DURANT 5 JOURS, 57 ÉTUDIANTS NORMANDS ONT DÉCOUVERT L’INTENSITÉ DU TRAVAIL EN ENTREPRISE. ISSUS DU BTS DESIGN GRAPHIQUE DU LYCÉE JEANNE D’ARC DE ROUEN ET DU DUT PACKAGING DE L’IUT D’EVREUX, CES ÉLÈVES RÉPARTIS EN 13 GROUPES ÉTAIENT CHARGÉS DE RÉPONDRE AUX ATTENTES D’UN CLIENT, LORS D’UN CONCOURS ORGANISÉ PAR LES ENSEIGNANTS. L’OBJECTIF : DÉTERMINER LE PACKAGING D’UN COFFRET POUR LES BOUTEILLES DE CALVADOS DE L’ENTREPRISE « GAEC LA GALOTIÈRE ».

 

Les grands vainqueurs du concours : Tracy, Mathilde, Baptiste, Arcadie et Cassandre (de gauche à droite)

Les grands vainqueurs du concours : Tracy, Mathilde, Baptiste, Arcadie et Cassandre (de gauche à droite)

 

RENCONTRE AVEC ARCADIE ET MATHILDE, ÉTUDIANTES À L’IUT ET MEMBRES DU GROUPE VAINQUEUR :
Mathilde, à 20 ans, vous avez travaillé sur un projet grandeur nature pour dynamiser un produit de votre région. Comment avez-vous été encadrés par les équipes pédagogiques du BTS et de l’IUT ?
Au début, les professeurs nous ont aidés à bien organiser le déroulé de notre projet. Puis nous étions très autonomes pour concevoir le coffret et faire parler notre imagination. Les étudiants du BTS se concentraient sur la partie graphique, quand ceux de l’IUT se penchaient sur la conception. Le dernier jour, nous avons présenté tous ensemble le produit fini au client.
Arcadie, comment s’organiser pour monter un tel projet avec succès ?
Le plus dur était de transmettre nos attentes aux étudiants du BTS, à travers un vocabulaire très technique. Nous avons aussi travaillé à distance, ce qui ne facilite pas la communication. La représentation de modèles avec des schémas nous a beaucoup aidés pour simplifier nos explications. Mais notre entente était très bonne ! La différence de formation n’était pas un problème en soi. Nous nous sommes bien répartis le travail, chacun a fait preuve d’enthousiasme et de volonté. C’est ce qui nous a permis de gagner le concours, en créant un produit original, et respectant l’image de notre client.
Que retirez-vous de cette expérience ?
Ce projet était très valorisant, il a renforcé notre confiance en nous. Nous réalisons que nous pouvons gérer une mission concrète alors que nous sommes toujours étudiantes. L’importance de la communication et de l’ouverture aux autres dans le travail nous est aussi clairement apparue.

 

VINCENT BOUTTIER, CHARGÉ DE COMMUNICATION À L’IUT D’EVREUX
Quelles sont les retombées du concours pour les différents établissements ?
Cette 1ère édition a développé la complémentarité de nos deux formations, dans une dynamique régionale et éducative. Le département packaging de l’IUT d’Evreux est la seule formation de ce type dans l’Ouest de la France. Les retombées du concours sont très positives pour notre renommée.
Les compétences professionnelles des étudiants sont également mises en avant !
Ils ont appris à évoluer dans un cadre d’entreprise, avec des contraintes humaines, techniques et temporelles. Travailler en concurrence, respecter le secret professionnel, répondre aux attentes d’un client… C’est une véritable immersion dans le monde du travail !
Avez-vous l’ambition de renouveler ce type de projet ?
Nous l’espérons, vu le succès du concours ! Chaque mois, l’IUT d’Evreux reçoit une dizaine de demandes d’entreprises pour développer des projets communs. Rien n’est encore acté, mais nous sommes optimistes.

 

Jean Baptiste Najman