Dauphine 84, INSEAD 2009) est Président d'Unilever France.

Pas de croissance  sans intégrité

Troisième acteur de la grande consommation en France, Unilever se distingue parmi les leaders du marché par sa capacité à  s’imposer à la fois sur le secteur alimentaire, grâce notamment aux marques Lipton, Amora, Knorr et Ben & Jerry’s, et non-alimentaire, avec Dove,  Monsavon, Signal, Skip et Sun. Société ayant le mieux performé en Europe en 2011, Unilever France fait de la croissance le maître-mot de sa stratégie. « Toutes nos activités sont motivées  par le modèle des 5G », explique Bruno Witvoet  « Grow, Grow competitively, Grow profitably, Grow responsibly et Grow our people. Pour Unilever la croissance se conjugue en effet avec la culture  de la performance et a pour leitmotiv d’aller plus vite que le marché en améliorant progressivement ses marges par une très bonne maitrise de ses coûts. Mais si la rentabilité est importante, la croissance à tout prix n’est pas un objectif viable : pour durer, elle doit être responsable.» Cette notion de responsabilité est d’ailleurs au cœur de la stratégie du groupe qui a pour objectif, d’ici 2020, de doubler la taille de son business tout en divisant par deux son impact environnemental. « Nous nous lançons des défis  de taille. Notre CEO, Paul Polman, a publiquement appelé à stopper la spéculation financière sur  les matières premières agricoles. Notre objectif est de nous approvisionner à terme uniquement en  ressources issues de l’agriculture durable. S’il y a encore du chemin à faire, nous sommes sur la bonne voie : de 14 % en 2010, nous sommes  passés à 24 % en 2011 et estimons atteindre 30 % fin 2012. Nous innovons également sur nos  produits et proposons par exemple de nouvelles lessives plus concentrées permettant de réduire les emballages et la consommation d’eau nécessaire  à leur production. Nous visons également un  objectif de 100 % de recyclage, en usines et dans nos bureaux. Nous insistons enfin sur l’information et l’éducation des consommateurs en organisant par exemple des campagnes de sensibilisation des consommateurs avec nos clients, notamment le groupe Casino. » Unilever a d’ailleurs vu récompensé son engagement en matière de Gouvernance Responsable par le prix FIR-Vigeo 2011.  « C’est une vraie fierté. L’Inde, le Brésil et  l’Indonésie comptent parmi les 6 plus grosses  entités du groupe et plus de 55 % de notre chiffre d’affaire sont réalisés dans les pays émergents. Notre esprit pionnier et notre engagement pour une responsabilité sociétale y sont reconnus par les gouvernements et les consommateurs. Mais cet engagement n’est pas que celui d’un leader de la grande consommation, c’est surtout celui de citoyens qui pensent à l’avenir de leurs enfants. »

 

« N’attendez pas qu’on agisse à votre place, prenez-vous en mains et passez à l’action !  »

L’humain au cœur de la  performance

Pour réaliser ses ambitions, Unilever France peut s’appuyer sur le leadership de son Président,  très inspiré de ses expériences dans les pays  nordiques. « En tant que leader, j’insiste sur  l’exécution. En effet, si j’encourage la discussion  et la confrontation d’idées, je souhaite, dès lors qu’une décision est prise, qu’on s’y range et qu’on l’exécute. Il est aussi indispensable de ne jamais  se déconnecter du terrain. Résolument tourné vers les gens, je vais régulièrement à la rencontre  des clients et de mes collaborateurs. Si je mets  évidemment le doigt sur leur marge de progression, je n’hésite pas à leur dire bravo quand il le faut.  Unilever est lié à la culture de la performance,  mais je n’oublie pas que la performance fait  avant tout appel à l’humain. » Cette conception, Bruno Witvoet la tire notamment de sa passion  pour l’univers sportif. « Tous les grands champions ont une ambition qui les pousse jusqu’à leurs limites mais aussi une grande humilité. A leur image,  le leader doit savoir s’entourer pour poursuivre  ses objectifs et donner envie à son équipe de  suivre ses ambitions. Il doit aussi montrer que  le talent ne se suffit pas à lui même mais qu’il ne  se réalise que par le travail. Il doit enfin et surtout être un passionné, capable de donner toute  son énergie pour entrainer les autres. Un leader est  bien plus qu’un  manager : si le manager réalise ses objectifs,  le leader va toujours au-delà. C’est celui qui fait le premier pas, le pionnier qui impacte le monde qui l’entoure. »

