La Junior-Entreprise, c’était son asso de rêve. Lorsqu’elle passait ses oraux en école d’ingénieurs, Pia du Bourguet (en 2A à CentraleSupélec) en était déjà certaine : la J.E. c’était fait pour elle ! Aujourd’hui présidente de Junior CentraleSupélec, élue, excusez du peu, meilleure Junior – Entreprise d’Europe 2019, elle fourmille de projets. Portrait.

 

Pia du Bourguet, élève en 2A à CentraleSupélec et présidente de la J.E. Junior CentraleSupélec, meilleure Junior – Entreprise d’Europe 2019 – © Zineb Lahrichi

Pia du Bourguet, élève en 2A à CentraleSupélec et présidente de la J.E. Junior CentraleSupélec, meilleure Junior – Entreprise d’Europe 2019 – © Zineb Lahrichi

A peine arrivée en première année à CentraleSupélec, Pia entrait déjà dans de vives discussions avec les membres de la Junior-Entreprise de l’école. « Finalement, ça n’avait rien à voir avec l’idée que je m’en étais faite, mais ça m’a beaucoup plu ! », plaisante-t-elle aujourd’hui. J’ai été recrutée comme chef de projet. Pendant un an, j’ai participé à la préparation de prix, à la refonte de process internes… ». Puis vint l’heure de la passation. « J’aime prendre les devants, gérer les choses, m’occuper des autres : le poste de présidente était fait pour moi ».

Une leader née

A ce poste depuis mai dernier, ce n’est qu’en septembre qu’elle a vraiment commencé à sentir le poids des responsabilités. « Avant, j’étais en binôme avec mon prédécesseur, sur lequel je m’appuyais beaucoup. Maintenant que je suis seule à la barre, je me rends compte que c’est vraiment beaucoup de travail. Mais ça m’a forcée à apprendre très très vite et à travailler sur moi. » Pour preuve, si l’aspect relationnel et politique n’était pas forcément son point fort, elle est devenue une pro de la négo. Car les responsabilités, ça ne lui fait pas peur. « Bien sûr, ma fonction a un peu changé ma relation avec le reste de l’équipe. Désormais, je dois choisir et décider pour les autres. Un challenge que je relève avec envie auprès de cette équipe au top et dans laquelle on s’entend tous hyper bien ! »

L’authenticité avant tout

D’autant plus qu’elle a une réputation à tenir ! Elue meilleure J.E. européenne en mars 2019, Junior CentraleSupélec est en effet plus que jamais sur le devant de la scène. « Finaliste face à la J.E. de la Boconi, nous n’étions vraiment pas assurés de l’emporter. Et pourtant, notre sincérité et notre authenticité ont fait la différence. On fait sans doute moins de chiffre d’affaires que d’autres J.E. en France ou en Europe (certaine génèrent plus d’un million de CA par an) mais nous, on fait rimer performance avec association, avec famille. C’est cette dualité qui nous rend authentiques. »

Et demain ?

Un prix devenu un atout commercial de taille. « Nous avons évidemment un peu plus d’appels d’offres. Mais ça a aussi changé les choses en interne. Nous étions déjà « en haut du panier » (Junior CentraleSupélec avait déjà été sacrée meilleure J.E. de France plusieurs fois) mais la reconnaissance de cette dimension internationale nous a boostés. Nous avons dépassé les frontières : nous devons prouver qu’on le mérite. »

Mme la Présidente Voilà 14 ans que Junior CentraleSupélec n’avait pas eu de présidente. « J’avais peur qu’on m’attende au tournant, Qu’on dise que je pourrais me louper parce que j’étais une fille ingénieure. Mais ce petit moment de doute passé, j’ai foncé. En me dirigeant vers une école d’ingés, je savais que je serais surtout entourée de garçons. J’étais préparée à ne pas me faire marcher dessus et je savais que je pouvais prétendre aux mêmes choses que les hommes. »

Mon conseil à une fille qui aime les sciences « Tu as le niveau pour être ingénieur ? Ne t’excuse pas d’être là ! Si tu es en prépa c’est que tu es compétitive, alors  ne t’arrête pas aux stéréotypes, va au bout de ton rêve et de tes ambitions. Tu peux arriver à tout avec la volonté nécessaire. »