 

Un pur produit Unilever

Son leadership, Bruno Witvoet a d’ailleurs pu le forger tout au long de sa carrière chez Unilever. « J’ai la chance que le groupe ait investi sur moi et m’ait donné l’opportunité de changer très régulièrement de poste et de pays, si bien que j’ai l’impression d’avoir vécu plusieurs vies ! J’aime évoluer dans ce groupe car je peux y défendre mes valeurs tout en m’inscrivant dans la stratégie d’une entreprise vraiment internationale, où la diversité est une réalité : parmi les 100 premiers cadres du groupe, on compte 25 nationalités différentes. Unilever est d’ailleurs un vivier d’opportunités pour des jeunes ouverts et curieux auxquels il propose de belles perspectives d’évolution. Chaque année, plus de 200 stagiaires nous rejoignent pour 6 mois et se voient confier rapidement des responsabilités, principalement dans le marketing, la vente, la finance, la supply chain. Près d’un tiers est embauché par la suite. Je vais  régulièrement à leur rencontre car je crois aux vertus du partage d’expériences. C’est indispensable pour comprendre cette Génération Y, l’écouter, la connaitre  et ressentir son énergie. » Très engagé auprès des grandes écoles, Bruno Witvoet compte d’ailleurs sur leurs diplômés pour assurer la relève.  « L’Unilever de demain a besoin de jeunes talents passionnés, capables de se différencier en faisant vivre leurs aspérités. Travailleurs, les leaders de demain doivent être motivés par la force de leurs équipes, tournés vers l’action,  capables de mettre  les mains dans le cambouis et de ne jamais perdre le contact avec le terrain, surtout quand ils avanceront en responsabilités.  Le message que je souhaiterais aux jeunes diplômés c’est d’ouvrir les yeux et de voir les incroyables potentialités que leur offre notre pays. Qu’ils n’attendent pas qu’on agisse à leur  place et qu’ils passent à l’action ! “ La Vieille Europe” ne doit pas devenir “ l’Europe  Antique ” : aux futurs diplômés de faire vivre cette  ambition de devenir les vais leaders de demain. »

Unilever s’engage aux côtés  de l’UNICEF
Lancée en janvier 2012 au Forum de Davos, la Fondation Unilever est dédiée à l’amélioration de la qualité de vie dans les domaines de l’hygiène, l’assainissement et l’accès à l’eau potable, la  nutrition et l’estime de soi. Pour soutenir ses  actions, le groupe a noué des partenariats avec 5 organisations mondiales de premier plan : Oxfam, PSI, Save the Children, le Programme Alimentaire Mondial.et  l’UNICEF. «  En France, Unilever a fait le choix de s’investir plus particulièrement avec l’UNICEF, un organisme qui lui  est cher : en 2010 déjà, la marque Signal a  récolté 100 000 € en faveur d’un programme d’accès à l’eau potable bénéficiant à 4 000 enfants. Outre cet aspect financier, la signature d’un partenariat vit aussi à travers nos collaborateurs qui se rassemblent et s’investissent personnellement autour des causes défendues  par l’UNICEF. Par exemple, 20 000 € ont été  récemment récoltés par l’équipe Unilever lors d’un tournoi de football interentreprises et  certains de nos salariés talentueux vont monter un spectacle de fin d’année au profit de l’association. J’aime cet esprit d’équipe et d’entreprise. Permettre à mes collaborateurs de se retrouver dans nos valeurs et d’avoir envie d’apporter  leur pierre à l’édifice : voilà une de mes plus grandes fierté de Président. »

CW.

 

Contact :
Bruno.witvoet@unilever.com